entre nous

Actus, Infos, News... parlons du chalonnais et de Chalon !

Vous êtes ici :

Question de société : La fin de vie en débat, bien des interrogations et forte participation

3 juin 2018 - Daniel DERIOT

Pas moins d'une centaine de participants ( avec plutôt une majorité féminine ) , ont répondu samedi en fin d'après midi-début de soirée, à l’invitation des paroisses chalonnaises pour un débat sur la fin de vie. Rencontre se déroulant à la maison des syndicats, s'inscrivant dans le cadre des « États généraux de la Bio -éthique ».


« LES SUICIDES NE SONT PAS DES MORTS NATURELLES » POUR ANDRE GUIMET
Les intervenants, un médecin pneumologue , le docteur Bruno Jarry et le prêtre , André Guimet, vicaire général, ont apporté des éclairages complémentaires sur un sujet « divisant les chrétiens » a prévenu le moraliste M.Guimet. Ce dernier, constatant, sur ce thème « Le comité Économique Social et Environnemental » s'est auto saisi suite à une pétition alors qu'il ne l'avait pas fait par exemple pour « le mariage pour tous ». M.Guimet, a mis en avant « La bonne mort, n'a jamais été définie » et «n'est il pas nécessaire d'accepter une société qui ne soit pas composée uniquement de jeunes ? ».

 


Le père André Guimet, Vicaire Général

 

Le C.E.S.E a adopté, dernièrement , un avis recommandant notamment au législateur d’instaurer pour les personnes atteintes d’une maladie incurable en « phase avancée ou terminale », et dont la souffrance physique ou psychique est « inapaisable », un droit à bénéficier d’une « sédation profonde explicitement létale ». Une évolution de la loi qui devrait être accompagnée d’une « clause de liberté de conscience » pour les médecins opposés à une telle mesure.


«LE FUTUR CITOYEN N'EST T'IL PAS AUSSI ACCOMPAGNE DES SA NAISSANCE »
.Autre remarque de l'homme d'église, « Mourir en paix, tout comme le pardon, ne sont pas réservés  aux seuls chrétiens ». Le théologien a relevé « Il n'y a pas d'être humain qui accède à l'autonomie sans dépendance » en faisant référence notamment aux premiers pas de l'enfant et à l'évolution de ce dernier. « Introduire l'acte qui provoque la mort, change la nature du soin mais aussi la vocation des soignants » a noté le père Guimet, remarquant  « La liberté individuelle ne doit pas faire appel aux mensonges » ou encore en matière législative « il ne faut pas aller trop vite, parfois les décrets d'application se sont pas encore sortis que déjà une autre loi est en préparation sur le même sujet ».


DES AVANCÉES LÉGISLATIVES IMPORTANTES POUR LE DOCTEUR BRUNO JARRY
Médecin pneumologue à Montceau les mines, le docteur Bruno Jarry, a précisé en guise d'introduction que « certains faits comme l'affaire Vincent Lambert ont cristallisé l'actualité et l'opinion publique ». Le médecin , citoyen  avant d'évoquer les avancées législatives de les lois de bioéthique de 1994 a mis en relief les positions de l'Association de Mourir dans la Dignité ( ADMD) portées notamment par le médiatique Jean Luc Romero ( président) et par le professeur lyonnais, Jean louis Touraine. Autres positions ,celle de l'association Jalmav ( Jusqu'A la Mort Accompagner La Vie ) souhaitant plus de soins palliatifs.
. « Les lois des députés Jean Léonetti et d'Alain Clayés ont prévu tout d'abord des gardes fous avec notamment une procédure collégiale, la prise en compte des directives anticipées de malade ( souvent rédigées alors que ce dernier n'est pas encore malade), la désignation de la personne de confiance »...Le docteur Jarry, a également constaté, « sur le sujet, pas de référendums, on a tendance à répondre plutôt à celui qui pose la question, qu'à la question elle même ». Ce sont le comité économique, social et environnemental et un conseil consultatif national d'éthique qui prennent des positions.


PAS ASSEZ DE CENTRE DE SOINS PALLIATIFS
Points de convergences entre les deux intervenants mais aussi avec plusieurs participants lors des échanges avec l'assistance , le manque de lits dans les unités de fin de vie ( soins palliatifs) dans les hôpitaux publics.
« Je repars avec beaucoup plus d'interrogations, qu'en arrivant » a indiqué le député Raphaël Gauvain, seul élu présent à ces fructueux échanges, ce qui devait être sans doute le cas de plusieurs participants .
A lire sur le sujet : le témoignage du docteur Geneviève Puech, médecin généraliste, paru dans le dernier numéro, d' Eglise d'Autun », daté du 25 mai dernier.
Le Père André Guimet, prendra en charge la paroisse Saint Etienne à Macon, à compter du 15 Août prochain.


- Nos photos : une assistance nombreuse- Les intervenants, le père André Guimet, vicaire général et le docteur Bruno Jarry, pneumologue.

 


Fermer
  • Web Collaboratif

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.


 
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

 agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ  LIRE



PROPOSEZ VOS INFOS

 
Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle