entre nous - chalon sur saone

Ca se passe à Chalon ou dans les environs !


Communiqués officiels

Cette rubrique recueille les communiqués diffusés par nos élus et collectivités locales auprès des médias.

 
Publicité.

 

 

Ce vendredi à 18 H, au Clos Bourguignon, une rencontre avec La République En Marche

Les marcheurs chalonnais réfléchissent
sur l’égalité femmes et hommes


Vendredi 23 février dans la petite salle du Clos Bourguignon,
à 18H00, les marcheuses et les marcheurs de Saône-et-Loire
se réunissent pour répondre ensemble aux problématiques des
inégalités sociales et culturelles entre les femmes et les hommes.
Cette reunion fait suite à deux ateliers de reflexion sur ce même thème, initiés par le secrétariat d’État aux inégalités femmes et hommes dirigé par Marlène Schiappa.


L’objectif est de récolter les opinions et les propositions des citoyens
sur ce sujet par le biais de questionnaires envoyés par le secrétariat.
Les avis vont contribuer ensuite à définir les actions du gouvernement
en terme d’égalité femmes-hommes pour la période 2018-2022.


Lors de cette prochaine rencontre, les marcheurs et non affiliés se concentreront sur les représentations sociales et culturelles associées aux femmes et aux hommes, que ce soit dans la vie quotidienne,
la culture, les médias etc. Ils répondront par exemple aux questions
suivantes : « Êtes-vous à l’aise avec l’image des femmes et des hommes
véhiculée par les médias ? Seriez-vous favorable à rendre le congé
paternité obligatoire ? ».

Une vingtaine de personnes se sont déjà inscrites pour cet échange
riche et convivial, et d’autres sont attendus et les bienvenus.

Transmis par Daniel Dériot

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 23 fév 2018

Manifestation agricole en Saône-et-Loire

Dans le cadre de la Journée nationale d’action organisée le 21 février par la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) et les Jeunes Agriculteurs, une manifestation a eu lieu ce jour en Saône-et-Loire.

Les manifestants se sont réunis à 10h30 sur deux sites, à Paray-le-Monial et à Montchanin. Ils se sont mis en route à 11 heures sous la forme de deux cortèges distincts (sens Paray-le-Monial – Montceau-les-Mines et sens Montchanin – Montceau-les-Mines) qui ont convergé au niveau de l’échangeur du Magny à Montceau-les-Mines, sur la RCEA.

La manifestation a regroupé jusqu’à 140 personnes, 37 tracteurs et 24 voitures.
Roulant à une vitesse très faible (estimée à environ 15 km/h) les cortèges ont effectué plusieurs arrêts en pleine voie, occasionnant 5 km de bouchons dans les deux sens.

Le cortège réuni a quitté la RCEA à 13h20, entrant alors dans Montceau-les-Mines pour rejoindre le parking de l’entreprise Socaviac.
La circulation a été rétablie dans les deux sens dès la sortie du cortège de la RCEA. Les bouchons se sont alors résorbés en 30 minutes.

Après un temps de restauration, à 14h45, 30 tracteurs et véhicules légers se sont rendus devant le magasin Promocash à Montceau-les-Mines. Une délégation a été reçue par la direction du magasin qui a relevé les origines des viandes vendues. A l’issue de cette opération, une remorque de fumier a été déversée devant la grande surface.

Les manifestants se sont ensuite dispersés par les routes départementales, à 15h50, dans le calme.
 
Imprimer - - par Préfecture de Saône et Loire - 21 fév 2018

Après ses propos ayant choqué Gilles Platret réagit face aux attaques

Communiqué de Gilles Platret
Maire de Chalon-sur-Saône
Mercredi, 21 février 2018

« Face à ceux qui l’accusent de mépriser l’apprentissage,
Gilles Platret apporte la preuve de son soutien inconditionnel aux métiers manuels »

A l’occasion d’une récente polémique nationale, qui a pourtant fait beaucoup de bruit (pour pas grand-chose, serait-on tenté de dire, tant les vrais problèmes de la France sont ailleurs), j’ai été accusé de dévaloriser les filières professionnelles.

J’ai en effet osé affirmer que l’émission Quotidien, qui avait piraté un enregistrement sonore illégal, n’en avait retenu que quelques extraits, les avait découpés du reste de la bande, et les avait recollés pour en faire un objet médiatique destiné à créer la polémique, me faisait plus penser à une activité d’ajusteur-monteur de bande-son qu’à du journalisme.

Que n’avais-je dit là ?! Sans doute –et je le reconnais cent fois–, la formulation choisie présentait-elle une maladresse, qui, sortie du contexte de la conférence de presse dans laquelle je l’ai prononcée, pouvoir émouvoir sincèrement certains acteurs de l’apprentissage. Pourtant, aucun des journalistes présents n’a pu penser que je cherchais à rabaisser les CAP d’ajusteurs-monteurs, mais plutôt à critiquer par l’humour un travail journalistique qui n’en était pas véritable un à mes yeux.

Il a fallu que certains esprits mal intentionnés se saisissent d’un extrait hors contexte et le montent en épingle, pour que la polémique commence et soit récupérée à des fins polémiques et politiques.

Je connais la violence de certains procédés et je ne m’en étonne pas.

Mais, en l’occurrence, ces attaques ont été particulièrement blessantes tant j’ai toujours porté aux travailleurs manuels une attention réelle et sincère.

Pour le démontrer, je pourrais citer mes origines familiales, comme je l’ai fait sur RTL mardi matin.

Mais j’apporterai une autre preuve, tangibles, qui vaut peut-être toutes les autres : depuis que je suis maire, j’ai décidé de mettre l’accent sur l’importance de l’apprentissage au sein même des services de la Ville de Chalon, et ce malgré nos difficultés budgétaires qui sont grandes comme chacun sait. Il m’a en effet toujours paru essentiel qu’une collectivité comme la nôtre joue à fond le jeu de l’apprentissage, d’autant qu’elle offre une palette très étendue de métiers différents. C’est ainsi que, alors qu’en 2013, la Ville de Chalon accueillait 25 apprentis pour un coût de 219.000 €, elle en a accueilli en 2017 pas moins de 34 pour un coût de 273.000 €.

Je pense que ces chiffres (un tiers d’apprentis en plus depuis que je suis maire) rassureront les responsables professionnels qui ont pu s’exprimer dans le cadre de la polémique en cause.

Et ces chiffres diront aussi à ces élus donneurs de leçon qui ont mené contre moi l’offensive, que la vertu se démontre mieux par des actes que par des discours. Je les invite donc à faire autant que je fais pour la promotion de l’apprentissage et des travaux manuels.

Gilles Platret
Maire de Chalon-sur-Saône
Porte-parole des Républicains
 
Imprimer - - par Communiqué de presse de Gilles Platret - Les Républicains - 21 fév 2018

Dossier immigration : Raphaël Gauvain (L.R.E.M) répond au collectif chalonnais

Mesdames, Messieurs,

Je fais suite à votre lettre ouverte du 19 février dernier par laquelle vous m’interpellez à la suite de notre réunion du 9 février sur le projet de loi Asile/Immigration présenté ce matin en conseil des ministres.

Selon vous, ce texte serait inquiétant et irresponsable. Vous me reprochez par ailleurs une méconnaissance du sujet, de vous avoir instrumentalisé et même d’être le porte-voix d’une « minorité active hostile (..) aux positions les plus extrêmes ».

Je tiens à vous apporter les précisions suivantes.

Permettez-moi d’abord de faire un constat pour expliquer la nécessité de légiférer sur le sujet. L’année dernière, le nombre de demandes d’asile a atteint un record en France avec plus de 100.000 dossiers déposés, soit un doublement depuis 2010. Conséquence immédiate de cette situation, des délais moyens de traitement des demandes d’asile qui se sont considérablement allongés (18 à 24 mois aujourd’hui). Ensuite, la saturation de notre système d’accueil et d’hébergement d’urgence, encore aujourd’hui inacceptable. Nous avons toujours sur notre territoire national des hommes, des femmes et des enfants en situation de détresse absolue, livrés à eux-mêmes dans des campements sauvages.

Autre constat alarmant, l’efficacité des procédures d’éloignement : en 2016, sur 91.000 étrangers en situation irrégulière interpellés, seuls 31.000 se sont vu délivrer une obligation de quitter le territoire français, et 16.500 ont effectivement été éloignés en baisse de 40% sur 5 ans. De fait, et c’est tout autant inacceptable, nous laissons ces personnes se construire une vie dans l’illégalité et un entre-deux extrêmement dangereux.

Qu’allons-nous faire ? Par ce projet de loi, nous allons faire en sorte de pouvoir trancher en l'espace de six mois toute demande d’asile. Nous allons faire en sorte d’éloigner plus efficacement les personnes en situation irrégulière et les débouter du droit d’asile. Nous allons enfin faire en sorte de mieux intégrer les personnes à qui nous accordons le statut de réfugié, pour ne pas renouveler les échecs passés de l’intégration. Mieux accueillir, mieux raccompagner et mieux intégrer. C'est cela que nous essayons de trancher par une loi qui soit juste et équilibrée, entre humanité et fermeté.

Les Français attendent des réponses concrètes. Ils veulent que l’on agisse. Notre pays a laissé trop longtemps les choses dérivées. Les principes affichés ne fonctionnent plus en pratique. L’immigration est un sujet difficile, où les positions sont extrêmement tranchées et souvent caricaturées. Je veux sortir des coups de menton.

Lors de notre rencontre du 9 février dernier, nous avons acté de nos différences politiques. Cette opposition n’exclue pas un dialogue constructif sur le sujet. A ma demande, vous avez d’ailleurs fait des propositions concrètes sur l’accès au travail des demandeurs d’asile, la problématique de la présence des enfants dans les centres de rétention, ou encore le « délit de solidarité » (art. 622-1 et suivants du CESEDA).

Ce sont des pistes de réflexions extrêmement pertinentes pour enrichir le texte que j’entends, avec mes collègues de la Majorité, porter dans le cadre des discussions parlementaires à venir. De même, sur la mesure phare de passage de 45 à 90 jours de la durée de rétention, je vous ai dit que nous serons extrêmement vigilants et que nous amenderons le texte du gouvernement si la preuve de la nécessité opérationnelle de cet allongement ne nous était pas rapportée.

Loin des polémiques inutiles, des violences oratoires et des transgressions permanentes, je suis à 100% concentré sur mon travail parlementaire : être à l’écoute et sur le terrain pour nourrir mon travail à l’Assemblée.

Sur la loi Asile/Immigration, outre le Collectif Chalon-Solidarité-Migrants, j’ai eu ces dernières semaines des échanges nourris avec le service des Migrations et de l’intégration de la préfecture de Saône et Loire, avec notre Préfet, avec les agents de la PAF et les associations du CRA de Lyon Saint Exupéry, et avec les associations chalonnaises que sont la LDH, Emmaüs, ADOMA ou encore la Croisée des Chemins.

Ce travail d’écoute sur le terrain, je l’ai initié en septembre dernier pour la préparation de la loi de lutte contre le terrorisme. Je le conduis actuellement sur les Chantiers de la Justice en allant à la rencontre des magistrats, avocats et forces de sécurité à Chalon. Je le poursuivrai demain, par exemple sur la réforme de l’apprentissage, et ce à chaque fois que cela sera nécessaire à mon travail parlementaire.

Je vous le redis. Ma porte reste ouverte, et je suis toujours disposé à vous recevoir à nouveau pour approfondir vos propositions pour que « l’asile soit un droit réel ». Sans invectives, dans le dialogue et le respect mutuel.

Dans l’attente,

Je vous prie de bien vouloir recevoir, Mesdames, Messieurs, mes salutations républicaines les plus chaleureuses,

Raphaël GAUVAIN

Député

Transmis par Daniel Dériot
Imprimer - - par Raphaël Gauvain - 21 fév 2018

Gilles Platret : "« Le combat continue pour obtenir l'angioplastie-coronarographie à Chalon ! »"

La ministre de la Santé n’a pas voulu statuer avant le délai du 8 février sur le recours que le centre hospitalier de Chalon-sur-Saône avait porté jusqu’à elle pour contester le refus de l’agence régionale de santé d’accorder à Chalon et à tout le nord du département de Saône-et-Loire l’angioplastie–coronarographie dont le besoin est avéré.

Je regrette infiniment cette absence de décision, qui vaut rejet implicite sans même avoir le courage d’une expression franche et sincère.

Il est bien évident que cet épisode, pas plus qu’il ne satisfait le besoin de santé de notre population, n’est nullement de nature à affaiblir notre mobilisation, mais bien au contraire à la renforcer.

J’ai rencontré des ce matin le président de la commission médicale d’établissement du centre hospitalier de Chalon, ainsi que sa directrice.

L’hypothèse d’un recours contentieux contre la décision de refus qui nous a été opposée a très explicitement été évoquée. Mais d’autres actions sont possibles, notamment en direction de l’agence régionale de santé.

Il est bien évident que, face a un besoin de santé avéré, alors que la population de notre territoire n’est pas traitée équitablement par rapport à d’autres populations de Bourgogne Franche-Comté, nous ne renoncerons jamais à nous battre afin d’obtenir, non pas une faveur, mais l’expression de la justice sanitaire.


Communiqué de Gilles PLATRET
Maire de Chalon-sur-Saône
 
Imprimer - - par Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône - 9 fév 2018

Fermetures de classes et Réseau d'éducation prioritaire : Gilles Platret interpelle l'Etat

Dans deux courriers adressés ce jour, respectivement à la Rectrice de l’Académie de Dijon et à l’Inspecteur d’Académie, Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône, a fait part de sa forte préoccupation sur la réforme envisagée de modification de la carte scolaire pour 2018.

Une fermeture de classe est annoncée à l école « Rives de Saône » tandis que l’ouverture d’une classe supplémentaire à l’école Laennec semble compromise. De plus, les écoles placées en R.E.P (Réseau d’Education Prioritaire) semblent menacées de perdre leur statut.

Les écoles Pauline Kergomard et St-Exupéry pourraient sortir de ce dispositif qui apporte moyens supplémentaires avec des classes moins chargées ce qui est totalement incohérent du fait du classement du quartier des Près-St-Jean en quartier prioritaire de la Ville.

Enfin, Gilles Platret a plaidé pour que l’école des Aubépins, pourtant classée en Quartier de la Politique de la Ville, puisse bénéficier d’un classement R.E.P.

Ces incohérences entre les différentes cartes, Politique de la Ville et scolaire, entraînent sur le terrain incompréhension, inégalités et difficultés pour le corps enseignant et les familles, et la nouvelle carte scolaire prévue pour la rentrée 2018 ajoute encore à cette incohérence.

Il est à craindre que ces fermetures de classes et ces changements de statut d’école soient la conséquence du dédoublement des classes de CP en zone REP+, idée intéressante en soi, mais dont les conséquences seraient dramatiques si pour la mettre en œuvre, le Gouvernement déshabillait certains territoires pour en doter d’autres.

Gilles Platret veut ainsi rappeler son attachement à la qualité des services scolaires pour tous, au bien-être des élèves de la ville et à la nécessaire équité qu’il doit y avoir entre les territoires.
 
Imprimer - - par Gilles PLATRET Maire de Chalon-sur-Saône - 8 fév 2018

CD71 : Appel à projets pour des actions de prévention de la perte d'autonomie

Après un premier appel à projets mené en 2017 qui a rencontré un vif succès, la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie (CFPPA) lance son appel à projets 2018 en présence de :


• Claude Cannet, 2e Vice-présidente du Département de Saône-et-Loire, chargée des affaires sociales, du 5e risque, des seniors, des personnes handicapées et des offres de soins représente le Président du Département André Accary,
• Geneviève Fribourg, Déléguée départementale de l’Agence régionale de la santé (ARS),
• Yves Bard, Président de la Caisse d’assurance de retraite et de la santé au travail (CARSAT),
• Amélie Colomb, Directrice adjointe du Gie IMPA,
• Alexandra Caccivio, journaliste qui gère la presse pour le compte du Gie pour l’appel à projet Lutte contre l’isolement
• Claude Orème et Brigitte Lagoutte, Vice-président(e)s du Conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie.



L’appel à projets « prévenir et lutter contre l’isolement social », auquel tous les
départements de la grande région contribuent (sauf la Nièvre), est doté d’une
enveloppe d’un million d’euros à destination des structures qui souhaitent s’investir
dans ce champ de l’action sociale.
Il est une occasion d’innover en testant de nouvelles réponses.

 

 


 

 

 

 

Appel Projet Saone Et Loire

Imprimer - - par CD 71 - 8 fév 2018

CD71 : ETAT DES ROUTES DU 08/02/2018

De nombreuses interventions sont en cours sur notre réseau routier.

Sur les secteurs :

Charollais / Brionnais : : Des interventions sont en cours sur l’ensemble du secteur pour le traitement de neige / verglas localisé sur chaussées restées humides avec des températures autour de -2°.

Autun / Le Creusot : Des interventions sont en cours sur l’ensemble du secteur pour le traitement de verglas localisé sur chaussées restées humides avec des températures comprises entre -1° et -3°.

Mâconnais :Des interventions sont en cours pour le traitement de verglas localisé sur chaussées restées humides, notamment sur la D980, D987, D15 et D14 avec des températures comprises entre -1° et -4°

Chalonnais :Des interventions sont en cours pour le traitement de verglas localisé sur chaussées restées humides sur le secteur de Buxy, notamment sur la D18, D977, D983.Givre localisé par endroit.

Louhannais :Des conditions de circulation hivernales avec des patrouilles toujours en cours. Températures comprises entre -1° et +1°.

Des conditions de circulation hivernales, restez vigilants.
 
Imprimer - - par CG 71 - 8 fév 2018

Lettre de M.Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône, à Mme Agnès Buzyn, Ministre de la Santé

Dans le cadre de la mobilisation en faveur d'un centre de coronarographie au Centre Hospitalier de Chalon-sur-Saône, vous trouverez en pièce jointe la lettre adressée ce jour par M. le Maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, à Madame le Ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

Lettre de M.Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône, à Mme Agnès Buzyn, Ministre de la Santé

Imprimer - - par Ville de Chalon - 7 fév 2018

Places pour pour le Spectacle Beyond à l'Espace des Arts Vendredi 9 février

Il reste quelques places à tarif préférentiel (10€) pour le Spectacle Beyond à l'Espace des Arts Vendredi 9 février à 20h.

Et le vendredi 2 mars, la Maison des Seniors en collaboration avec les Archives Municipales, vous propose de vous faire découvrir la généalogie. Cette initiation vous permettra d'avoir des bases afin de retrouver vos ancêtres.

Renseignements et inscriptions au 03 85 93 85 43 ou au 36 rue Général Leclerc.
 
Imprimer - - par Vill de Chalon - 6 fév 2018

Le Département agit pour la jeunesse et le sport : les prochains rendez-vous des collégiens avec les basketteurs de l'Elan Chalon

 

Chaque saison, des collégiens de Saône-et-Loire bénéficient de l'opération « Do you speak basket-ball ? », un partenariat entre le Département et l’Elan Chalon qui consiste à :
- deux séances de deux heures de basket dispensées en anglais par des professionnels de l’Elan Chalon (une initiation avec Mathieu Missonier, joueur espoir de l’Elan Chalon et un perfectionnement avec ce même joueur et un autre joueur professionnel)
- l’accès à un match de l’Elan Chalon au Colisée pour les classes bénéficiaires.

Après les collèges Les Chênes rouges de Saint-Germain-du-Plain et Hubert-Reeves d’Epinac, c’est au tour des collégiens de Jules-Ferry à Génelard et de Ferdinand-Sarrien à Bourbon-Lancy de poursuivre l’aventure.


 Ce mardi 6 février à 20h30 au Colisée à Chalon-sur-Saône : deux classes de 3e, soit 44 élèves du collège Jules-Ferry de Génelard vont assister au match de Champions League « Elan Chalon - Royal Hali Gaziantep (Turquie) »
 Le mercredi 7 février de 10h à 12h : séance de perfectionnement pour une classe de 24 élèves de 6e du collège Ferdinand-Sarrien de Bourbon-Lancy avec le joueur pro James Farr
 Le mercredi 28 février de 9h30-11h30 : perfectionnement avec le joueur pro Darin Dorcet

 
Imprimer - - par CD 71 - 6 fév 2018

Sécurité routière : renforcement des contrôles en Saône-et-Loire : Ceinture et vitesse

Sécurité routière : renforcement des contrôles en Saône-et-Loire :
Ceinture et vitesse
Du 9 au 12 février 2018

Prudence sur les routes de Saône-et-Loire



Comme chaque mois, un thème de sécurité routière est mis en avant par la préfecture et les forces de l’ordre du département de Saône-et-Loire afin de conjuguer prévention et répression des comportements à risques et accidentogènes.

Sans délaisser les contrôles habituels, les contrôles cibleront essentiellement les usagers de la route qui conduiront en excès de vitesse ou sans ceinture de sécurité.

En 2017, on recense dans le département un total de 35 accidents mortels et 46 tués. Sur ces 35 accidents mortels constatés en 2017 dans le département, 8 résultent d’une vitesse excessive pour 17 personnes tués.
Concernant le non-port de la ceinture de sécurité il demeure l’un des principaux facteurs de mortalité sur la route.

Afin de lutter contre les comportements inadaptés des conducteurs et d’éviter de nouveaux drames humains, les services de police et de gendarmerie de Saône-et-Loire vont renforcer les contrôles dans le département du 9 au 12 février 2018.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 3 fév 2018

Un colloque pour inventer une mobilité plus respectueuse de la qualité de l'air

Le 19 janvier dernier, un colloque sur le thème de la « mobilité zéro émission »
rassemblant les services de l’État, des collectivités et des industriels s’est tenu à
Chalon-Sur-Saône. Ce colloque a permis de réfléchir à l'impact du trafic routier sur
la qualité de l'air et de présenter des solutions possibles, que ce soit en termes
d'organisation de la mobilité, ou de véhicules à très faibles émissions (électrique à
batterie ou hydrogène)


Même si la qualité de l'air s'améliore dans notre pays depuis une vingtaine d'années,
les niveaux de certains polluants, comme les oxydes d’azote, les particules fines ou
l’ozone restent préoccupants et demeurent un enjeu majeur de santé publique et de
lutte contre le changement climatique. Malgré les progrès indéniables réalisés par
les constructeurs dans la réduction des émissions des véhicules, le transport
contribue encore significativement aux émissions de certains de ces polluants. C'est
pourquoi il est nécessaire de continuer à développer une mobilité multiple, laissant
la place aux déplacements actifs tels que le vélo, mais également une mobilité
motorisée décarbonée et moins émettrice de polluants.


Cet événement s’est tenu à Chalon sur Saône, où une réflexion et des actions visant
à améliorer la qualité de l’air en agissant notamment dans le domaine des transports
sont menées par l’ensemble des acteurs locaux dans le cadre d’un Plan de
Protection de l’Atmosphère, et commencent à porter leurs fruits.


Le colloque a été organisé à l’initiative des services de l’État, en partenariat avec le
Grand Chalon, l'Ademe, l'Agence Régionale de Santé, l’association Atmo BFC, le
pôle Véhicule du Futur et la Région Bourgogne-Franche-Comté.


L’ensemble des documents relatifs à ce colloque sont à retrouver sur le site Internet
de la DREAL : http://www.bourgogne-franche-comte.developpementdurable.
gouv.fr/

 
Imprimer - - par DREAL (Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) - 2 fév 2018

Suppression de l'aide d'Etat aux vélos à assistance électrique : le Grand Chalon s'engage pour les mobilités douces

 

A compter de ce jour 1er février 2018, l’Etat ne subventionnera plus l’achat de vélos à assistance électrique (VAE).

Au niveau national, ce dispositif a fait ses preuves en permettant, en moins d’un an d’existence, de financer près de 150 000 VAE.

Par conséquent, dans le cadre de politique de soutien aux mobilités douces, le Grand Chalon poursuivra la mise en œuvre de la prime VAE sur son territoire dès le 1er février 2018.

Les grands-chalonnais qui achèteront un VAE sur simple présentation de justificatifs bénéficieront d’une aide allant jusqu’à 200 euros, identique à celle de l’Etat.

Cette décision vient conforter l’engagement du Grand Chalon en faveur des modes de déplacement alternatifs. En 2017, la Communauté d’Agglomération a investi près de 50 000 pour la réalisation de la liaison cyclable entre Chalon-sur-Saône et Saint Marcel. La collectivité a procédé également à l’achat de 10 VAE mis à disposition des agents de la collectivité pour leurs trajets domicile-travail.

 
Imprimer - - par Le grand Chalon - 1 fév 2018

Réouverture de l'Espace Nautique demain !

L'Espace  Nautique du Grand Chalon sera ré-ouvert demain jeudi 1er février 2018.
Imprimer - - par Le grand Chalon - 31 jan 2018

Crues : Points des routes inondées

Secteur du Louhannais :

D996 Frontenard : nettoyée et réouverte à la circulation.

D203 Lays- sur- le Doubs : nettoyée et réouverte à la circulation.

La D118 Charrette-Varennes ainsi que la D176 Préty- La Truchère resteront fermées à la circulation.

Secteur du Chalonnais :

D673 Navilly : nettoyée et réouverte à la circulation.

Rond-point de Drou direction Saint-Rémy et D182 Saint-Cyr – Marnay : resteront fermés à la circulation.
 
Imprimer - - par CD 71 - 28 jan 2018

Crue de la Saône : Gilles Platret appelle à la prudence

La montée des eaux de la Saône est un spectacle suffisamment extraordinaire pour attirer sur les quais un large public.
C’est tout à fait normal.

Mais pas au prix d’une vie humaine !
Nous avons en effet constaté des comportements très dangereux.
Ces comportements sont inacceptables et mettent des vies en danger.

Cette époque de crue doit nous conduire à faire preuve de responsabilité. Chacun est donc invité à la plus extrême prudence et au respect strict des signalétiques déployées sur la voie publique.


Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône
 
Imprimer - - par Communiqué de presse de Gilles Platret - 28 jan 2018

La Saône ne dépassera pas 6,75 m à Chalon

Confirmation que la Saône ne dépassera pas 6,75 m à Chalon, soit en dessous du seuil de surverse du dispositif anti crue.


La RD 906 est coupée entre le giratoire de Droux et le giratoire de Californie (donc accès sud de Chalon le long de la Saône). Déviation mise en place par RN80 et RD977 dans St Rémy (détour de 4km).



Les prévisions sont optimistes pour aujourd’hui et lundi.

Retour de conditions météorologiques sèches pour le week-end et lundi. Mardi, le ciel est couvert et donne de petites pluies éparses. Mercredi, les pluies sont plus généralisées.



ARROUX-BOURBINCE (VIGILANCE JAUNE)

Décrue sur l'ensemble du tronçon. Fin de vigilance envisagée au prochain bulletin de 16h00.
Crue habituelle pour cette saison sur l'Arroux, un peu plus importante sur la Bourbince.

LOIRE CHAROLLAISE (VIGILANCE VERT)
Aucun risque de crue n'est prévisible dans les 24 heures.

SEILLE (VIGILANCE VERT)
Aucun risque de crue n'est prévisible dans les 24 heures.

DOUBS EN AVAL DE LA LOUE (VIGILANCE ORANGE)
Sur le tronçon du Doubs en aval de la Loue, la décrue s'est amorcée cette nuit à la station de Navilly et va se poursuivre durablement sur tout le tronçon.
Les niveaux restent très élevés et le maintien de la vigilance orange est justifiée.

SAÔNE DU DOUBS À LA SEILLE (VIGILANCE ORANGE)
La crue provenant des bassins amont continue de se propager sur le tronçon de la Saône du Doubs à la Seille. Sur le haut du tronçon à Verdun, la Saône se stabilise aujourd'hui samedi, tandis que plus à l'aval les niveaux seront encore en légère hausse jusque dans la nuit de samedi à dimanche.
Les niveaux restent très élevés et le maintien de la vigilance orange est justifiée.
La cote prévue à Verdun sur le Doubs sera autour de 7,40 m ce soir à 23 h puis amorcera la décrue dimanche en matinée.
La cote prévue à Chalon est toujours prévue à 6,75 m dans la nuit du samedi au dimanche. Il s’agit cette fois d’un maximum, une amorce de décrue étant annoncée à la mi-journée du dimanche.
La cote prévue à Tournus le 28/01/18 à 13h sera autour de 5,75 m (Q10 = 5,81 m) et en légère hausse (pas encore de stabilisation annoncée).

SAÔNE À L’AVAL DE LA SEILLE (VIGILANCE JAUNE)
Les crues de ces derniers jours sur les bassins amont se propagent sur le tronçon de la Saône de la Seille à Lyon. Les niveaux sont durablement orientés à la hausse.
La cote prévue le 27/01/18 à 23h à Mâcon sera autour de 5,25 m / 5,30 M avec une prévision à a la hausse : 5,35 m le 28 janvier à 13 h (rappel :Q5 = 5,64




COD de la préfecture de Saône-et-Loire
Inondations – 27 janvier 2018
Point de situation n° 5
Date : 27 janvier 2018

Heure : 11h00

1-Point de situation RDI (référent départemental inondations DDT) :

Cf document joint qui rappelle la décrue du Doubs et l’amorce de la décrue de la Saône à Verdun-sur-le-Doubs et Chalon-sur-Saône demain à la mi-journée. Pour Chalon-sur-Saône, la cote ne devrait pas dépasser 6,75 mètres.

2 – SDIS

Aucune intervention cette nuit liées aux inondations

Ce matin, la digue de Sassenay surverse et uen rue du village est pour l’instant inondée (maxi 20 cm). La commune avec les pompiers du CPI ainsi que des agents du Grand Chalon partis en renfort gèrent la situation.

Appel également ce matin pour une maison à Marnay qui serait inondée (30 cm), la reconnaissance est en cours.

4 - Circulation sur routes départementales

La RD 271 à Ouroux-sur-saône s’ajoute à la liste des routes départementales coupées

5 - Gendarmerie

- la situation est stabilisée à Navilly du point de vue de la circulation avec le respect des coupures et des déviations par les usagers de la route.
- avec la stabilisation du niveau de la Saône, les bouches d’égout ont été ouvertes à Verdun-sur-le-Doubs pour faciliter l’évacuation des eaux.

6 - ARS

RAS

7- Point particulier sur Chalon-sur-Saône :

Le mur anti-crue remplit son office malgré quelques infiltrations à la base en raison d’une pression pour l’instant insuffisante.

L’eau a recouvert partiellement la RN6 sous le pont des Dombes : une rangée supplémentaire de moellons est en cours d’installation ainsi qu’une seconde pompe afin d’éviter la coupure de la route.

Les villes de Chalon et St Rémy surveillent également la RN6 devant la halle Freycinet où une coupure avec déviation pourrait intervenir.

Une passerelle installée rue Grange Vadot pour rendre accessibles trois maisons.

Pas d’inquiétude à ce stade.

Le prochain point de situation aura lieu vers 17 heures.

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 28 jan 2018

Alerte vigilance orange " inondation " en Saône-et-Loire - Point à 20h

Alerte Vigilance CRUE de niveau orange
sur le département de la Saône-et-Loire


Point de situation

Les services de prévision des crues ont émis un bulletin de vigilance de niveau orange
« inondation » pour le département de la Saône-et-Loire.
Deux cours d’eau sont maintenus en vigilance orange dans le département.
Sur le tronçon du Doubs en aval de la Loue, le niveau reste très élevé, avec une cote
de 6,08 à Navilly à 18heures, mais la décrue est désormais amorcée.
S’agissant de la Saône du Doubs à la Seille, la crue continue de se propager. Les
apports de la Saône amont vont ralentir tandis qu’on observe une décrue des apports du Doubs
depuis cet après-midi


L’évolution estimée est la suivante :
Cotes observées ce jour à 18 heures Prévisions
Verdun sur le Doubs : 7,33 m
Chalon-sur-Saône : 6,58 m
Tournus : 5,42 m
Mâcon : 5,08
Verdun sur le Doubs : 7,40 m le 27 janvier à 13h
Chalon-sur-Saône : 6, 75m le 27 janvier après-midi
Tournus : 5,70 m le 27 janvier à 13h00
Mâcon : 5,25 m le 27 janvier à 13h00

Les services de l’État, les collectivités et les gestionnaires routiers sont pleinement mobilisés
et adoptent au cas par cas toutes les mesures préventives utiles en fonction de l’évolution des
cours d’eau.
Plusieurs routes sont fermées à la circulation routière. La RD673 reliant Chalon-sur-Saône à
Dôle est toujours coupée, il est conseillé aux automobilistes d’emprunter le réseau autoroutier
(cf ci-dessous la liste des routes départementales fermées).


Le préfet engage chacun à être extrêmement vigilant et à respecter les consignes de sécurité :
 Tenez-vous informé de la situation.
 Soyez vigilants si vous vous situez à proximité d’un cours d’eau ou d’une zone
habituellement inondable.
 Ne vous engagez pas et ne circulez pas sur des voies ou des terrains inondés
 Conformez-vous à la signalisation routière ; respectez les déviations et les routes barrées ;
ne déplacez pas les panneautages.


Les cartes des crues sont disponibles sur le site : https://www.vigicrues.gouv.fr/


Plus d’informations sur les conditions de circulation :
http://www.inforoute71.fr/carte.php


Site internet des services de l'Etat de Saône-et-Loire : http://www.saone-et-loire.gouv.fr/


Les routes départementales coupées sont les suivantes :
D52 OUDRY
D630 CRONAT
D983 GERMAGNY
D163 UCHIZY
D112 FRONTENAUD
D167 BRANGES
D996 SAINTE CROIX
D116 LA CELLE EN MORVAN
D388 ANOST
D238 LA MOTTE SAINT JEAN
D47 CHARBONNAT
D118 CHARRETTE VARENNES
D325 VENDENESSE-SAUR-ARROUX
D238 RIGNY A GUEUGNON
D471 BRAGNY
D271 MARNAY
D171 BRAGNY
D475 RANCY
D673 NAVILLY
D996 FRONTENARD
D111 ECUELLE
D503 LONGEPIERRE
D18 SAINT-GERMAIN-DU-PLAIN
D154 SAUNIERES
D183 SAINT-MARTIN-EN-GATINOIS
D184 SAINT-MARTIN-EN-GATINOIS
D6 VARENNES-LE-GRAND
D271/D18 GIGNY
D454 SERMESSE - SAUNIERE
D18 SAINT-GERMAIN-DU-PLAIN
RD 112 FRONTENAUD
RD 983 GERMANY

 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 26 jan 2018

Centre de santé départemental de Saône-et-Loire : vidéo

Le Département vous présente le projet de centre de santé départemental de Saône-et-Loire. Celui de Digoin a été inauguré le 25 janvier 2018.

 

Imprimer - - par CD 71 - 26 jan 2018

Crue du Doubs : fermetures de routes départementales

Les précipitations importantes de ces dernières semaines et plus particulièrement de ces derniers jours ont provoqué d’ores et déjà plusieurs inondations, dont certaines ont entrainé la coupure de routes départementales.
La crue du Doubs va provoquer, cette nuit, la coupure des RD673 et 996 à Navilly. Nos agents mettent actuellement en place des déviations jusqu’à Beaune, par les D970 et D973, en concertation avec le CD21, lui aussi impacté par la montée des eaux.
Les informations sur ces coupures de circulation sont disponibles en temps réel sur le site internet du Département et sur http://www.inforoute71.fr

Pour autant, il est essentiel que chacun respecte les signalisations mises en place afin de prévenir tout accident pour la sécurité de tous. Il est en effet très difficile, en particulier la nuit, d’estimer la hauteur d’eau présente sur une route, et donc très facile de se trouver pris au piège sur une section qui semblait franchissable. Les déviations mises en place sont parfois longues, mais elles sont choisies pour présenter les meilleures conditions de circulation en sécurité.
Merci à chacun de rester vigilant, et de ne pas forcer les coupures de routes mises en place.

Le Direction de la communication reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire au 03.85.39.66.08 ou 07.85.11.87.78.
 
Imprimer - - par Cd 71 - 24 jan 2018

Alerte CRUE du Doubs

La crue du Doubs va provoquer, cette nuit, la coupure des RD 673 et 996 à Navilly.

Nos agents mettent actuellement en place des déviations jusqu’à Beaune, par les D970 et D973 (voir carte jointe), en concertation avec le CD21, lui aussi impacté par la montée des eaux.

Un balisage est actuellement mis en place afin de sécuriser les lieux au maximum.

Un point sera fait demain matin.
Imprimer - - par CD 71 - 24 jan 2018

La Préfecture communique sur la Situation du centre pénitentiaire de Varennes-le-Grand (71)


Dans le cadre d’un mouvement national, une action des personnels pénitentiaires a lieu depuis hier, 23 janvier 2018, sur le site du centre pénitentiaire de Varennes-le-Grand en Saône-et-Loire (472 détenus et prévenus).

Dès hier, à 5h30, 78 agents pénitentiaires étaient positionnés devant les accès du centre pénitentiaire. La porte d’entrée principale et le sas véhicules ont été bloqués et des palettes ont été brûlées devant l’établissement tôt le matin.

Face à cette situation de blocage, le dialogue a été privilégié par la directrice du centre pénitentiaire puis par le responsable du dispositif d’ordre public. Ce dialogue ayant été refusé par les syndicats de manifestants, la directrice du centre pénitentiaire a adressé au Préfet une demande expresse d’intervention des forces de l’ordre motivée par l’impossibilité d’assurer ses missions sans le concours des forces de sécurité intérieure.
Les gendarmes sont alors intervenus devant les accès du site pour permettre aux agents volontaires d’assurer leur service. La relève des effectifs de nuit par la nouvelle équipe de jour s’est bien passée.

L’après-midi néanmoins, sans préavis, la plupart des personnels ont abandonné leur poste.
Le directeur interrégional des services pénitentiaires a sollicité auprès du Préfet le concours des gendarmes afin de tenir les postes strictement nécessaires à la gestion de la détention.

Lors d’une réunion tenue hier soir entre le Préfet, le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Chalon-sur-Saône, la Directrice du centre pénitentiaire et le Colonel commandant le groupement de gendarmerie, il a été souligné qu’en aucun cas, les forces de l’ordre n’avaient vocation à se substituer aux fonctionnaires de l’administration pénitentiaire. Il s’agit pour eux d’assurer une mission d’appui, avec pour seule finalité le maintien de la sécurité des personnes à l’intérieur de l’établissement.
Sur cette base, douze gendarmes sont présents au côté de cinq cadres de l’établissement à l’intérieur du centre pénitentiaire pour assurer ces missions, ainsi qu’une trentaine en renfort à l’extérieur des bâtiments. Une cinquantaine de manifestants sont sur place.

Les parloirs sont, actuellement, assurés normalement.
 
Imprimer - - par Préfecture de Saône-et-Loire - 24 jan 2018

Silver Fourchette Tour : lancement du premier concours de gastronomie Inter-établissements pour personnes âgées en Saône-et-Loire

 

Silver Fourchette Tour : lancement du premier concours de gastronomie
Inter-établissements pour personnes âgées en Saône-et-Loire

Soutenu par le Département de Saône-et-Loire et la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie de la Saône-et-Loire, le Silver Fourchette Tour invite les chefs cuisiniers et les élèves des lycées hôteliers à participer, de février à mars 2018, au premier concours de gastronomie inter-établissements pour personnes âgées organisé en Saône-et-Loire et parrainé par le chef étoilé Cédric Burtin. Une épreuve départementale est prévue le 26 février au lycée Alexandre-Dumaine à Mâcon.

Déroulement des épreuves
Les épreuves de ce concours de gastronomie inter-établissements pour personnes âgées se déroulent de janvier à mars 2018. Les participants sont répartis dans des brigades de trois personnes composées d’un chef cuisinier, d’un premier commis, élève en lycée hôtelier et d’un deuxième commis choisi parmi des cuisiniers volontaires. Des avant-premières vont se dérouler au sein des établissements pour personnes âgées en Saône-et-Loire. Les épreuves départementales auront lieu dans les lycées hôteliers. Un jury composé de chefs cuisiniers, seniors et diététiciennes sélectionnera les candidats pour la finale départementale qui se tiendra le 19 mars à Paray-le-Monial au lycée du Sacré-Cœur. Enfin, le gagnant de la Saône-et-Loire pourra concourir à la finale nationale qui se déroulera à Paris en juin 2018.

Différents thèmes au programme
Les chefs cuisiniers accompagnés de deux commis vont proposer 1 plat et 1 dessert qui seront à réaliser en 4 exemplaires lors de ces épreuves d’une durée de 3 heures :
- avant-premières de janvier au 15 février au sein des établissements pour personnes âgées en Saône-et-Loire sur le thème « Hissez les couleurs » : les participants doivent reprendre les couleurs du Silver Fourchette Tour pour élaborer le menu et la décoration des plats ;
- du 15 février au 15 mars : épreuves départementales
- le 26 février de 9 h 30 à 14 h 30 au lycée Dumaine à Mâcon
- le 27 février, 6 et 7 mars de 13 h 30 à 18 h 30 au centre de formation Prom’Hote à Chagny sur le thème « Grain de folie » : les participants doivent ajouter un ingrédient inattendu dans chaque plat qui donnera tout son caractère au repas ;
- finale départementale le 19 mars à 13 h 30 au lycée Sacré-Cœur à Paray-le-Monial sur le thème « Promenade au jardin » : le chef cuisinier et ses commis doivent élaborer, avec des produits locaux, des plats qui rappellent la nature et le jardin.
- Finale nationale fin juin à Paris

La participation des établissements pour personnes âgées au concours est gratuite, pour s’inscrire : www.silverfourchette.org/saone-et-loire / Tél : 07 70 22 76 81.

Les épreuves du concours sont également ouvertes au public. Venez nombreux !


A propos de Silver Fourchette
Afin de lutter efficacement contre la dénutrition, le groupe SOS et Silver Fourchette ont ¬¬décidé d’agir en amont en proposant un programme d’animations gastronomiques pour tous les seniors qu’ils soient à domicile ou en établissement. Silver Fourchette s’inscrit dans une politique de sensibilisation à la dénutrition en rassemblant des acteurs venus de tous horizons (institutions – CCAS, résidences autonomie, Ehpad, personnes âgées, spécialistes de la santé, chefs gastronomiques, élus locaux et partenaires privés ou publics) bousculant ainsi les codes du secteur. Silver Fourchette Tour, le programme qui bouscule les idées reçues sur l'alimentation des seniors se déploie dans toute la France avec le soutien de : fehap, Sodexo, Fondation Simply, Elior, Bel, Nutrisens, Nutri-Culture, EuroChef, Les Toques françaises et Cuisine&Santé®

 

 
Imprimer - - par CD 71 - 24 jan 2018

CHALON :Rentrée scolaire 2018, la concertation continue !

En juin 2017, les familles chalonnaises et les enseignants s'étaient majoritairement prononcés en faveur d’un retour à la semaine de quatre jours pour la rentrée 2018. Pour mettre en oeuvre ce choix, la Ville de Chalon-sur-Saône s’est engagée dans une démarche de concertation impliquant l’ensemble de la communauté éducative.

Pendant cette année de transition 2017-2018, la Ville évalue les dispositifs actuels pour réorganiser les temps péri- et extrascolaires. L'objectif est de répondre mieux aux attentes des familles et d'élaborer un nouveau Projet EDucatif Territorial adapté aux problématiques locales.

Une consultation engagée le 6 novembre 2017 auprès des familles chalonnaises et des équipes enseignantes a déjà permis de déterminer les horaires de la semaine scolaire pour la rentrée 2018 : 08h45-11h45 et 13h45-16h45.

Dans la continuité de cette concertation, une nouvelle consultation est lancée à l’attention des familles afin de connaître leurs attentes au sujet des activités périscolaires pour la rentrée 2018. Les questionnaires au format papier ont été distribués dans les cartables des élèves. Des urnes sont mises à disposition à l’Espace Jeanne Parent ainsi que dans chacun des accueils de loisirs périscolaires pour déposer les formulaires remplis.
Le sondage est également disponible en ligne sur le site de la Ville : chalon.fr

Les parents peuvent s'exprimer jusqu'au 09 février 2018.

En parallèle, les avis des enfants seront recueillis par l'intermédiaire d'un questionnaire simplifié sur tablettes, adressé sur les temps périscolaires.
 
Imprimer - - par Ville de Chalon - 22 jan 2018





Rechercher dans cette rubrique  


 
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'information
PROPOSEZ VOS INFOS

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE Revue de web



RÉGIE PUB : Contact ici

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle