entre nous

Actus, Infos, News... parlons du chalonnais et de Chalon !

Vous êtes ici :

Humeurs : Gilets Jaunes et médias... Un peu de nuance S.V.P !

9 jan 2019 - Daniel DERIOT

Nos lecteurs ne trouveront pas de compte de rendu de la longue première réunion qui a eu lieu lundi soir des gilets jaunes de la région chalonnaise (ils étaient un peu plus d'une centaine). Cette réunion à la salle des fêtes de Lux, mis gracieusement à la disponibilité par la mairie de cette commune, s'est déroulée de 21 H jusqu'aux environs de minuit, un retard s'expliquant par la présence des donneurs de sang, qui ont accueilli aussi des gilets jaunes pour cette première collecte de l'année.

 

 

 

Photo archives V@C Daniel Deriot

 

Motifs du refus de la présence de deux médias locaux : les organisateurs (pas tous ), ont souhaité que cette première rencontre soit exclusivement réservée aux gilets jaunes.


A L'ECOUTE DES SILENCIEUX ET DES OUBLIES
Ces derniers, souhaitent mieux s'organiser et se coordonner si possible à l'échelon départemental avec les groupes du bassin minier, de Macon et de Paray le Monial. Ils ont souhaité aussi que soient mis sur pied un minimum de règles communes pour ce mouvement spontané et citoyen. Pour nous, ce mouvement représente une partie du peuple : celle issue souvent des lotissements et dénommée aussi « La France des silencieux et des oubliés ».

Autre motif évoqué par certains gilets jaunes : le comportement des médias et notamment de certaines chaînes permanentes d'information qui n'auraient diffusées que des extraits partiels de l'interpellation de l'ex boxeur  s'attaquant avec véhémence aux forces de l'ordre samedi à Paris!


Nous rappellerons qu'il existe la présomption d'innocence que nous respectons y compris localement à l'égard des 13 mis en cause suite aux événement à proximité entre le Q.G de Lux et le site d'Amazon . Comme pour certains gilets jaunes, il arrive également que les reporters respirent aussi du gaz projeté par les forces de l'ordre. L'auteur de ce billet en a reçu au moins à deux reprises tout comme il est assimilé  (mais néanmoins sans les avantages ) à certains confrères parisiens, ce qui est pour le moins flatteur !


LA RAISON PLUTÔT L’IRRATIONNEL
Pour notre part, nous n'avons jamais assimilé le mouvement « gilet jaune » à l'extrême droite, nous nous référons aux écrits du chercheur Jean Yves Camus, encore parus ce mercredi dans le quotidien « Libération », dont l'auteur de ce billet partage les analyses pertinentes. Dans un contexte marqué par des « radicalités » verbales et physiques nous recommandons, tout comme nous convions le Secrétaire d’État en charge de la communication du gouvernement a écouter de temps à autre certains philosophes, dont Michel Onfray.


Notre rédaction a bien mentionné, qu'un texte porté et transmis aux sénateurs était en provenance du site du mouvement de M. Asselineau, entre une déclaration probablement «imprimée et utilisée  » dans l'urgence et le partage des idées, nous faisons la encore une différence.


Nous rappellerons aussi à certains que ce même lundi B.F.M a décidé de boycotter les gilets jaunes et que nous exprimons notre solidarité toute confraternelle aux confrères de Toulouse, de Besançon, à un collègue parisien effectuant un reportage à titre indépendant et lui aussi frappé, menacé et à ceux d'autres villes parfois « chassés » par certains portant la chasuble jaune et utilisant ce mouvement comme caisse de résonance.

Nous n'avions localement pas fait le choix d'être solidaire d'une rédaction parisienne ! A bon entendeur... un peu de nuance si possible !

 

 


NDLR : Totalement solidaire avec notre reporter la rédaction de vivre-a-chalon tient toujours à faire la part des choses... comme elle souhaite en général le faire même si cela ne plaît pas à tout le monde. 

 

Son rôle est d'éclairer les faits et les réflexions dans la mise en perspective de différences. Tout comme nous relayons l'ensemble des communiqués qui nous parviennent nous ne cesserons jamais de lutter contre toutes les formes d'amalgames et de raccourcis de la pensée d'où qu'ils viennent, d'en haut comme d'en bas, du pouvoir comme des révoltés. Il suffit pour s'en convaincre de suivre nos revues de presse aussi sur Facebook. Quant à la violence que n'évoque pas trop notre reporter nous la dénonçons totalement de toutes parts. Pas la juste colère.

 Quant à la mise en cause générale du journalisme et la mise dans le même sac de consortiums médiatiques internationaux et de rédactions locale indépendantes c'est plutôt risible!

 

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
getfluence.com
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux musique



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle