entre nous

Sorties à Chalon et dans le Grand Chalon

Vous êtes ici :

Vous retrouvez l'ensemble des programmes et informations concernant les sorties en devenir dans notre AGENDA

 

 

Publicité

 

 

CHALON : lancement des « Patrimoines Ecrits en Bourgogne-Franche-Comté » 2

reportage Christiane Chapé : 2/2
Imprimer - - par christiane chapé - 12 juil 2018

CHALON : lancement des « Patrimoines Ecrits en Bourgogne-Franche-Comté » à la bibliothèque municipale ...


L’opération « Patrimoines Ecrits en Bourgogne-Franche-Comté », se déroulant du 30 juin au 31 octobre 2018, est portée par l’Agence Livre et Lecture Bourgogne-Franche-Comté, fruit de la fusion de trois structures régionales pour le livre.

 


54 établissements des 8 départements mettent à l’honneur des patrimoines multiples pour tous les publics.

De nombreuses animations s’inscrivent dans la thématique proposée « Mémoire du travail » et invitent, ainsi, à la découverte de la grande et la petite histoire de l’industrie, des métiers, des techniques, des conditions de travail et des transformation sociales.

Labellisé « Année européenne du patrimoine culturel », cet événement offre une programmation riche et accessible à tous : découverte des réserves et des collections, présentations de documents, lectures, expsositions, conférences, ateliers, projections …

 


La bibliothèque de Chalon-sur-Saône propose, dans le cadre des Patrimoines Ecrits :

* le 12 juillet : lancement du temps fort à la salle Esperluette
* l’exposition « Bonjour Monsieur Antoine »
* atelier jeune public « édition instantanée »
* excursions dans le passé : visite historique guidée de la bibliothèques
* excursions dans le passé : jeu de piste à la bibli’
* excursions dans le passé : Louis Legrand – Globe céleste et globe terrestre
* conversation sur la conservation
* visites historiques de la bibliothèque et de ses collections
* rencontre avec Jean-Claude Loubières
* l’instant patrimoine : histoire de la revue Science et Vie

Dans le cadre de la manifestation régionale Patrimoines écrits en Bourgogne-Franche-Comté, la bibliothèque municipale de Chalon, a souhaité mettre en avant un artiste de bibliophilie, dont une trentaine d’ouvrages sont conservés dans les collections patrimoniales de la bibliothèque : Jean-Claude Loubières.
 

Jean-Claude Loubières débute sa carrière dans les années 70 en réalisant des sculptures monumentales et modulables à partir de matériaux inhabituels tel que le papier mâché, l’association de fibres naturelles et de métal, ou encore de la tôle émaillée. Il travaille également les effets lumière par l’utilisation de la paraffine.

Puis, en 1989, sa carrière change d’orientation. A la demande du directeur des Editions Voix, il conçoit un ouvrage « Alu/Galva », point de départ de son intérêt pour un nouvel espace de création auquel il a choisi depuis de se consacrer : LE LIVRE.

Pour ce faire, Jean-Claude Loubières, se définissant comme un autodidacte, appelé néanmoins « LE GLANEUR DU QUOTIDIEN », s’intéresse au quotidien pour en proposer une nouvelle interprétation.
 


Dans le fonds de la bibliothèque de Chalon-sur-Saône, J.C. Loubières a déniché « les truffes » … « les vieilles truffes », dans les ouvrages dépoussiérés, soit les mots, les lettres, les découpages, les photos, les cartes de paiement, les mots doux, les cartes d’électeur, les marque-pages … à l’attention de Monsieur Antoire, juge d’instruction né à Ste. Ménéhould dans la Marne … ayant sans doute exercé dans notre belle ville de Chalon-sur-Saône.

L’artiste a confectionné, à la suite de sa collecte, un magnifique ouvrage intitulé « Monsieur Antoine » en format à l’italienne.

Ce jeudi matin, en présence d’Hélène Jouanelle, Nathalie Vallon, Benoît Dessaut et Marielle … le livre de Jean-Claude Loubières a été installé dans la grande salle d’études de la bibliothèque par les soins de Benoît Dessaut, adjoint en charge de la culture et du patrimoine.

 

 

Deux autres installations seront offertes au public : la bibliothèque suspendue début septembre et l’ensemble des ouvrages en vitrines pour une découverte.

 
 
 
 
 

Article et reportage photos : Christiane Chapé

----------------------------------------

Infos pratiques :

* plus d’infos : www.bm-chalon.fr
* secrétariat.bibliiothèque@chalonsursaone.fr
* facebook/bibliothèqueChalonsurSaone/

--------------------------------------

reportage photos : 1/2

Suite :  CHALON : lancement des « Patrimoines Ecrits en Bourgogne-Franche-Comté » 2

Imprimer - - par christiane chapé - 12 juil 2018

Animations estivales : du côté des Granges-Forestiers, ambiance familiale

Mises en place par les services municipaux, les animations pour jeunes et moins jeunes, se succèdent du côté des Granges Forestiers, près de l'I.U.T. Elles s'achèveront vendredi en début de soirée.
Les membres du C.A.M.E.P ( Club amateur Photo), ceux de l'association chalonnaise Equichalon n'ont pas manqué de faire découvrir leurs passions aux jeunes chalonnais, mardi après midi. Des jeunes découvrant également l'histoire des jeux vidéos.
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 11 juil 2018

Verdunois : 1er Festival des Talents Créatifs : A l'heure d'un premier bilan : « Très positif » estime Marie Perraudin, Vice Présidente de la Com Com

 

Vice présidente en charge de la communauté de communes « Saône-Doubs-Bresse », première adjointe au maire de Damerey, Marie Perraudin, est l'une des chevilles ouvrière du 1er Festival des Talents Créatifs, qui s'est achevé dimanche soir à Bey. Elle a accepté de répondre à nos questions.


  Quel est le bilan pour vous, qui avez porté à bout de bras, cette première édition  avec une quarantaine de rendez-vous dans pas moins de 17 localités de la communautés de communes ?
  « C'est très positif. Les concerts et soirées spectacles ont connu un réel succès. C'est environ un millier d'entrées pour les 9 soirées spectacles. Les expositions dans les salles publiques mais aussi les ateliers chez les artistes, c'est également un succès. IL est peu tôt pour connaître avec précision le nombre d'entrées, mais c'est sans toute au total environ 2000 entrées. L'esprit du festival, ce n'était pas la vente, mais favoriser les rencontres avec les publics, entre les artistes, susciter des synergies ».


  Quels enseignements tirez vous déjà de cette première édition ?
   «  Nos objectifs qui étaient : de promouvoir l'importance de la créativité, de renforcer les liens entre les artistes qu'ils soient amateurs éclairés avec les professionnels reconnus, permettre à un grand nombre de découvrir les richesses de notre patrimoine naturel et bâti, de valoriser notre territoire, de permettre aux artistes de se rencontrer » ont été remplis ».


  «Pensez vous déjà à une deuxième édition ? Sous quelles formes ?
  « Rappelons que pour cette première édition, c'est déjà une année de travail, avec de multiples rencontres et réunions. Cela a été porté par des élus, une poignée qui ont cru à la valorisation artistique et culturelle de notre territoire. Cela me semble difficile de récidiver dès l'an prochain. Pourquoi pas toutes les deux années ( NDR , dans ce cas, cela aura lieu après le renouvellement des conseils municipaux en mars 2020 ). Il faut que nous fassions un bilan complet, avec le retour des impressions des élus, des artistes eux mêmes et des visiteurs et spectateurs. En tout cas, le bilan est d'ores et déjà positif et plus que satisfaisant ».

 

 
 
 
 

 

Nos photos : Marie Perraudin, vice présidente de la Communauté de Communes, « Saône-Doubs-Bresse »...Avec des artistes, à l'église de Damerey...des artistes entre eux à Palleau- Allériot-Ciel..

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 9 juil 2018

«Chalon en mode guinguette»... pour les enfants et les familles... aux Granges Forestiers

Du côté des Granges Forestiers, Petits et grands ne sont pas oubliés, en cette période. Des animations différentes se succèdent jusqu'à vendredi. Il y a bien sûr la tyrolienne, le mur d'escalade oui encore « Le turbodancing » avec de joyeux lurons qui ont animé ce dimanche après midi le secteur.


Ce dimanche, il y avait également des séances d'initiation aux premiers secours, avec Mohamed, moniteur de la Croix Rouge . Petits et grands ont découvert également l'histoire des jeux vidéos,avec les bénévoles de l'association « Start Reset' ». Aurélien Manuel et Thomas, membres actifs de l'association ont sensibilisé aussi les participants aux dérives d'internet.


A Noter aussi la contribution du comité de quartier de l'île Saint Laurent, présent avec sa présidentre Maguy Grelin, qui assure la buvette.

 

 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 8 juil 2018

Verdunois : Dernière journée pour le 1er Festival des talents créatifs...

Parmi les 38 rendez vous programmés pour la première édition des talents créatifs, initié par la communauté de communes « Saône-Doubs-Bresse », possible de visiter différentes expositions ce dimanche, de 10 H à 19 H. Entrée libre.


A CIEL : A LA HALLE, UNE DIZAINE D'ARTISTES EXPOSENT
Invitée d'honneur de cette première édition, la sculptrice Annick Dumarchey, dont quelques unes de ses œuvres trônent au cœur de l'exposition. Sont également présents : Michel Lecuelle ( Photos et peinture), les peintres : Christian Guillemin, Pierre Chabrison, Lucien Deschamp, Elio Facchiu.


Marie Noëlle Bonnot, de Ciel, créatrice depuis de longues années, présente des objets suspendus. Membre du club « L'oeil de Lux », Luc Trullard, de Saint martin en Bresse est lui photographe. Il recycle aussi des objets et en fabrique à partir de bois de palettes. Ghislaine Bacchiana, de Verdun sur le Doubs, réalise des meubles en carton.
Participent à cette exposition également : Marie José Chabrison ( Bijoux) et la créatrice de marionnettes, Valérie Michelin.

 


A ECUELLES : SALLE DE LA MAIRIE , TROIS ARTISTES
Evelyne Bigot et Colette Bertrand, résident à Saint Gervais en Vallière, elles ont commun d'être des artistes. Evelyne Bigot, est peintre depuis cinq ans, Colette Bertrd, peint sur soie et acrylique. A leurs côtés , des aquarelles de Jean Claude Lacroix.
Il est possible également de découvrir les céramiques du potier , Jean Philippe Bressant et les modelages de Monique Dupuis, à l'atelier « Le feu, eaux arts, terre » au 5, rue Traversière, au centre bourg.

   

 

 

 

 


A PALLEAU : SALLE COMMUNALE, PRES DE LA MAIRIE
Les sacs, bijoux créent par Véronique Trinkaus, voisinent avec les laines feutrées d’Élodie Oger et avec les modelages et aquarelles de Francine Vasseur. Cette dernière habite la commune de Charnay les Chalon, elle peint depuis 3 ans.
Samedi en début d'après midi, Christine Verdin, qui réalise des vitraux exposés à l'ancienne cure d'Alleriot, a rencontré ses collègues créatrices.

 

 


SANS OUBLIER LE RENDEZ-VOUS DE L'EGLISE DE DAMEREY
Elles sont peintres à avoir investi l'église de Damerey. Madeleine Grillot, Annie Weilland et Marie Christine Sonneville, « Artinou ». Les deux premières sont des autodidactes, la troisième est une professionnelle reconnue.
Samedi, après midi, celle qui porte cette édition, Marie Perraudin, vice présidente en charge de la culture au sein de la communauté de communes « Saône-Doubs-Bresse », a rencontré les artistes.

 

 

 

 

Nos photos : les artistes sur les lieux d'expositions. A Ciel, à la Halle- A ECuelles , A Palleau et à Damerey

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 8 juil 2018

CHALON : « La Page qui Rit » : dernier atelier d'écriture de l'année 2

reportage photos : Christiane Chapé : 2/3
Imprimer - - par christiane chapé - 7 juil 2018

CHALON : « La Page qui Rit » : dernier atelier d'écriture de l'année 3

reportage photos : Christiane Chapé : 3/3
Imprimer - - par christiane chapé - 7 juil 2018

CHALON : « La Page qui Rit » : dernier atelier d'écriture de l'année ...

Pour son dernier atelier d’écriture de l’année « scolaire », l’association LA PAGE QUI RIT a travaillé sur l’exposition de Cécile Bart, qui a accroché son exposition au musée Denon jusqu au 18 octobre 2018.


L’exercice a porté sur le ressenti de chacun sur le travail contemporain de l’artiste, d’essayer de « se débarrasser » de la façon habituelle de voir les choses, de laisser parler son imaginaire.

De nombreuses réflexions ont porté sur le contraste jour/nuit, l’aspect figé/mouvement, le blanc et le noir, l’enfermement et la liberté, exposition contemporaine dans un lieu dédié à des artistes des siècles passés  … sur les superpositions, photos choisies en fonction du lieu, peintures, photos, textures …


Des questions se sont posées sur les images masquées, le voile utilisé dans tous ses sens, les superpositions d’images, les photogrammes, la figure humaine, le masque, le grillage …

Il s’en est suivi un exercice portant sur deux mots tirés au hasard par chacun, permettant d’écrire, sous quelque forme que ce soit, un texte lu à haute voix, face à l’exposition de l’artiste … en rapport avec elle.



Avec les mots « mouvement » et « s’approcher », l’on pouvait entendre :

« S’approcher de l’exposition
Mieux comprendre la photo
Entrer dans le mouvement
Laisser agir le vent
Mouvement du voile
Ta silhouette dévoile
Un corps souvent caché
Je n’ose m’approcher »

Et bien d’autres pépites, qui seront transmises à l’artiste pour qu’elle ait un retour de son exposition … appréciée à l’unanimité.

A propos de l’artiste Cécile Bart : elle développe depuis 1986, un travail explorant les potentialités de la peinture dans ses modulations de couleurs et de lumière, la mise en espace du tableau et la place du spectateur.


Répondant à l’invitation du musée Denon et saisissant l’opportunité de travailler avec les collections du musée Nicéphore Niepce, l’artiste a conçu un dispositif à la fois formel et imagé.

Après la séance « studieuse » s’en est suivi un pique-nique « roboratif » partagé dans la joie, pour clore une belle année d’échanges et de découvertes grâce aux mots, aux textes, aux jeux de mots et à l’amour de la littérature.

Bel été et à la rentrée !!

 
 
 
 

Article et reportage photos : Christiane Chapé

-------------------

Reportage photos : 1/3

Suite :

 

 

Imprimer - - par christiane chapé - 7 juil 2018

Verdunois : 1er festival des arts créatifs, derniers jours, ce week end

C'est une première, c'est gratuit, cela se déroule jusqu'à demain dans 17 communes dépendantes de la communauté de communes "Saône-Doubs-Bresse", la première édition des talents créatifs.

 

Souvent dans les salles des fêtes des localités, parfois dans les églises, à découvrir des expositions, des animations, c'est ouvert ce samedi et demain dimanche de 10 H à 19 H.

 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 7 juil 2018

Verdunois : Valérie Michelin, elle crée aussi des marionnettes et des spectacles

Elle participe aussi au 1er festival des talents créatifs, en exposant à la Halle de Ciel, mais aussi avec ses marionnettes, comme dimanche dernier à Verjux ou encore jeudi matin à la salle des fêtes de Verdun sur le Doubs avec le spectacle « Le trésor de Susie », qu'elle présente ce vendredi lors d'une animation dans la cité médiévale de Semur en Auxois.


CRÉATRICE, CONCEPTRICE ET RÉDACTRICE
Valérie Michelin, relate aussi pour le quotidien départemental, l'actualité du verdunois mais elle aussi l'actrice, la conceptrice et la créatrice de la compagnie du Oualothé...un théâtre de marionnettes. Dans notre ville, celle qui a travaillé voilà neuf ans à un projet intergénérationnel au lycée Thomas Dumorey, anime des ateliers, notamment avec celui du temps libre des foyers de l'Association Médico Éducative Chalonnaise ( A.M.E.C)...


ELLE S'INSPIRE DU THEATRE DE GUIGNOL
D'autres générations ont été marquées par les chansons de Christophe ou encore de Pierre Bachelet, qui mettent en scène avec merveille, les marionnettes. Le théâtre de Guignol, a bercé l'enfance et l'adolescence de la fille de Gergy...Quelques années plus tard, confrontée à une reconversion professionnelle , alors qu'elle élève ses deux enfants, Valérie Michelin se remémore le Théâtre de Guignol. Voilà ,presque vingt ans, celle qui a pris aussi des cours de danse auprès d'Heleyet David mais aussi des cours de modelage auprès de Marc Brasseur, à l’École Municipale d'Arts de la Rue Fructidor, décide de créer un spectacle pour enfants.


DES RIRES ET DES APPLAUDDISSEMENTS...POUR POURSUIVRE
Elle s'élance, la femme au fort tempérament n'hésite donc pas à prendre certains risques et elle se produit en 20O2, devant les enfants des écoles de Verdun sur le Doubs. Les rires et les applaudissements de ces premiers spectateurs sont non seulement une récompense pour l'artiste en devenir mais également des encouragements à poursuivre. Elle continue d'écrire ses textes, la mise en scène, c'est aussi pour elle tout comme la bande son et les décors. Elle s'assure du soutien logistique du paternel, José Florès.


UN PEU PLUS DE 200 SPECTACLES DÉJÀ
Au fil des années, elle rôde ses spectacles, elle crée « La compagnie du Oualothé », anime bien sîr des spectacles de fin d'année pour les écoles mais aussi les relais d'assistantes maternelles ( R.A M), diversifie ses activités pour les répondre à la demande des comités des fêtes , des comité d'établissements et des crèches.


LEUR DIFFERENCE EST UNE RICHESSE
Un jour, elle rencontre Isabelle Brussier, cette dernière, éducatrice spécialisée de formation est aussi responsable de l'Atelier Temps Libre, des foyers de l'Association Médico-Educative Chalonnaise. Très vite, le contact entre ces deux professionnelles passe et se nouent des projets. Régulièrement, elle coopère à l'animation et à des créations avec ses adultes connaissant des difficultés en raison de leur différence. « Je ne suis pas éducatrice, je n'ai pas à connaître les antécédents de ces personnes. A l'heure contact, je m’enrichis », celle qui dans le passé à travaillé et animé des ateliers artistiques avec des classes d'élèves se trouvant en échec scolaire.


A CHALON DANS LA RUE AUSSI
Valérie a participé à plusieurs reprises à des éditions du festival de Chalon Dans la rue, avec les résidents du Foyer Pierre Carème, du côté de la place du Cloitre. Cette année, elle se produira à la cour de l’Évêché, avec la compagnie « La Chapka du Dahut »...A retenir et à suivre donc...


- Valérie Michelin a publié aussi un conte tragico-sucré pour adultes et adolescents intitulé : « Marcel Delalune ». Contact : oualothe.e-monsite.com/ - 7, rue de l'école 71350 Sermesse

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 6 juil 2018

SAÔNE-ET-LOIRE : CD 71, Visites estivales des Archives

Cet été, venez visiter la tour des Archives départementales, c’est gratuit !

Les Archives départementales de Saône-et-Loire proposent cet été des visites guidées gratuites dans le cadre de la manifestation « Patrimoines écrits en Bourgogne-Franche-Comté ». Pilotées par l’Agence du livre et de la lecture de Bourgogne-Franche-Comté, ces portes ouvertes sont une occasion unique de découvrir les coulisses et mieux connaître des institutions patrimoniales de proximité ainsi que leurs fonds.


Les Archives départementales de Saône-et-Loire occupent une tour de béton haute de 50 mètres, labellisée patrimoine du XX° siècle, qui surplombe Mâcon et la plaine de la Saône.


Elles conservent et communiquent au public 22 kilomètres d’archives locales, du IX° siècle à nos jours. En plus du bâtiment des Archives, les visiteurs pourront découvrir les missions des archivistes et des documents remarquables sur le thème des "Mémoires du travail".

 

Le programme !
 Parcours dans le bâtiment : salle de lecture, magasin de conservation, atelier de restauration, vue panoramique depuis le XXe et dernier étage
 Présentation des métiers d’archiviste et de restaurateur de documents
 Présentation d’archives remarquables en lien avec le thème phare de cette année «Mémoires du travail ».

Réservez votre visite !
Les jeudi 5 juillet et mercredi 29 août à 14 h ; les mardis 10 et 17, le mercredi 25 juillet et le vendredi 3 août à 10 h 30 ; le vendredi 20 juillet à 16 h.
• Durée 1 h 30
• Parcours non accessible aux personnes à mobilité réduite
• Réservation obligatoire



Archives départementales de Saône-et-Loire - Place des Carmélites - Mâcon
Tél. : 03 85 21 00 76 / Mail : archives@saoneetloire71.fr /Site : www.archives71.fr

 
 
 
Imprimer - - par CD 71 - 28 juin 2018

Let's dance et fin de l'aventure au Port Nord : tous les reportages

Danses urbaines
... et la fin de l'aventure hors les murs pour l'Espace des arts !


La création collective hip-hop EXTENSION a été  présentée lors de la grande fête le 23 juin au Port Nord.

Michel Bonnet, pour l'IUT et vivre-a-chalon y était. Reportages.

 

 

  • Let’s dance 2018 : Visages d’une Extension...

    La danse est, peut-être et je le dis avec prudence, l’art par excellence ! L’homme est un esprit, mais ce n’est pas un esprit pur puisqu’il a aussi un corps. Il raisonne mais il est aussi traversé par des sentiments. Il conçoit mais est aussi confronté aux réalités physiques… Et c’est bien la danse qui regroupe tout cela de façon sublime…

  • Let’s dance 2018 : Quand le sens passe par la porte...

    On peut me reprocher – certains ne s’en privent pas même avec sympathie et amitié – de toujours vouloir donner du sens… Du sens à tout ! A mes lectures, aux films que je vois, aux spectacles auxquels je vais… Mais, en fait, je n’y suis pour rien. Je ne cherche pas du sens, il me tombe dessus sans que je ne puisse y échapper !

  • Let’s dance 2018, Philippe Buquet et le Port Nord...

    Il faut pour diriger durant de longues années une institution culturelle comme l’Espace des arts de Chalon-sur-Saône de l’expérience, des compétences, du courage, de la persévérance, du talent, une merveilleuse équipe, un peu de chance, des acteurs politiques qui vous soutiennent… et on peut dire que Philippe Buquet répond bien à ce portrait robot simplificateur…

Imprimer - - par @La rédaction - 25 juin 2018

Let's dance 2018 : Visages d'une Extension...

La danse est, peut-être et je le dis avec prudence, l’art par excellence ! L’homme est un esprit, mais ce n’est pas un esprit pur puisqu’il a aussi un corps. Il raisonne mais il est aussi traversé par des sentiments. Il conçoit mais est aussi confronté aux réalités physiques… Et c’est bien la danse qui regroupe tout cela de façon sublime…



La danse est conçue, écrite… Elle est accompagnée de musique… Enfin, elle est exécutée par des corps… Et le tout est profondément humain, vrai, solide même dans la fragilité…



La danse est fugitive, éphémère, fulgurante, en perpétuel mouvement et les mots et les images pour vous la présenter sont imparfaites car figés, fixes… Ce sont des éléments de souvenir, des traces, des restes d’un moment grandiose qui a fait vibrer…

Et derrière tout cela, des danseurs, des êtres vivants au service d’une chorégraphie…



Le tout un spectacle émouvant, touchant, humain et porteur de réflexion… Il y aura avant et après Extension, c’est une certitude…

En attendant, je garde en mémoire ces visages de danseurs impliqués dans cette œuvre magique !

 
 
 
Imprimer - - par Michel, enseignant en TAIS à l'IUT de Chalon - 24 juin 2018

Let's dance 2018 : Quand le sens passe par la porte...

On peut me reprocher – certains ne s’en privent pas même avec sympathie et amitié – de toujours vouloir donner du sens… Du sens à tout ! A mes lectures, aux films que je vois, aux spectacles auxquels je vais… Mais, en fait, je n’y suis pour rien. Je ne cherche pas du sens, il me tombe dessus sans que je ne puisse y échapper !



Prenons un exemple. Sur scène, dès le départ du spectacle Extension - une chorégraphie de Mickaël Le Mer exécuté hier, au théâtre du Port Nord de Chalon-sur-Saône, par plus de 150 danseurs – le public peut voir des sortes de boîtes spéciales…

Immédiatement, je pense à des portes, des passages, des ouvertures, des liens… Mais comme ces portes sont sans murs, j’ai le sentiment d’une terre ouverte à l’humanité en pleine extension… Tiens, peut-être que ce spectacle aurait du sens, alors… Mais je n’y suis pour rien !

 
Imprimer - - par Michel, enseignant en TAIS à l'IUT de Chalon - 24 juin 2018

Let's dance 2018, Extension... Un mot, un concept, un spectacle...

Extension ? Le mot signifie beaucoup mais je choisis sans discussion qu’il s’agit bien de s’étendre, de s’accroître, de devenir plus grand…

 

C’est aussi une chorégraphie de Mickaël Le Mer qui a été exécuté hier, au théâtre du Port Nord de Chalon-sur-Saône, par plus de 150 danseurs dont un très grand nombre de danseurs amateurs de la ville et ses environ…

Même si la scène était limitée en surface, les danseurs surent l’agrandir à l’infini par leur talent, leur concentration, leur créativité et ce fut tout simplement du bonheur pur ! Une extension parfaite…

 
Imprimer - - par Michel, enseignant en TAIS à l'IUT de Chalon - 24 juin 2018

Let's dance 2018, Philippe Buquet et le Port Nord...

Il faut pour diriger durant de longues années une institution culturelle comme l’Espace des arts de Chalon-sur-Saône de l’expérience, des compétences, du courage, de la persévérance, du talent, une merveilleuse équipe, un peu de chance, des acteurs politiques qui vous soutiennent… et on peut dire que Philippe Buquet répond bien à ce portrait robot simplificateur…



Samedi 23 juin, en montant sur scène pour annoncer le spectacle Extension, il a dû repenser à certaines remarques, attaques, commentaires… Faire deux saisons au Port Nord ? De la folie, ça ne marchera pas, le public ne suivra pas, ce sera l’échec ! Et, pourtant, cela a bien fonctionné, on pourrait presque dire trop car de nombreux spectacles affichaient « complet » ! Dès l’inauguration, le public était là, en septembre 2016…

Après deux saisons parfaites dans cette installation du théâtre du Port Nord, l’Espace des arts tentait un défi incroyable… Terminer deux ans de vie « Hors les murs » avec un grand spectacle de danse… Ok, la danse ce n’est pas si incroyable que cela quand même ! Oui, mais de la danse avec seulement quelques danseurs professionnels (CIE S’POART) et plus de 140 danseurs amateurs de notre région (élèves du conservatoire et volontaires) ! Attendez, le défi était encore plus grand ! Pas n’importe quelle danse, du Hip-hop mélangé avec de la danse contemporaine… Et non seulement ce fut beau et émouvant mais le public était bien là…

Alors, monsieur Philippe Buquet, chapeau bas !!! Vous avez bien mérité d’inaugurer en septembre prochain le « nouvel » Espace des arts !!!

 
Imprimer - - par Michel, enseignant en TAIS à l'IUT de Chalon - 24 juin 2018

Let's dance 2018, Port Nord, début de soirée... en danse !

Au Port Nord, aujourd'hui, vers 17h, devant plusieurs dizaines puis centaines de spectateurs, la fête du Hip-hop à Chalon, Let's dance 2018, commençait paisiblement... Tout était de qualité, fallait-il quand même être curieux…



Quand je suis arrivé, quelques jeunes danseurs « s’affrontaient » dans une battle. Attention, il ne s’agit pas d’une bataille, d’une guerre ou d’un combat… seulement de danse ! Chaque danseur succède à un autre en tentant de faire mieux, grâce à son talent, son style, sa technique, son énergie… C’est assez subjectif, chaque danseur est souvent le meilleur supporter des autres et tout cela se passe dans la bonne humeur…

 



C’était certainement le moyen de laisser le public arriver et s’installer pour le grand spectacle de la journée, Extension, mais ces jeunes danseurs souvent de notre Grand Chalon méritaient certainement mieux… Ce sera pour la prochaine fois car on annonce dans les milieux autorisés que le Hip-hop fera annuellement une magnifique escale à Chalon, ce sera Break Storming du 2 au 6 avril 2019 avec une grande Battle au théâtre du Port Nord…


Oui, qu’on se le dise bien, le samedi 23 juin ne fut pas un adieu au théâtre du Port Nord, juste un au revoir majestueux !

Imprimer - - par Michel, enseignant en TAIS à l'IUT de Chalon - 24 juin 2018

CHALON : exposition photos à la Cathédrale St. Vincent avec le Photo-Club Nicéphore Niepce ...


Quatorze photographes du Photo-Club Nicéphore Niepce exposent leur travail sur la cathédrale Saint-Vincent … dans la cathédrale.



« L’oeil » des photographes magnifie ce bel édifice dont la construction s'étale sur six siècles.

L'édifice mêle le roman et le gothique. D'après les études historiques, tout commence en 1090.

 

 

 


De cette époque, il reste les chapelles absidiales nord et sud.
Suivirent au XIIe siècle : le chœur, le transept et les piliers et arcades de la nef et des bas-côtés.

Au style roman succède le gothique des XIIIe et XIVe siècles avec l'abside du chœur, les murs de la nef et du cloître, la voûte de la croisée du transept.

Enfin, au XVe siècle, la voûte de la nef et les chapelles des bas-côtés sont achevées.

En 1562, la fureur huguenote dévaste l'église : les statues sont détruites, le trésor enlevé.

Au cours des deux siècles suivants, le changement de goût architectural fait disparaître certains éléments gothiques (tombeaux, stalles et jubé).


A la Révolution, l'évêché est supprimé, l'église est dédiée à la déesse Raison et sert d'entrepôt à fourrage.

Le cloître est morcelé et vendu.

Les XIXe et XXe siècles se consacrent aux réparations.

Une façade néogothique est achevée vers 1850, la toiture est refaite vers la fin du XIXe.

La cathédrale est classée monument historique depuis 1903, ses tours restaurées, depuis 1991.


Outre le mariage heureux du roman et du gothique dans son intérieur, signalons la présence, dans la nef et le chœur, de très beaux chapitaux romans ou d'inspiration romane. » »

Le Photo-Club Nicéphore Niepce, est l’un des plus anciens de France (1897) ; il est présidé par Gilbert Perrot et compte une quarantaine de passionnés.

L’exposition inaugurée ce vendredi matin est installée jusqu’au mois de septembre prochain.

 
 
 
 


Article et photos : Christiane Chapé

----------------------------

reportage photos : 1/2

Suite : CHALON : exposition photos à la Cathédrale St. Vincent avec le Photo-Club Nicéphore Niepce

 

Imprimer - - par christiane chapé - 22 juin 2018

CHALON : exposition photos à la Cathédrale St. Vincent avec le Photo-Club Nicéphore Niepce ...

reportage photos : Christiane Chapé : 2/2
Imprimer - - par christiane chapé - 22 juin 2018

La fête de la musique ... la musique en fête ... Faites la fête !


En octobre 1981, Jack Lang, ministre de la Culture, nomme Maurice Fleuret au poste de directeur de la musique et de la danse. Maurice Fleuret applique ses réflexions sur la pratique musicale et son évolution et pose les fondements d’une nouvelle conception : "La musique sera partout et le concert nulle part » ! Il évoque une « révolution » dans le domaine de la musique, qui tend à faire se rencontrer toutes les musiques – sans hiérarchie de genre ni d’origine – dans une commune recherche de ce qu’il appelle « une libération sonore, une ivresse, un vertige qui sont plus authentiques, plus intimes, plus éloquents que l’art ».

En 1982, une grande enquête sur les pratiques culturelles des Français est menée par le service des études et de la recherche du ministère de la Culture et dévoile que cinq millions de personnes, dont un jeune sur deux, jouent d’un instrument de musique alors que les manifestations musicales organisées jusqu’à présent ne concernent qu’une minorité de Français.

De ce fait, Jack Lang, Christian Dupavillon, architecte-scénographe, membre de son Cabinet et Maurice Fleuret en déduisent que le paysage de la pratique musicale en France reste à découvrir. Alors, ils imaginent une grande manifestation populaire qui permette à tous les musiciens de s’exprimer et de se faire connaître. C’est ainsi que la première Fête de la Musique est lancée le 21 juin 1982, jour symbolique du solstice d’été, le plus long de l’année dans l’hémisphère Nord.

La Fête sera gratuite, ouverte à toutes les musiques « sans hiérarchie de genres et de pratiques » et à tous les français.

 

 


 

 


Christiane Chapé

 
 
 
Imprimer - - par christiane chapé - 21 juin 2018

X-LAKE - Le plein d'images avec le Photo Club Nicéphore Niépce aussi

La course d'obstacles X-Lake qui s'est déroulé ce dimanche 17 juin 2018 a connu un vif engouement.


Photo Patrice Josserand

Nombreux ont été les participants à cette 1ere édition populaire, humoristique et sportive puisque ils étaient environ 600 sur la ligne de départ .


Mais en coulisses cela s'activait fort aussi. En plus des 70 bénévoles si précieux, nombreux étaient les photographes à suivre l'événement.
En effet le Photo Club Nicéphore Niépce et ses photographes étaient là et vous proposent de retrouver leur très nombreux clichés sur leur site http://photoclubniepce.fr/




Sur vivre à chalon dans notre rubrique photos vous retrouvez en plus de 250 images le reportage complet de Patrice Josserand.

Imprimer - - par @La rédaction - 18 juin 2018

CHALON : « Il était une fois les Prés-Saint-Jean » : balade contée avec Anne Prost-Cossio et la bibliothèque ...


Dans le cadre d’ « HISTOIRE DE CONTES, HISTOIRES DE VIES », se déroulant sur l’année avec la collecte de témoignages, divers ateliers et défilé de mode en fin d’année, une balade contée s’est déroulée ce samedi après-midi sur la légende des Prés-Saint-Jean, en présence d’une cinquantaine de parents et enfants, la brigade des conteuses : Michèle, Christelle, Nathalie et Annie guidées par Anne Prost-Cossio.

 


« Celui qui a tout créé, a créé le plus beau quartier de Chalon-sur-Saône : « LES PRES SAINT JEAN » avec une bibliothèque d’où sortent toutes les histoires.

Des histoires de dragons : dragon de la pluie, dragon de la tour, dragon du vent, dragon de la neige … mais aussi des histoires de z’animaux, de Juju « le pas beau », de la grande forêt à la place des immeubles actuels, de l’histoire du lac, de Zouglouglou, de la lune à décrocher … ou qui reflète … et de la rivière.

La balade, qui a conquis le public jeune, a permis de découvrir ce lieu magique … qu’est le quartier des Prés-Saint-Jean …

Elle s’est terminée par un petit rafraîchissement et un goûter, partagés dans la bonne humeur.

Et merci au ciel radieux qui a joué le jeu.


 

Article et photos : Christiane Chapé

------------------------

Reportage photos : 1/3

Suite : 

 

Imprimer - - par christiane chapé - 17 juin 2018

CHALON : « Il était une fois les Prés-Saint-Jean » : balade contée avec Anne Prost-2

 

Reportage photos : Christiane Chapé : 2/3

Imprimer - - par christiane chapé - 16 juin 2018

CHALON : « Il était une fois les Prés-Saint-Jean » : balade contée 3

Reportage photos : Christiane Chapé (3/3)
Imprimer - - par christiane chapé - 16 juin 2018



Rechercher dans cette rubrique  


 
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux musique



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle