entre nous - chalon sur saone

Ca se passe à Chalon ou dans les environs !


Communiqués officiels

Cette rubrique recueille les communiqués diffusés par nos élus et collectivités locales auprès des médias.

 
Publicité.

 

 

SAÔNE ET LOIRE : Le Département facilite l'arrivée de la fibre optique dans les immeubles !

Construire et agir pour une Saône-et-Loire dynamique et attractive, c’est ce que le Département s’emploie à faire au quotidien. Accélérer le déploiement du Très haut débit fait partie des objectifs de la majorité du Président André Accary qui a signé ce lundi après-midi une convention avec les bailleurs sociaux, dans le cadre du déploiement des prises FTTH (la fibre optique à la maison).

 

Pour ces derniers (OPAC, Mâcon Habitat, Semcoda, Villéo), cette convention unique vise à faciliter l’accès des réseaux optiques aux immeubles leur appartenant et permettre ainsi aux locataires d’accéder au Très haut débit dans de bonnes conditions, au fur et à mesure des déploiements. A l’issue de cette première étape, 70% des foyers de Saône-et-Loire (soit 96 000 foyers) bénéficieront du Très haut débit. Les premiers coups de pioches seront donnés en octobre et les premières armoires de rue (points de mutualisations) devraient arriver d’ici le mois de décembre.


Pour le Département, cette première étape de déploiement jusqu’en 2020 est un investissement de 60 millions d’euros sur un montant total de 172 millions d’euros.

 
Imprimer - - par CD 71 - 19 sept 2017

SAÔNE ET LOIRE : Le Département facilite l'arrivée de la fibre optique dans les immeubles !

Construire et agir pour une Saône-et-Loire dynamique et attractive, c’est ce que le Département s’emploie à faire au quotidien.

Accélérer le déploiement du Très haut débit fait partie des objectifs de la majorité du Président André Accary qui a signé ce lundi après-midi une convention avec les bailleurs sociaux, dans le cadre du déploiement des prises FTTH (la fibre optique à la maison). Pour ces derniers (OPAC, Mâcon Habitat, Semcoda, Villéo), cette convention unique vise à faciliter l’accès des réseaux optiques aux immeubles leur appartenant et permettre ainsi aux locataires d’accéder au Très haut débit dans de bonnes conditions, au fur et à mesure des déploiements.

A l’issue de cette première étape, 70% des foyers de Saône-et-Loire (soit 96 000 foyers) bénéficieront du Très haut débit. Les premiers coups de pioches seront donnés en octobre et les premières armoires de rue (points de mutualisations) devraient arriver d’ici le mois de décembre.


Pour le Département, cette première étape de déploiement jusqu’en 2020 est un investissement de 60 millions d’euros sur un montant total de 172 millions d’euros.

 
Imprimer - - par CD 71 - 19 sept 2017

Climats de Bourgogne : 3 500 ha bientôt protégés sur la Côte viticole

La DREAL Bourgogne-Franche-Comté mène actuellement deux projets de classement de sites sur le territoire couvert par les Climats du Vignoble de Bourgogne :

Un premier site sur la Côte de Nuits (entre Chenôve et Nuits-Saint-Georges) pour une surface de 4 195 ha
Un second site au nord de Beaune, articulé autour de Savigny-lès-Beaune, Pernand-Vergelesses et la Colline de Corton. (cf. carte en PJ),

Pour le site de la Côte Nord de Beaune, l’enquête publique interviendra au cours du mois de novembre 2017.

Vous êtes propriétaire, viticulteur ou habitant d’une des 7 communes de la Côte Nord de Beaune ? Vous souhaitez savoir si vous êtes directement concerné par ce classement ou plus largement vous informer sur la procédure ?
Une foire à questions sur le classement des sites est disponible sur le site de la DREAL et vous pourrez également rencontrer l’inspecteur des sites en charge de ces dossiers lors de ses permanences d’information :

le 25 septembre, de 17h à 19h à Aloxe-Corton (salle des fêtes)
le 26 septembre, de 17h à 19h à Pernand-Vergelesses (salle Abel Moine)
le 27 septembre, de 17h à 19h à Savigny-les-Beaune (salle St Paul)

Contacts :
Patricia DROZ – 03 81 21 67 18 – 07 61 20 94 79
patricia.droz@developpement-durable.gouv.fr

En savoir plus sur le classement de ces 3 500 ha des Climats de Bourgogne
Depuis juillet 2015 les Climats du Vignoble de Bourgogne sont inscrits sur la liste des Biens du patrimoine mondial de l’UNESCO, rejoignant ainsi le club très fermé des vignobles labellisés, comme la juridiction de Saint Emilion, les coteaux de Lavaux en Suisse, les vignes de Tokaj, etc.. La décision qui a été prise en juillet 2015 est l’aboutissement de plusieurs années de travail mais aussi le début d’une nouvelle étape : la consolidation des acquis et la mise en œuvre des engagements de tous les partenaires.

Parmi les acteurs très mobilisés, l’Etat est chargé de la mise en place d’une des mesures phares du plan de gestion visant une protection maximale des paysages des Climats par le biais d’un site classé.

Classer un site consiste à reconnaître la valeur patrimoniale d’un ensemble paysager de premier ordre dans le but de le transmettre aux futures générations dans un bon état de conservation. Par conséquent, un régime exigeant sous forme de servitude d’utilité publique est la traduction matérielle du classement (pour rappel, l’inscription sur la liste du Patrimoine Mondial ne crée pas de nouvelles réglementations au niveau national).

Il existe déjà de nombreux sites classés sur la côte viticole, certains très connus, comme la Côte méridionale de Beaune, d’autres plus confidentiels, comme le parc Noisot à Fixin ou les sources de l’Aigue à Beaune.

De nombreux vignobles français sont reconnus pour leur valeur paysagère et sont des sites classés : les coteaux de Tain l’Ermitage, Château-Chalon, le vignoble de Patrimonio, les abords de la roche de Solutré…

Dans tous les cas, la règle est la même : il n’est pas possible de porter atteinte à l’état ou à l’aspect du site sans autorisation spéciale délivrée le plus souvent par le ministre de la Transition Ecologique et Solidaire. Les travaux d’entretien courant ne sont pas soumis à cette autorisation.

La frontière entre travaux d’entretien courant et travaux soumis à autorisation n’est pas écrite, elle relève d’une appréciation au cas par cas de l’inspecteur des sites. Afin de résoudre en amont les cas les plus courants, un cahier de gestion est généralement rédigé en même temps que le dossier de classement du site.

Le classement d’un site est une opération qui nécessite du temps. La concertation est au cœur du dispositif. De plus, de nombreuses étapes officielles doivent être franchies pour l’obtention du décret en Conseil d’Etat qui valide le classement.

Après de nombreux échanges avec les élus sur le projet de périmètre et l’élaboration des « règles du jeu locales » du cahier de gestion, une enquête publique est organisée et dure un mois. Chaque commune formule également un avis sous forme de délibération. Les autres ministères et organismes publics sont consultés.

Différences entre le Bien et les sites classés :
Le Bien « Climats du Vignoble de Bourgogne » inscrit sur la liste du patrimoine mondial est délimité selon les critères de l’UNESCO. Le site classé doit répondre aux critères de classement du code de l’environnement (Loi de 1930), qui sont strictement limités.
 
Imprimer - - par Préfecture Région BFC - 16 sept 2017

Abattage arbres nécessaire à Chalon

Dans le cadre du suivi sanitaire effectué par le Service Espace Vert de la Ville, nous nous vous informons de deux prochains abattages d'arbres suite à un rapport de l'expert ONF, indiquant la nécéssité de les enlever pour des raisons de sécurité.

Il s'agit d'un platane place du collège le lundi 18 septembre et d'un peuplier le long de la coulée verte le mardi 19 septembre.

Pour rappel :

Le Service Espace Vert de la Ville effectue le suivi sanitaire d'environ 800 arbres dans différents lieux de la ville Chalon sur Saône (lieux publics, écoles, squares, avenues......).

Certains sujets sont suivis tous les ans voir tout les 3 ans en fonction de leur état de santé.

Le service peut aussi procéder à de nouvelles expertises lorsqu'il détecte d'éventuels sylmptômes sur certains sujet, en contact régulièrement avec un expert de l'ONF.
 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 14 sept 2017

André Accary salue la décision du Comité International Olympique

André Accary, Président du Département de Saône-et-Loire
salue la décision du Comité International Olympique d'attribuer
les Jeux Olympiques et paralympiques à Paris en 2024.


Je tiens à féliciter l'ensemble des membres du comité de candidature, et de toutes celles et tous ceux, qui de près ou de loin, ont permis à la France de renouer avec le rêve olympique.
100 ans après avoir accueilli ses derniers jeux d'été, Paris sera à nouveau la capitale mondiale de l'Olympisme. C'est une fierté pour la France, patrie de Pierre de Coubertin.

Je rappelle que l'engagement, le respect d'autrui et la patience sont autant de valeurs essentielles que le sport transmet.
Quels que soient le domaine et le niveau de pratique de leurs licenciés, les clubs sportifs participent tous activement à la vitalité de nos territoires, tout en ayant un rôle éducatif et social majeur. L'organisation des Jeux Olympiques en France en 2024 met encore plus en lumière le travail quotidien de tous les bénévoles et professionnels qui s'engagent pour le sport dans notre pays.

Terre de champions et de médaillés olympiques, la Saône-et-Loire prendra toute sa part dans la réussite de Paris 2024.

Vive le sport,
Vive la Saône-et-Loire,
Vive la France !
 
Imprimer - - par CD 71 - 14 sept 2017

la ville de Chalon-sur-Saone appelle a la solidarite avec les victimes de l'ouragan irma

LA VILLE DE CHALON-SUR-SAONE APPELLE A LA SOLIDARITE AVEC LES VICTIMES DE L’OURAGAN IRMA


A la suite du passage de l’ouragan Irma, qui a frappé si douloureusement la population entraînant de nombreux décès et des dégâts matériels considérables, la Ville de Chalon-sur-Saône tient à témoigner de sa solidarité aux habitants et apporte son plein soutien à la population de Saint-Barthélémy et Saint-Martin.


La Ville invite les Chalonnais désireux de faire un don d’adresser à l’accueil de l’Hôtel de Ville leur chèque, libellé à l’attention de Croix-Rouge Française « URGENCE CARAIBES »

Les dons peuvent également être effectués sur le web : www.croix-rouge.fr

La totalité des sommes collectées sera affectée afin de répondre à l’urgence et d’envisager l’important travail de reconstruction qu’il faudra mener sur place.
 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 11 sept 2017

CFDT : "Des ordonnances qui ne soigneront pas le chômage"

Des ordonnances qui ne soigneront pas le chômage

 

En faisant part de son désaccord, la CFDT s’est clairement positionnée sur le contenu des ordonnances.

 

Notamment sur le dialogue social, le plafonnement des indemnités prud’homales, sur le contrat de travail, la santé au travail, la flexibilité, contrats de chantier, licenciements économiques, réforme du compte pénibilité …

 

La CFDT n’a pas été pleinement entendu sur l’évolution d’un dialogue social progressiste.

 

Le gouvernement fait le choix d’un patronat conservateur qui considère les salariés uniquement en termes de coûts et non comme une richesse.

 

UNE ABSENCE DE JUSTICE SOCIALE !

 

Le gouvernement ne mesure pas l’ampleur de la déception de toute la CFDT.

 

Après l’élection présidentielle, les salariés étaient en droit de s’attendre à de la modernité. Hélas ! Les premiers actes posés leurs offrent un serrage de ceinture et plus particulièrement pour les plus fragiles !

 

Le cadre des ordonnances fixe les orientations d’un changement dans les relations sociales. La CFDT entend bien faire la preuve que le dialogue social est un investissement gagnant-gagnant qui offre des perspectives d’évolution.

 

Dans les jours à venir, la CFDT Métallurgie de Saône et Loire organisera des échanges avec les salariés dans les entreprises sur les ordonnances et du positionnement de la CFDT.

 

Nous interpellerons les employeurs, le patronat, les députés et le gouvernement.

 

Des propositions de mobilisations seront faites dans les prochains jours. Nous n’excluons pas des actions communes sur  la base de revendications claires et non « fourre-tout ».

 

Un document CFDT d’analyse complète sera publié dans les jours à venir.

 

Un grand rassemblement CFDT est prévu le 3 octobre. La CFDT veut rassembler 10 000 Militants d’entreprises à Paris pour prouver que le dialogue social est vivace et que le syndicalisme n’est pas mort.

 

 


La CFDT Métallurgie de Saône et Loire respectueuse de son indépendance syndicale, appelle à soutenir toutes les initiatives en Saône et Loire contre les ordonnances

 

 

 

 CFDT METAUX 71 COMMUNIQUE ORDONNANCES CODE DU TRAVAIL.pdf [ 111.65 Ko ]
 
Imprimer - - par CFDT Métallurgie de Saône et Loire - 10 sept 2017

CD 71 : commission permanente de rentrée

Les élus du Département se sont retrouvés autour du Président cet après-midi à l’occasion de la commission permanente de rentrée.

Les principaux points de l’ordre du jour.

 

 

Commission Permanente SEPT

Imprimer - - par CD 71 - 9 sept 2017

Pour Gilles Platret, l'opposition joue à faire perdre Chalon

Communiqué
Projet d’implantation de H&M et de la FNAC : l’opposition joue à faire perdre Chalon


Le recours déposé par le groupe d’opposition Chalon autrement contre le projet d’aménagement de la place Charles de Gaulle est un non sens pour le développement économique et commercial de notre ville.

Cette opposition systématique du Groupe Chalon autrement sur toutes les décisions de la majorité, y compris devant les tribunaux relève aujourd’hui d’un acharnement politique qui risque bien, au bout du compte, de faire perdre notre ville.

Le but de ces manœuvres est clair : faire perdre Chalon et ses commerces. C’est proprement scandaleux !

En se conduisant de la sorte, Christophe Sirugue et son groupe jouent frontalement contre l’intérêt de notre ville. Quant à l’argument fallacieux selon lequel H&M et la FNAC pourraient s’installer ailleurs, il est tout simplement hors de propos. Si ces deux enseignes nationales, véritables locomotives pour notre commerce local envisagent de s’installer à Chalon, c’est justement en raison de la qualité de l’emplacement de la place Charles de Gaulle. Elles n’iront nulle part ailleurs.

Bien entendu, nous répondrons avec force et confiance aux arguments qui nous sont opposés, et qui ont déjà été rejetés en première instance par le tribunal administratif.

Pendant ce temps, l’opposition fait perdre de précieux mois à notre ville, à ses commerces, à son dynamisme.





Gilles PLATRET
Maire de Chalon sur Saône
Imprimer - - par Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône - 8 sept 2017

Marie Mercier : "Derrière chaque contrat aidé, il y a une personne et une mission d'intérêt général"

Communiqué de presse du sénateur Marie MERCIER
mardi 5 septembre 2017


Derrière chaque contrat aidé,
il y a une personne et une mission d’intérêt général

Les contrats aidés permettent à l’employeur de bénéficier d’aides à l’embauche sous forme de subventions et d’exonérations de certaines cotisations sociales et patronales. Lors de la séance de question d’actualité au Gouvernement devant l’Assemblée nationale le 9 août dernier, Madame Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a dénoncé l’inefficacité de ces contrats, ainsi que le coût élevé qu’ils représentent pour la nation. Le Premier ministre a confirmé vouloir y mettre un terme pour le secteur non-marchand.

Si l’efficacité du dispositif a souvent été remise en cause, la Cour des comptes a indiqué que cette appréciation devait être nuancée en fonction des situations et des publics. Ainsi, l’annonce faite brusquement au milieu du mois d’août, sans concertation ni information préalables, a mis un certain nombre de collectivités territoriales, d’associations et de bénéficiaires dans une situation difficile.

D’une part, beaucoup de communes n’ont pas disposé du temps nécessaire, ni du budget pour procéder aux ajustements indispensables permettant d’assurer une bonne marche des services publics qu’elles assurent en partie grâce aux contrats aidés. Des élus m’ont exprimé leur colère, et leur inquiétude pour l’avenir notamment sur la poursuite des contrats en cours. D’autre part, la suppression de ces contrats nécessite des éclaircissements sur ce qu’il adviendra de celles et ceux qui en bénéficiaient jusqu’alors, et dont certains sont venus me confier leur désarroi.

Face à ce diagnostic, j’ai adressé un courrier à Madame le ministre du Travail le 16 août dernier afin de lui demander quelles solutions seront apportées dans l’immédiat aux employeurs, et quelles mesures d’accompagnement en termes de formation professionnelle seront proposées aux salariés.

Les contrats aidés représentent une aide substantielle pour les collectivités territoriales. Néanmoins, celles-ci contribuent largement à l’effort collectif de réduction du déficit public. Plus que jamais, la concertation est nécessaire pour garantir l’équilibre entre la politique budgétaire et le bon fonctionnement des missions d’intérêt général assurées par nos municipalités. L’humanité dont on doit faire preuve à l’égard de ceux qui les assument reste le garant d’une société dynamique et apaisée.
 
Imprimer - - par Marie Mercier Sénateur de Saône-et-Loire - 5 sept 2017

Election des juges des tribunaux de commerce de Saône-et-Loire

ÉLECTION DES JUGES DES TRIBUNAUX DE COMMERCE DE SAÔNE-ET-LOIRE

Mercredi 11 et mardi 24 octobre 2017


Les élections des juges des tribunaux de commerce se dérouleront le mercredi 11 octobre 2017 pour le premier tour de scrutin et le mardi 24 octobre 2017 en cas de second tour.

Neuf sièges de juge sont à pourvoir au sein du tribunal de commerce de Mâcon.

Cinq sièges de juge sont à pourvoir au sein du tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône.

Les candidatures seront reçues à la préfecture de Saône-et-Loire, bureau des élections, bâtiment B, 217 rue de Strasbourg, à Mâcon jusqu'au jeudi 21 septembre 2017 à 18 heures au plus tard.

Le candidat doit obligatoirement joindre à sa déclaration de candidature la copie d’une pièce d’identité (carte nationale d’identité ou passeport) et une déclaration écrite sur l’honneur mentionnant qu’il remplit les conditions d’éligibilité fixées par le code de commerce. Un modèle de déclaration de candidature et de déclaration sur l’honneur ainsi qu’une notice à destination des candidats sont en ligne sur le site internet des services de l’État en Saône-et-Loire (www.saone-et-loire.gouv.fr/ rubrique politiques publiques/élections et citoyenneté/élections aux tribunaux de commerce)

Pour de plus amples informations, le bureau des élections de la préfecture se tient à votre disposition (03.85.21.80.03 ou 03.85.21.81.11).
 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 2 sept 2017

Pyrale du buis : point sur la situation dans le département de Saône-et-Loire

La Pyrale du buis est un lépidoptère invasif originaire d’Asie du sud-est. Son introduction en France, qui remonte à de 2008, est liée à l’importation de plants de buis ornementaux en provenance de Chine. Présente depuis 2011 dans la région Bourgogne-Franche-Comté, la pyrale du buis a d’abord occasionné des dommages dans les parcs et jardins avant de passer en milieu forestier en 2016. Depuis juin 2017 on assiste à un développement particulièrement dynamique de l’insecte dans toute la France, dont le département de Saône-et-Loire.

Cet épisode devrait bientôt toucher à sa fin. La durée de vie des papillons étant comprise entre 12 et 15 jours, le vol de la deuxième et dernière génération de pyrale de la saison, commencée entre le 12 et le 17 août, devrait s’achever rapidement.

Si une lutte par traitement sur les zones forestières n’est pas envisageable tant sur le plan technique qu’environnemental, des réponses appropriées peuvent être mises en place afin de limiter les nuisances causées par les vols de pyrale.

- Face aux nuisances occasionnées pour les riverains, pour certains commerces de restauration et dans les parcs et jardins, l’utilisation de bassines d’eau savonnée accompagnées d’une lampe ou encore l’utilisation du bacillus Thuringiensis (lutte biologique- marque commerciale Forey 48B, homologuée en forêt) permet de lutter contre la prolifération des pyrales.

- Pour les exploitations agricoles, si cet épisode a pu donner lieu à des inquiétudes, les experts confirment que l’insecte ne présente pas de danger pour la filière. La pyrale du buis s’alimente en effet du feuillage des buis et n’occasionne pas de dégâts sur les récoltes agricoles ni de dommages significatifs sur d’autres essences que les buis.

- Pour les Collectivités locales, des solutions de lutte et de prévention contre cet insecte existent :

Prévention : La DRAAF de Bourgogne-Franche-Comté assure une surveillance adaptée par le suivi des zones défoliées par la pyrale et par un suivi de la réaction des buis à la défoliation totale.
(4 bis rue Hoche BP 87865 21078 DIJON
Standard téléphonique :03.80.39.30.00
http://draaf.bourgogne-franche-comte.agriculture.gouv.fr/)

Lutte : L’installation de pièges à phéromones pour suivre les pics de reproduction permet de lutter contre la pyrale. De plus, différents organismes de recherche (INRA/universités) travaillent, à la demande de l’État, pour mettre au point des méthodes de lutte biologique massive (recherche de prédateurs à la pyrale), seule solution viable, notamment dans les massifs forestiers. Ceci pourra être de nature à prévenir la survenance d’un nouvel épisode l’année prochaine.
 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 31 août 2017

SAÔNE ET LOIRE : Attention vigilance orange orages

Vigilance orange pour orages
en la Saône-et-Loire



Des orages avec une forte activité électrique sont attendus à partir de 15 heures en Saône-et-Loire. Le Val de Saône et la Bresse sont particulièrement exposés à ce risque, avec de fortes rafales de vent pouvant atteindre les 90 km/h et des chutes de grêle. Ce risque persiste jusqu’à minuit.


 

Ces conditions météorologiques appellent une vigilance accrue de la part de tous, et en particulier des usagers de la route.
Un dispositif de veille et d’alerte est en place et le Préfet de Saône-et-Loire appelle à la vigilance de chacun afin d’éviter les accidents.

Rappel des principales consignes de sécurité à mettre en œuvre en cas d’orage :
Éviter toutes les activités extérieures de loisir ;
À l’approche d’un orage, s’abriter en évitant les zones boisées et mettre ses biens en sécurité ;
Dans la mesure du possible, éviter les déplacements ;
En cas d’obligation de déplacement :
Se renseigner sur l’état des réseaux routiers ;
Être prudents et vigilants : les conditions de circulation pouvant devenir soudainement très dangereuses : 110 km/h sur autoroute, 100 km/h sur voies rapides, 80 km/h sur route. Allumer les feux de croisement. Respecter les distances de sécurité ;
Sur la route, s’arrêter en sécurité en évitant les zones boisées. S’il n’y a pas de danger immédiat, ne pas quitter son véhicule.

Pour protéger l’intégrité des personnes et leur environnement proche :
Ranger ou fixez les objets sensibles aux effets du vent ou susceptibles d’être endommagés ;
Dans un camping, vérifier qu’aucun danger ne vous menace en cas de très fortes rafales de vent ou d’inondations soudaines. En cas de doute, se réfugier dans un endroit plus sûr ;
Signalez sans attendre les départs de feux le cas échéant ;
Dans une zone sensible aux crues, prendre toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde des biens face à la montée des eaux ;
S’éloigner de tout cours d’eau ;
Ne stationner pas sur les ponts et autres ouvrages d’art comme les digues et levées de terre.
Éviter de :
Téléphoner et d’utiliser les appareils électriques ;
Rester à l’orée des bois ;
Rester près de pylônes haute tension ;
Rester près d’une grue ;
De vous approcher des piscines et plans d’eau.

Attention : la foudre peut tomber plusieurs fois au même endroit ;

Se tenir informé par la radio, en composant le 08-92-68-02-12 ou le 3615 Météo, en consultant le site Internet de Météo-France : www.meteo.fr.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 30 août 2017

SAÔNE ET LOIRE : EXTENSION DES MESURES DE RESTRICTION D'USAGES DE L'EAU SUR 4 ZONES HYDROGRAPHIQUES

 

Mâcon, le 29 août 2017
COMMUNIQUÉ DE PRESSE


EXTENSION DES MESURES DE RESTRICTION
D’USAGES DE L’EAU SUR 4 ZONES HYDROGRAPHIQUES

L’arrêté préfectoral n°2017/203 du 24 juillet 2017 portant restriction temporaire de certains
usages de l’eau a placé les zones hydrographiques « Grosne » et « Seille et Guyotte » en niveau
de restriction des usages d’alerte renforcée.
La situation des cours d’eau continue de se dégrader, et les quelques orages de ce mois d’août
n’ont pas apporté de pluies significatives pour permettre une remontée des débits des cours
d’eau.
Les sources exploitées pour l’eau potable commencent à connaître des difficultés, en
particulier sur l’ouest du département.
Au vu de ces éléments, le préfet de Saône-et-Loire a décidé d’étendre les mesures de
restriction des usages de l’eau correspondant au seuil d’alerte renforcée déjà en vigueur sur les
deux zones hydrographiques « Grosne » et « Seille et Guyotte », aux bassins « ArrouxMorvan », « Arconce et sornin », « Dheune », et « Saône, Doubs et côtes viticoles ». La liste
des communes concernées est annexée à l’arrêté.
L'objectif de ces mesures est de limiter les consommations non indispensables afin de
préserver la ressource en eau et particulièrement les débits des cours d’eau. De plus avec des
pressions constantes et des débits en baisse, la concentration des charges polluantes dans l’eau
augmente, étant donné que l’effet de dilution est moindre et partant la qualité de l’eau subit
une dégradation sensible. Il s’ensuit que tout prélèvement supplémentaire d’eau devient
compromettant pour la survie des organismes aquatiques.
Les principales mesures à appliquer dans les bassins en situation d’alerte renforcée sont:
• L’interdiction, pour les particuliers, associations et collectivités, de laver les allées,
terrasses, toitures, voiries, trottoirs, les véhicules en dehors des stations de lavage ;
d’arroser les pelouses, espaces verts publics ou privés, golfs, de remplir les piscines
supérieures à 5 m3,
Reste autorisé, de 20h00 à 8h00, l’arrosage des jardins potagers, massifs fleuris, bacs
et jardinières et espaces sportifs publics, en dehors des prélèvements en cours d’eau et
nappes d’accompagnement.
• L’interdiction, de 8h00 à 20h00, d’irriguer les cultures agricoles et prairies à partir
de rivière, nappe souterraine ou plan d’eau alimenté par un cours d’eau. Néanmoins,
cette interdiction est réduite à la période de 12h00 à 17h00 pour les cultures les plus
sensibles au stress hydrique (pépinières, cultures maraîchères, maïs semences...).
Ces mesures sont applicables jusqu’au 15 septembre 2017. Elles pourront être ajustées, le cas
échéant, en fonction de l’évolution de la situation des nappes et des cours d’eau.Les zones hydrographiques « Loire » qui bénéficie du soutien d’étiage du barrage de Villerest,
et « Bourbince » sont placées en vigilance, sans mesure de limitation à ce niveau.
La situation reste néanmoins sous surveillance et son évolution pour la fin d’été dépendra
fortement de l’importance de la pluviométrie à venir.
M. le préfet rappelle à tous les citoyens que l'économie d'eau doit être un souci quotidien pour
l’ensemble des usagers du département. Quelques gestes simples permettent de réduire notre
consommation d'eau.
Le présent arrêté sera affiché dans les mairies des communes concernées, publié au recueil des
actes administratifs de la préfecture et consultable sur le site Internet des services de l’État de
Saône-et-Loire (http://www.saone-et-loire.gouv.fr/).

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 29 août 2017

Repas de substitution : Gilles Platret fait appel

Repas de substitution : nous faisons appel de la décision du juge et assurons dans un premier temps la continuité du service public de restauration scolaire"

Nous avons été destinataires ce matin de la décision du juge administratif de Dijon annulant les décisions que nous avons été amenés à prendre visant à supprimer les plats de substitution au porc dans les cantines scolaires de Chalon à compter de la rentrée de septembre 2015 afin de rétablir un fonctionnement neutre et laïque de ce service.

Respectueux de la décision du juge, nous en contestons néanmoins un certain nombre de considérants, ce qui nous amène à trois décisions conjointes :

en premier lieu, la Ville de Chalon-sur-Saône fera appel de la décision du tribunal administratif auprès de la Cour administrative d'Appel de Lyon. Elle basera notamment son appel sur un défaut de motivation patent dans la décision en question, sur un renversement de la charge de la preuve, sur l'atteinte au principe constitutionnel de libre administration des communes,

en second lieu, la décision du juge intervenant quelques jours seulement avant la rentrée scolaire, il est matériellement impossible à la Ville de Chalon-sur-Saône de modifier le fonctionnement de son service public de restauration scolaire en un temps aussi court sans porter atteinte à la continuité de ce service. C'est pourquoi, la Ville de Chalon maintient le fonctionnement actuel de ses cantines scolaires et assortira son appel auprès de la Cour administrative d'appel de Lyon d'un référé suspension de la décision du juge de Dijon.

Enfin, pour témoigner que l'intérêt supérieur de l'enfant, dont le principe a été soulevé par le juge, guide les élus de la Ville de Chalon-sur-Saône, le règlement intérieur des cantines scolaires en Chalon sera prochainement modifié.


Gilles Platret
Maire de Chalon-sur-Saône
 
Imprimer - - par Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône - 28 août 2017

20,3 millions d'euros investis pour l'eau en Bourgogne-Franche-Comté au 2ème trimestre 2017

Le territoire de Bourgogne-Franche-Comté reçoit 20,3 millions d’euros d’aides de l’agence de l’eau pour 495 opérations destinées à économiser l’eau potable, restaurer les milieux aquatiques et lutter contre les pollutions domestique, industrielle et agricole.



Chaque année, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse soutient des projets portés par les acteurs du territoire (les collectivités, le monde agricole, les industriels et les acteurs de l’eau). En 2016, 550 M€ ont été investis en faveur de l’eau. L’objectif du bassin Rhône Méditerranée est de passer de 52 % des rivières en bon état écologique à 66 % d’ici 2021 (86 % à 97 % pour la Corse), de garantir la qualité de l’eau et adapter la gestion de l’eau au défi du changement climatique. Pour contribuer à atteindre cet objectif, le territoire de Bourgogne-Franche-Comté doit continuer à se mobiliser.

Parmi les opérations aidées, 3 opérations remarquables :

1. Pour réduire les rejets de pollution

La ville de Cluny (71) améliore son système de collecte des eaux usées qui présente de faibles performances. Les travaux, qui se situent essentiellement dans le centre historique de la ville, permettront de séparer les eaux de pluie des eaux usées, de supprimer des déversoirs d’orage et de raccorder des habitations sur le réseau pour éviter des rejets directs dans la rivière « Le Médasson ». La commune reçoit une aide de l’agence de l’eau de 2,8 millions d’euros dans le cadre du contrat de rivière « Grosne ».

2. Pour préserver la ressource en eau et lutter contre les fuites

SUEZ Eau France (21), délégataire de service public pour la gestion du réseau potable de Dijon Métropole, va renouveler certaines canalisations d’eau potable à Dijon et Plombières-Les-Dijon afin de réduire les fuites d’eau et limiter les prélèvements dans le milieu naturel (Ouche, Tille et Vouge). Les travaux devraient faire passer le rendement des réseaux de 78% à 85% et générer une économie de 76 500 m3/an. L’aide de l’agence de l’eau s’élève à 694 922 euros.

La FREDON Franche-Comté (25) va assurer la maîtrise d'ouvrage du suivi et de l'expertise de la qualité des eaux brutes des 130 captages prioritaires des régions Bourgogne-Franche-Comté et Grand-Est pour l'année 2017. Cela permettra de mesurer l’efficacité des actions mises en œuvre. Pour cette mission, elle reçoit une aide de 184 792 euros de l’agence de l’eau.


Au total, sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse, les décisions d’attribution des aides de l’agence de l’eau, pour le 2ème trimestre 2017, totalisent un montant de 134,3 millions d’euros pour financer plus de 1 900 projets pour l’eau.

 
Imprimer - - par MA - 24 août 2017

SAÔNE ET LOIRE :Fermeture exceptionnelle de la préfecture 24/08

Fermeture exceptionnelle de la préfecture
de Saône-et-Loire à Mâcon
Le jeudi 24 août 2017


La préfecture de Saône-et-Loire à Mâcon sera exceptionnellement fermée au public le jeudi 24 août 2017 à compter de 11h00 (permis de conduire, cartes grises, étrangers, associations...)

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 20 août 2017

« Migrants dans l'ancien Formule 1 : Gilles Platret a saisi la justice pour faire respecter le droit »

 

Jeudi 10 août 2017
Communiqué de presse du Maire de Chalon-sur-Saône

« Migrants dans l'ancien Formule 1 : Gilles Platret a saisi la justice pour faire respecter le droit »

Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, a officiellement transmis aujourd’hui au Procureur de la République le procès-verbal constatant l’existence d’infractions commises par la Société ADOMA dans le cadre de la création d’une activité d’hébergement de migrants au sein de l’ancien hôtel « Formule 1 ».

Le 4 août dernier, les services de la Ville se sont rendus sur les lieux.

Ils ont relevé un changement de destination du bâtiment, sans qu’aucune formalité d’urbanisme n’ait été réalisée au préalable, contrevenant ainsi aux dispositions du Code de l’Urbanisme, qui s'appliquent à tous.

Les services ont également noté que la nouvelle activité de l’établissement – de l’hébergement et non plus de l’hôtellerie – était proscrite par les dispositions du Plan local d’urbanisme dans cette zone à vocation économique.



Gilles Platret
Maire de Chalon-sur-Saône

 
Imprimer - - par Jeudi 10 août 2017 Communiqué de presse du Maire de Chalon-sur-Saône « Migrants dans l'ancien Formule 1 : Gilles Platret a saisi la justice pour faire respecter le droit » Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, a officiellement transmis auj - 10 août 2017

LA FNAC ARRIVE A CHALON ...

Communiqué du Maire de Chalon sur Saône :

"""Une excellente nouvelle pour le commerce chalonnais : LA FNAC ARRIVE À CHALON !

C'est avec une très grande joie que j'ai l'avantage d'informer aujourd'hui les habitants de Chalon et de toute la région de l'installation programmée de la FNAC dans notre ville.

L'enseigne bien connue du public a en effet choisi d'investir dans le futur bâtiment qui verra le jour sur la place Général-de-Gaulle, aux côtés de H&M.

La FNAC s'implantera sur une surface de 1.000 m2 et proposera des produits technologiques (sur 2/3 de la surface) et multiculturels (1/3 de la surface).

Ce projet est porté par la société NSM Investissements dirigée par M. Ludovic Mosnier, que j'ai eu l'occasion de rencontrer il y a quelques semaines pour aborder le dossier. Monsieur Mosnier, qui possède de solides attaches chalonnaises, détient par ailleurs les magasins FNAC de Vichy centre-ville et Bourg-en-Bresse.

L'enseigne projette de recruter pour son activité de 20 à 25 collaborateurs (un directeur de magasin, trois chefs de département, des hôtesses de caisses et des vendeurs conseil).

La FNAC est située dans le groupe de tête des enseignes préférées des Français. Elle se pose comme un acteur culturel réel grâce à ses conférences, ses expositions, ses séances de signatures. Cet aspect événementiel de son activité crée les conditions d'une véritable dynamique commerciale qui génère du trafic, ce qui relève de la même logique que H&M.

Dans nos échanges, M. Mosnier a fait valoir que le ciblage de la clientèle de la FNAC était de plus en plus familial et que l'offre enfant se présentait comme un levier supplémentaire d'attraction. Qui plus est, l'offre voyage et billetterie (spectacles, concerts) est de nature à attirer une clientèle qui trouve plus généralement une réponse en périphérie (zone commerciale ou internet). Il en ira de même pour l'aspect culturel dans la mesure où l'implantation de la FNAC en centre-ville va entraîner l'arrêt d'un projet d'implantation d’une zone FNAC qui était à l'étude dans un magasin partenaire de la FNAC en zone sud. Nous confortons donc le centre-ville."""


Transmis par Christiane Chapé
Imprimer - - par Communiqué du Maire de Chalon sur Saône - 7 août 2017

Alerte météo de vigilance orange pour orages sur le département de la Saône-et-Loire


La Préfecture de Saône-et-Loire appelle à la vigilance et met en place son dispositif de veille et d’alerte

La Préfecture de Saône-et-Loire met en place son dispositif de réponse à l’alerte de vigilance météorologique Orange pour ORAGES lancée par Météo France ce jour.


Description de l’événement :
Des orages très forts sont attendus en fin de journée en Saône-et-Loire. Le Mâconnais, le Clunysois et la Bresse sont particulièrement exposés à ce risque, avec de fortes rafales de vent, et des chutes de grêle. Ce risque persiste jusqu’à la tombée de la nuit. Les cumuls de pluie pourraient être importants sur le Sud et l'Est du département.
Le retour au calme est prévu dans le milieu de la nuit du mardi 1er août au mercredi 2 août.

Actions entreprises par la Préfecture :
Devant les différents risques liés à cette alerte météorologique, le centre opérationnel de la Préfecture de Saône-et-Loire est placé en veille. Les services de secours sont en alerte. Le Préfet engage chacun à être très vigilant et à respecter les consignes de sécurité.

Rappel aux usagers concernant les orages:
Ces conditions météorologiques appellent une vigilance accrue de la part de tous, et en particulier des usagers de la route. Le Préfet de Saône-et-Loire rappelle les principales consignes de sécurité afin d’éviter les accidents :

 Éviter toutes les activités extérieures de loisir ;
 À l’approche d’un orage, s’abriter en évitant les zones boisées et mettre ses biens en sécurité ;
 Dans la mesure du possible, éviter les déplacements ;
 En cas d’obligation de déplacement :
- Se renseigner sur l’état des réseaux routiers ;
- Être prudents et vigilants : les conditions de circulation pouvant devenir soudainement très dangereuses : 110 km/h sur autoroute, 100 km/h sur voies rapides, 80 km/h sur route. Allumer les feux de croisement. Respecter les distances de sécurité ;
- Sur la route, s’arrêter en sécurité en évitant les zones boisées. S’il n’y a pas de danger immédiat, ne pas quitter son véhicule ;
 Pour protéger l’intégrité des personnes et leur environnement proche :
- Ranger ou fixez les objets sensibles aux effets du vent ou susceptibles d’être endommagés ;
- Dans un camping, vérifier qu’aucun danger ne vous menace en cas de très fortes rafales de vent ou d’inondations soudaines. En cas de doute, se réfugier dans un endroit plus sûr ;
- Signalez sans attendre les départs de feux le cas échéant ;
- Dans une zone sensible aux crues, prendre toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde des biens face à la montée des eaux ;
- S’éloigner de tout cours d’eau ;
- Ne stationner pas sur les ponts et autres ouvrages d’art comme les digues et levées de terre.
 Éviter de :
- Téléphoner et d’utiliser les appareils électriques ;
- Rester à l’orée des bois ;
- Rester près de pylônes haute tension ;
- Rester près d’une grue ;
- De vous approcher des piscines et plans d’eau ;

Attention : la foudre peut tomber plusieurs fois au même endroit ;


Se tenir informé par la radio, en composant le 08-92-68-02-12ou le 3615 Météo, en consultant le site Internet de Météo-France : www.meteo.fr.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 1 août 2017

Accueil de demandeurs d'asile: Gilles Platret adresse à ADOMA une mise en demeure de fermeture immédiate

 

Communiqué

À la suite de l'annonce de la transformation de l'ancien hôtel Formule 1 de l'avenue de l'Europe en centre d'accueil pour demandeurs d'asile, Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, a adressé ce jour à ADOMA, gestionnaire du site, une mise en demeure de fermeture immédiate.

En effet, le nouvel usage qu'ADOMA a cru pouvoir adopter pour ces locaux et les travaux d’aménagement que l'association a projeté de réaliser sur le bâtiment sont soumis à un régime d’autorisation préalable au titre de la réglementation d’urbanisme et des dispositions relatives à la sécurité et l’accessibilité des établissements recevant du public.

Or, à ce jour, aucune demande n’a été enregistrée pour le changement de destination des locaux à usage d’hôtellerie vers de l’habitation.

De surcroît, l'association a débuté le service d’accueil sans avis préalable des commissions de sécurité et d’accessibilité en charge de vérifier le respect de la réglementation des conditions d’accueil du public.

Qui plus est, le site est situé dans une zone inondable particulièrement vulnérable, qui impose à toute nouvelle affectation des locaux de respecter un seuil minimum de planchers qui est de 178, 03m NGF, ce qui n'est pas le cas.

Enfin, les dispositions réglementaires du Plan Local d’Urbanisme en vigueur interdisent expressément la création d’immeubles à usage unique d’habitation n’ayant pas de lien direct avec l’activité commerciale exercée dans la zone.

Compte tenu de l'ensemble de ces constatations, le maire de Chalon a donc enjoint ADOMA de fermer immédiatement son centre d'accueil.

 
Imprimer - - par Mairie de Chalon - 28 juil 2017

Sécurisation du Festival Chalon dans la rue

DISPOSITIF POLICE NATIONALE
Festival CHALON DANS LA RUE

Du 19 au 23 juillet 2017, la ville de CHALON accueille son célèbre festival CHALON DANS LA RUE.

Comme l’an dernier, la DDSP de Saône-et-Loire se mobilise fortement pour sécuriser au mieux cette manifestation, en l’absence de force mobile.


Depuis plusieurs semaines, de nombreuses réunions préparatoires se sont tenues sous l’autorité du
Sous-Préfet de CHALON-SUR-SAONE en lien ,étroit avec les organisateurs du festival et la Mairie. Compte
tenu de la prorogation de l’Etat d’urgence, de nombreux dispositifs de sécurisation passive sont cette année
encore mis en place (véhicules lourds anti-bélier, blocs de béton, barrièrage ERAS,…).


Cette année encore, le dispositif SENTINELLE fera partie intégrante du dispositif de sécurisation sous
l’autorité du Délégué Militaire départemental. Ce sont 26 militaires du 44° régiment des transmissions basé à
MUTZIG qui oeuvreront cette année aux côtés de la police nationale pour assurer la sécurisation des festivités.
De nombreuses restrictions de circulation, ainsi que des mesures de déviation ou d’interdiction de
passage sont particulièrement bien matérialisées pour permettre aux 200 000 personnes attendues de
pouvoir se rendre sur les scènes du Festival en toute sécurité.


De son côté, la Police nationale engage de nombreux moyens humains sur la totalité des journées du
festival. En sus des services de sécurité dédiés par les organisateurs et la commune, la mission de
sécurisation du festival est prioritaire pour la sécurité publique.
Mobilisant tout particulièrement la circonscription de Chalon mais aussi les 3 autres CSP du
département, chaque jour près de 75 effectifs participent au dispositif de sécurisation, avec une gradation
de l’engagement des effectifs qui monte en puissance au long de la journée.


Ce chiffre de 75 personnels mobilisés chaque jour correspond à plus de 50% de l’effectif actif du
commissariat.
Toutes les unités sont mobilisées pour participer à cet événement (unités judiciaires, unités à
vocation de sécurité routière, unité d’intervention et d’assistance de proximité, unités d’appui spécialisées). La
DDSP fournit chaque jour 3 équipages de renfort issus des 3 autres commissariats du département
pour la partie nocturne essentiellement.


Au plus fort de l’événement, ce sont donc 10 patrouilles-trinôme qui sont consacrées à l’événement. 1
officier de commandement du dispositif est prévu chaque jour en journée et 1 pour la vacation nocturne.
Les effectifs habilités embarqueront sur certaines patrouilles le PM Beretta. La BAC, effectif
d’intervention de 2ème niveau, participe activement au dispositif de 16h00 à 05h00 équipé du fusil d’assaut
HK G 36 dédié à la lutte anti terroriste.


Dans le cadre de la coopération renforcée des territoires, la gendarmerie est sensibilisée à
l’importance de l’événement et toute demande éventuelle de renfort sera considérée comme prioritaire.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 20 juil 2017

L'angioplastie à Chalon-sur-Saône : les parlementaires du Nord Saône-et-Loire seront reçus

L’angioplastie à Chalon-sur-Saône :
les parlementaires du Nord Saône-et-Loire seront reçus
par Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé,
le vendredi 28 juillet au ministère


L'implantation de l'angioplastie au Centre Hospitalier de Chalon-sur-Saône est indispensable pour la qualité des soins prodigués aux patients de tout le nord du département.

Un seul site d’angioplastie en Saône-et-Loire, à Mâcon depuis janvier 2012, dessert à peine 200 000 habitants du fait de la proximité des sites d’angioplastie de Bourg-en-Bresse et Villefranche-sur-Saône. Concernant le territoire Nord de la Saône-et-Loire – 350 000 habitants avec Chalon-sur-Saône pour site pivot –, le « besoin exceptionnel » a été reconnu par un arrêté de l’Agence Régionale de Santé Bourgogne Franche-Comté en juillet 2016, avant que l’ARS elle-même ne le rejette le 31 mai 2017. Depuis de longs mois, un désaccord profond et inexplicable s'est installé entre les Centres hospitaliers de Dijon, Mâcon et Chalon-sur-Saône.

Cette situation n’est pas satisfaisante pour l’équilibre territorial de l’organisation de la santé publique. Ne pas installer l’angioplastie au CH de Chalon serait pérenniser l’injustice de ce déséquilibre territorial et organiser la désertification médicale de tout le Nord de la Saône-et-Loire en cardiologie, avec en outre le risque du départ des cardiologues hospitaliers chalonnais compétents en angioplastie.

L’urgence de la réalisation de ce projet se mesure par la perte de chance cardiologique et de survie pour toutes les situations coronariennes aiguës qui peuvent aboutir à l’infarctus du myocarde. Dans ces cas graves, même les moyens de transport les plus rapides ne rattrapent pas les minutes perdues, facteur de mortalité. Il s’agit donc bien d’un sujet vital pour tous nos concitoyens du nord de la Saône-et-Loire.

Nous défendrons le projet d’angioplastie à Chalon-sur-Saône auprès de Madame le Ministre de la Santé, le vendredi 28 juillet, afin qu’elle dispose de tous les éléments permettant de juger de la réalité de la situation.


Les Parlementaires de Saône-et-Loire :

Les Députés Cécile Untermaier, Raphaël Gauvain et Rémy Rebeyrotte

Les Sénateurs Marie Mercier, Jean-Paul Emorine et Jérôme Durain
 
Imprimer - - par Les Parlementaires de Saône-et-Loire - 19 juil 2017

Grand Chalon : faux vendeurs de couteaux

Dans les communes du Grand Chalon une personne fait du porte-à-porte auprès des personnes agées, leur proposant des aiguisages de ciseaux et couteaux à des prix très élevés et se faisant passer pour un membre de la Famille Micheron, Coutellerie chalonnaise depuis 130 ans.
Il est rappelé que la Coutellerie Micheron ne procède jamais à du porte à porte. Il est conceillé d'appeler le commissariat de polices en cas de visite.
Imprimer - - par Grand Chalon - 19 juil 2017

Gilles platret soutient le général de Villers

Gilles Platret, maire de Chalon, appele les Chalonnais à se rassembler en soutien au général de Villiers et à l'armée française ce jeudi 20 juillet, à 11h45, devant la caserne Carnot, avenue de Paris.

Soutenons le général de Villiers et l'armée française ce jeudi à 11h45 !


À l'annonce de la démission du général Pierre de Villiers, Chef d'Etat-Major de nos armées, la stupéfaction a saisi le pays.

Cette décision a été entraînée par le double refus du président de la République d'accepter que le Chef d'État-Major s'exprime librement devant une commission de l'Assemblée nationale et, pire encore, de donner à nos armées les moyens suffisants de mener la guerre contre l'islamisme.

Cette double faute engendre une puissante réprobation de la part des Français. Car, dans cette affaire, le général de Villiers représente plus que lui-même : il représente l'honneur de l'Armée française.

Face à cet état de fait, au nom du lien qui unit l'Armée et la Nation, j'appelle tous les habitants de Chalon et de la région chalonnaise à se rassembler en soutien au général de Villiers et à l'armée française ce jeudi 20 juillet, à 11h45, devant la caserne Carnot, avenue de Paris.

J'invite en particulier les anciens militaires de Chalon et du Chalonnais, qui possèdent ce droit de manifestation que n'ont pas les soldats d'active, à se joindre à nous pour ce rassemblement -pacifique et déterminé- d'expression de la solidarité de notre ville et de sa région au général de Villiers et à l'ensemble des soldats qui se battent au péril de leur vie pour notre liberté.


Gille Platret
Maire de Chalon-sur-Saône
Imprimer - - par Gilles Platret - 19 juil 2017





Rechercher dans cette rubrique  


 

LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle