entre nous - chalon sur saone

Entre-nous : C'est vous qui le dîtes !

C'EST VOUS QUI LE DITES !

 Envoyez ici vos contributions et réagissez aussi éventuellement à celles qui sont proposées par les chalonnais.

Sur vivre-a-chalon.com... "c'est VOUS qui le dîtes" !

 


 
Publicité.
 

CHALON : Coup de gueule contre les gougnafiers !


Fidèle lecteur de la lettre de Chalon, j'aimerais pousser un coup de gueule contre les gougnafiers qui viennent passer un moment convivial au bord de la Saône et ne laissent pas les abords de la rivière dans l'état où ils les ont trouvés !!!



J'habite Crissey et profite de notre belle Saône, soit en m'y promenant sur les berges soit en y naviguant en canoë et à chaque fois, je me met en colère quand je vois que des personnes indélicates y abandonnent leurs détritus...

Il faut savoir que des bennes à verre existent partout dans les communes...

ça me désole ...😭😭

 

 
Imprimer - - par JPG

Expulsion à Nolay - Plyus de 1000 signatures

Regardez bien cette photo .....C'est celle d'un enfant dans les bras de son père.....Un enfant qui sourit content de porter le maillot de l'équipe de France.....

Eh bien ce soir 16 juillet, ce bambin sa soeur sa mère et son père dorment dans un centre de rétention à Metz car demain la France qu'ils ont pourtant tant aimée les expulse vers le Kosovo où leurs vies seront en danger !!!

Réagissons, ce monde devient fou ! Les politiciens se pavanent un soir devant un ballon rond et le lendemain brisent des vies !

Partagez massivement svp, afin que le monde entier connaisse le vrai visage inhumain de cette France ! #sauvonsAgimetBlerta

 

 

 Note de la rédaction de vivre-a-chalon.com :
Notre position de VOUS donner la parole, d'ouvrir nos colonnes virtuelles à des sensibilités très différentes nous conduit à publier de nombreux articles d'horizons très différents en rappelant cet avertissement présent à la une de vivre-a-chalon.com

Qui dit quoi ? Qui parle sur vivre-a-chalon.com ?

 

 

 
Imprimer - - par Bernard RAUX

CHALON DANS LA RUE... et poésie ...

Et le revoilà
Encore une fois

Le Festival
Estival



Le 32ème du nom
Grosse agitation
Chalon Dans La Rue
Tout le monde afflue


C’est d’la balle
De régional
C’est pas banal
Il est devenu national



Devant la cathédrale
Où l’abbatiale
De luxe et royal
C’est le graal

 

 

Un régal
Une cavale
Rendez-vous colossal
Bonheur total


Chalon Dans La Rue
Intitulé CDLR
Bonheur absolu
Venez avec votre belle-mère !


Christiane

 
 
 
 
 
Imprimer - - par christiane chapé

Qui sont ces gens ??

Qui sont ces gens apparaissant sur de grandes photos noir et blanc, sur des fenêtres d'immeubles au centre ville de Chalon ou rue Gauthey ??


Et que cela signifie t'il ?

Enigme ... à résoudre ... amis photographes ...

 


J'attends vos réponses !!

Christiane Chapé

 
 
Imprimer - - par christiane chapé

Humeur : SLC ... Salut les copains


Lorsque par hasard, tu n'as aucun rendez-vous à l'extérieur pour ton activité de journaliste/photographe et que tu allumes ta télé en début d'après-midi ... tu te rends compte que les programmes sont affligeants et s'adressent à des tous vieux papys/mamys, leur imposant des feuilletons à "la con" avec un chien policier, genre Rex, renifleur à … 50 mètres, des énigmes décelables dès la première image, des sujets de société, mais pas la leur, des ventes aux enchères auxquelles ils ne pourront jamais participer, vu qu’ils sont avachis sur leur canapé, des émissions de d’jeunes complètement décalées … leur échappant … jusqu’à arriver aux jeux tristes à mourir genre « les chiffres et les lettres », implantés depuis 250 ans …

 

Le tout intercepté par des pubs sur les couches 50 litres, les serviettes hygiéniques anti-odeur, la crème soulageant l’arthrose, le Stimulateur circulatoire Actegy revitive IX circulation booster, dispositif médical présenté par Marion Game, soulageant la circulation artérielle, les p’tits vieux nageant dans une piscine d’eau de Vichy, supprimant, comme qui rigole, leurs rides et leurs ventres ventripotents, les régimes alimentaires à la semaine, ne coûtant trois fois rien et permettant de perdre 10 kg en deux jours … Pour arriver, sur le coup des 16 heures, sur le Mag de la coupe de France, mes Jumeaux ont deux Pères … ou Tellement vrai …

Paniquée à l’idée de faire partie de cette communauté … me renvoyant ma vieillesse en pleine face, j’ai zappé … la télé … Et me suis connectée sur l’émission de l’été en replay « Salut les copains » … sur France Inter …

SLC SALUT LES COPAINS !!!

En voilà une émission qui rajeunit ...

La Mamy Kiki.

 
Imprimer - - par christiane chapé

CHALON : Qui a enlevé le « Pendule de Foucault » ?


Il était où ce pendule ? Sur le quai des Messageries, probablement, on y trouve sa trace.
Car elle est là, bien visible mais oubliée sur le bord de la Saône, au Port Villiers. Cette trace est un cartel, on dit comme ça dans les musées, dans le commerce on dit étiquette, un bout de carton qui informe le public ou le client. Ici, l’information porte sur une « chose » absente : le Pendule, il n’est pas là. Quelqu’un l’a enlevé. Qui donc ? On l’ignore.

 


La statue de Nicéphore Niepce (1765 – 1833), elle aussi, avait disparu depuis quelque temps. Miraculée, elle est revenue et sa réinstallation sur son socle déplacé a provoqué rires sous cape et quelques exaspérations. Mais enfin, maintenant, elle est bien là, majestueuse comme doit l’être l’image de l’inventeur de la première photographie (1826 ou 1827 ?).
Quant au Pendule, il n’est pas là où probablement il fut. On ne l’a pas trop cherché. Et c’est dommage, parce que ce Pendule, celui que Léon Foucault, (1819 – 1868), inventa en 1851, est célèbre et peut-être aussi célèbre et utile que la boîte à images de Nicéphore Niepce.

 


Il serait grand temps de le chercher ce Pendule, de lancer un avis de recherche et une enquête pour résoudre cette question : pourquoi ne reste-t-il sur le quai que le cartel et pas le Pendule ? On le constate en déambulant quai des Messageries, le cartel est bien là et mais pas le Pendule ! Alors que de nombreux Chalonnais vont venir s’esbaudir, danser, boire et manger sur le nouvel espace artistiquement aménagé en guinguette autour de la statue de Nicéphore, le Pendule de Foucault va-t-il leur manquer ? Auront-ils le souvenir de son absence ?


On me dit que ce n’est pas le vrai pendule (déception !), que c’est une invention d’artiste. Une « œuvre d’art » ? Mais alors pourquoi ne pas la chercher ? Et montrer ce pendule d’artiste.


Faisons un vœu : que des enquêteurs se mobilisent, que des cierges soient allumés, que le saint des restitutions soit invoqué afin de rendre à la population un « Pendule de Foucault », œuvre d’un artiste sculpteur nommé Jean-Paul Domergue, né en 1940 à Romans.

J. J. F. / 21 juin 2018

 
Imprimer - - par Jean Jacques Fouché

Questions au sujet du Projet de réhabilitation de la station Saônéor à l'ordre du jour du CC du 31 mai 2018

Au cours du Conseil Communautaire de jeudi prochain (31 mai 2018) vous adopterez le projet de remise en état de la station d’épuration de Saônéor pour un montant estimé à 6.2 millions d’euros.

Cette station n’a jamais fonctionné correctement et le Grand Chalon l’a toujours su.

Mais il a préféré engloutir les millions du contrat de site (167 millions, le plus important de France) en aménagements et en laissant délibérément cette station polluer l’environnement.

S’il décide de faire les travaux de réhabilitation aujourd’hui, c’est parce qu’il vient d’être mis en demeure de le faire par arrêté préfectoral (Voir arrêté ci-joint). Le projet, qui sera soumis à votre vote jeudi soir, ne parle pas de cet arrêté, c’est normal les responsables de cette situation préfèrent le passer sous silence, et par conséquent la présentation qui est faite de ce projet, ne permet pas de se rendre compte du fonctionnement surréaliste de cette station.

Les raisons de cette mise en demeure sont nombreuses et concernent notamment les déversements importants d’eaux usées non traitées (eaux usées domestiques comme industrielles) directement dans le milieu récepteur. C’est difficile à croire mais l’arrêté le dit.

Le Grand Chalon a 6 mois à partir du 18 janvier 2018 donc jusqu’au 18 juin pour déposer un dossier de demande d’autorisation environnementale, d’où la mise en place du projet qui vous est proposé.

Déverser de façon délibérée des volumes importants d’eaux usées directement dans le milieu récepteur cela correspond à un préjudice écologique qui est puni pénalement par le tribunal d’instance. Il suffit pour cela qu’une association engage une action en justice. La preuve étant indiscutable puisque c’est le Préfet qui la fournit.

L’image d'une « ville pionnière pour la prise en compte l’environnement » que l’on veut faire passer auprès du public est bien écornée. Entre médiatisation et réalité il y a un monde.

Même les documents de l’enquête publique sur le PLUi sont muets sur cette pollution incroyable.

Quoi qu’il en soit, maintenant vous ne pouvez pas ne pas adopter cette remise en état. Mais il y a quand même quelques questions dont il faudrait avoir les réponses :

- Quel sera approximativement le montant de la subvention de l’agence de l’eau?

- Pourquoi ce projet n’est pas financé en partie par le contrat de site ? Est-ce parce que son montant est épuisé?

- Pourquoi a-t-on attendu cette mise en demeure pour lancer ce projet ? Pensait-on pouvoir continuer à être à ce point au-dessus des règlementations?

Le contrat de site s’élevait à 167 millions, dont la majeure partie a été utilisée pour aménager Saônéor. Mais pourquoi réaliser la ZI la plus importante entre Lyon et Paris alors qu’un aménagement à la mesure de l’agglomération aurait permis de recréer de la même façon les 4000 emplois prévus dont une grande partie se trouvaient déjà sur Chalon. Cela aurait permis d’économiser des millions.

Maintenant tout est fait et il n’est plus possible de revenir en arrière.

Par contre en ce qui concerne la desserte et le ½ échangeur, il suffit de consulter le dossier pour se rendre compte qu’ils ne sont pas indispensables (voir mail envoyé à M Gaudray avant la réunion publique qu’il a organisée pour les habitants de Fragnes - La Loyère) :

« Environ 3200 emplois ont été recréés à ce jour et le trafic induit a été absorbé par l’itinéraire existant sans bloquer la circulation alors qu’il n'a fait l’objet d’aucune amélioration et sans provoquer de dépassement des seuils de pollution atmosphérique (voir bilan PPA de 2016), seuils qui seront réduits grâce aux mesures à venir du PPA »

Si vous ne pouvez plus revenir sur le choix de la desserte, vous pouvez encore stopper la réalisation du ½ échangeur

Ne pensez-vous pas que l’économie de cet investissement de 13.7 millions, qui n’est plus nécessaire puisque les 4000 emplois à recréer sont maintenant pratiquement atteints sans poser de problèmes en ce qui concernent la circulation et la pollution de l’air, ne serait pas plus utile au fond de relance mis en place par le Grand Chalon.

REFLECHISSEZ, INFORMEZ-VOUS ET DECIDEZ.

CAPEN 71
‍contact@capen71.org – www.capen71.org

 


NDLR : Réhabilitation de la station d'épuration de SaôneOr : les précisions du Grand Chalon en réponse à la CAPEN 71

 

 Questions Saoneor a M Gaudray-avril2018.pdf [ 578.67 Ko ]
 Arrete Mise en demeure.pdf [ 158.41 Ko ]
 
Imprimer - - par Capen 71

Recherche de 6 personnes pour l'animation Vivez une séance "photos de mode"


Vivez une séance « photos de mode »
_


En lien avec l’exposition « Le Chic français », découvrez la fabrication de
photographies de mode.
Les jeunes photographes professionnelles Ariane Lebon et Blanche
Bourgeois réaliseront pendant la Nuit des musées, des prises de vue en
studio.
Clichés en noir et blanc inspirés par les photographies en mouvement
d’Irving Penn, ou portraits close-up en couleur, devenez modèle le temps de
la nuit des musées !


Découvrez les différents aspects d’une séance photo, côté mannequin !
www.lebonbourgeois.com

Nous recherchons donc 6 personnes intéressées pour poser.
Pour le portrait N&B,

- Une jeune femme entre 15 et 25 ans / samedi de 20h et 21h
- Une femme entre 25 et 40 / samedi de 20h45 et 21h30
- Une femme de plus de 40 ans / samedi de 21h15 et 22h
(Pour mettre en valeur votre silhouette, pour ces prises de vue, merci de
venir avec un trench, une robe à volants, un chapeau, …)

Pour le portrait couleur,
- Une femme / samedi de 22h à 23h
- Un homme / samedi de 22h30 à 23h30
- Une femme / samedi de 23h00 à minuit
(Une maquilleuse professionnelle sera présente)

Animation proposée avec le soutien technique du CIFA de Mercurey
Une photographie issue de l’éditing des photographes vous sera remise à
l’issue de l’événement.
Merci de répondre par message privée sur facebook, seules les
premières réponses seront retenues !!

Suivez toutes nos actualités sur nos pages :
> facebook : @museenicephoreniepce
> twitter : @musee_Niepce
> instagram : museenicephoreniepce

 
Imprimer - - par Musée Nicéphore Niépce

Pensée du jour... de la St Georges, le 23 avril

Quand il pleut le jour de Saint Georges,

Sur cent cerises on a quatorze.

Imprimer - - par Boule sans bile

Au Mardi Alternatif de Acte : réduire notre empreinte écologique, c'est possible

Le constat est alarmant : réchauffement climatique, épuisement des ressources, perte de bio-diversité, la planète ou plutôt la biosphère c’est à dire le vivant va de plus en plus mal.

Nous allons de record en record en ce qui concerne la montée des eaux, l'augmentation de la température, les phénomènes climatiques graves...
De plus, nous consommons les ressources de plusieurs planètes : En 2017 le dépassement de la terre, jour où nous consommons plus que la planète peut produire, était le 2 août, de plus en plus tôt. Pour la France c’était le 2 mai.

Pas question de culpabiliser quiconque, mais il est grand temps de passer à la transition dans tous les domaines : l'agriculture, la nourriture, la forêt, l'énergie, les déplacements, la production d'objets, les déchets… Certains se sont déjà engagés. Des solutions existent. Ça marche et ce n’est pas la punition, bien au contraire.

Chacun, nous pouvons faire évoluer nos modes de vie, mais les politiques doivent suivre ce mouvement, c'est une question de survie pour les êtres vivants, car il n'y a ni remède miracle ni plan B. Au niveau du Grand Chalon les associations militantes doivent ensemble solliciter nos élus pour qu’ils respectent la loi de transition. ACTE a fait des propositions, dans ce sens.


15 000 scientifiques, de nombreux écrivains ou lanceurs d'alertes nous invitent à ne plus aller contre la nature mais de vivre avec en la respectant.



C'est sur ce thème et tout ce qui en découle que l'Association ACTE (Association chalonnaise pour la Transition Ecologique) a invité les participants à son Mardi Alternatif à dépasser le constat et à agir au quotidien.

ACTE : contact@chalontransition.org
07 87 87 14 21

Imprimer - - par ACTE : association chalonnaise pour la transition écologique

Photo et poésie : "dans la karrière" ...

Statue de pierre
De verre
D’éther
Altière
Délétère

Statue de pierre
Ephémère
Mais fière
Dans la lumière
De la clairière

Statue de pierre
Bleue et légère
Blanche matière
Particulière
Princière

Statue de pierre
Dans la Karrière
Poudre et poussière
Seule, singulière
Tu n’es que pierre

Mais légère …
Tellement légère ...


Christiane
Imprimer - - par christiane chapé

Vu d'un chien ...

Juste un chien …

Souvent l’on me dit
Tu en fais trop
C’est juste un chien
Moi je leur dit
Savez pas mon maestro
C’est un cabochien …

Qui aboie en ut mineur
Hymne à la joie
Et remue du plumeau
Dès que c’est l’heure
Au son de ses woua, woua
En mode Albinoni adagio …

Dès potron-minet
Déjà aux aguets
Joyeux, tout en léchouilles
Heureux et ronronnant
Il s’applati sous mes gratrouilles
Heureux et replet
Encore, s’il te plait …

Juste un chien …

C’est le mien …

Christiane.
Imprimer - - par christiane chapé

CHALON : Assemblée générale de l'association Toujours Femme le 16 mars ...


Une soixantaine d’adhérentes a participé à l’assemblée générale de l’association Toujours Femme qui soutient les femmes face au cancer depuis 2001.

Le rapport d’activité montre que les actions de l’association sont en pleine croissance.

 


Outre les évènements incontournables d’Octobre Rose, elle est sollicitée par des entreprises, des centres de formation … pour son expertise de patientes.

Les soins de bien être proposés dans les deux hôpitaux de Chalon sont désormais dispensés tous les jours et on constate une augmentation de près de 15% sur une année et 35% sur les trois dernières années.

 


Les activités autour du bien-être de la personne se sont développées en intégrant la relaxologie appliquée et l’hypnothérapie.

Par ailleurs Toujours Femme a été choisie comme bénéficiaire par une équipe de six infirmières qui participeront au Raid des Alizés en Martinique fin novembre 2018.
Ces sportives déterminées cherchent des sponsors pour financer leur projet.


Leurs coordonnées :
Facebook : Si Femmes RéAlisés font leur raid
Mail : alizes71@hotmail.fr




En conclusion, la présidente Chantal DOYEN a annoncé qu’elle ne renouvellera pas son mandat en 2019 et lance d’ores et déjà un appel à candidatures.

Transmis par Christiane Chapé

 
 
 
Imprimer - - par Association Toujours Femme

Chalonnais, j'ai développé un jeu vidéo pour aveugle

Développeur de jeux vidéo indépendant en formation ^^



j'ai créé un jeu vidéo qui peut être joué par des aveugles, j'aurais besoin de retours de personnes aveugles ou non sur ce concept de jeux vidéo et d'un petit vote pour me soutenir.

Une bande annonce est disponible ici: https://www.youtube.com/watch?v=tniLLEsSGUE

Le jeu est jouable en ligne i: https://hieronims.itch.io/story-space-shooter

Il est aussi possible de le télécharger sous Windows

Merci de voter pour mon jeu ici: https://itch.io/jam/gamecodeur-gamejam-13/rate/231152

Le pitch du jeu:


Story Space Shooter est un shoot them up où l'action vous est racontée par des mots plutôt que des graphismes. Les moments d'actions sont créés par des interactions entre le joueur, qui appuie sur les touches de direction, et les sons à reconnaître à l'oreille.

merci d'avance

 
Imprimer - - par PERRET Jérôme

Guy raconte : Du temps qu'il gelait à pierre fendre

Où sont les neiges d'antan ? C'était un hiver comme en trouve que dans ses souvenirs : un froid glacial, et un ciel d'azur , le soleil étincelant sur les champs, et les les branches des arbres ployant sous une neige lourde.




Nous enfants, le visage rouge, les yeux plissés à cause de la neige éblouissante, courions la campagne, avec des rêves de trappeurs et de cow boys, suivant des traces dans la neige, patinant sur les mares, essayant d'atteindre quelque corneille avec nos lances pierres.
Il nous arrivait, les jours sans école, de passer des après midi entières dans les champs et les bois, sans que nos parents s'inquiètent de notre absence. La campagne toute entière- champs, forêt, étangs, rivière- était notre terrain de jeu, où le temps et l'espace changeaient de dimensions, nous entraînant au fin fond de la Sibérie, ou dans les forêts du Canada….

C'était donc un ce ces matins d'hiver radieux, nous nous étions retrouvés avec deux camarades, et partions à la poursuite de nos rêves de gosses dans les vergers transis et les rues enneigées du village, à la recherche de l'inspiration, d'une occupation, si possible une bêtise.

Les villageois étaient peu nombreux dans les rues : un paysan sortait le fumier tout fumant d'une étable, un autre pelletait la neige pour dégager l'entrée de la maison, une paysanne rentrait du bois dans sa brouette, le bouilleur de cru, sous sa bicoque odorante, montait sa chaudière en pression dans un nuage de vapeur, pour cuire le marc et en extraire la précieuse eau de vie… Le marteau du maréchal ferrant s'entendait de loin, tombant en cadence sur l'enclume, forgeant quelque soc, des fers, ou tout autre outil en prévision du retour des beaux jours, et des travaux de la terre.

En arrivant près d'une maisonnette, on voit une petite vieille, -à l'époque, pour nos yeux d'enfants, une femme était sans doute vieille à partir de quarante ans- mettre son édredon à la fenêtre et aérer la chambre, puis on la voit sortir avec deux pots de chambre, qu'elle va vider dans un massif qui a du contenir des fleurs à la belle saison, puis les retourner chacun sur un piquet de la clôture qui délimite le jardinet, devant sa maison.

Sans savoir pourquoi, ni ce que l'on peut tirer de la situation, la vue des pots de chambre nous inspire et nous met en joie ; chacun de nous sent qu'il y à matière à s'amuser, et nous nous postons, en cachette, de l'autre côté de la route, à bonne distance des pots qui s'égouttent.

Assez vite chacun de nous sort son "tire balles", et puise au fond de la poche, quelques beaux cailloux choisis, que nous prenons soin d'emmener dans toutes nos escapades, toujours prêts à exercer notre adresse sur des cibles diverses, animaux, panneaux de signalisation, parfois même quelques vitres, etc..

Là l'occasion est trop belle : deux cibles de taille raisonnable s'offrent à nous ; assez vite, au bout de quelques tentatives, un de mes acolytes, atteint un des récipients, et le fait tinter, une autre pierre mieux ajustée le fait voler en éclats, encore quelques tirs et, victoire son voisin dégringole aussi de son perchoir en trois morceaux. Les deux objectifs ont été anéantis, la mission est remplie ; nous sommes aussi fiers qu'un commando en retour d'opération...

Hilares, nous restons à couvert car le plus jubilatoire est bien sûr d'assister à la réaction de la dame quand elle découvrira notre forfait.

Elle ne tarde pas à revenir au bout de quelques minutes pour récupérer ses deux vases de nuit, la voisine est sortie également de sa maison, elle est en train de jeter quelques poignées de gros sel sur le seuil de sa maison pour essayer de faire fondre le verglas.
Les deux femmes devisent sur le froid glacial de la journée et ce vent du nord qui mord et qui rougit les trognes.

_"je crois bien qu'il fait encore plus froid qu'hier" dit la première,

_"je pense bien" dit la seconde

"C'est la première fois que je vois ça, il gèle si fort que ça a en fait péter mes pots de chambre…"

Nous nous esquivons discrètement, tordus de rire, pour aller savourer notre victoire et ce haut fait de guerre, qui demain, aura surement fait le tour du village et fera l'essentiel des discussions dans la cour de l'école.
 
Imprimer - - par Guy DEPOIL



Rechercher dans cette rubrique  


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux musique



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle