politique - chalon sur saone

Les élections locales en chalonnais

Vous êtes ici :

EN CE MOMENT...

 

Dimanche, deux élections municipales complémentaires, à Saint Ambreuil et à Bissey Sous Cruchaud

 

Les électeurs des communes de Saint Ambreuil et de Bissey sous Cruchaud, sont invités à se rendre aux urnes, dimanche prochain, entre 8 H et 18 Heures. A Saint Ambreuil, il s'agit d'élire cinq conseillères municipales démissionnaires et deux à Bissey Sous Cruchaud.


DEUX CANDIDATES A BISSEY SOUS CRUCHAUD
Le conseil municipal de cette commune de 352 habitants est incomplet et devra élire un maire, suite à la démission de Daniel Charollais, en fonction depuis près de 18 ans. Deux candidates ont fait acte de candidature à la Sous Préfecture de Chalon. Il s'agit de Sophie Léger, âgée de 47 ans, assistante familiale et de Magali Dothal, âgée de 42 ans, mère au foyer. Il y a dans cette commune, proche de Buxy, 288 électeurs inscrits.

 


CINQ CANDIDATS POUR CINQ POSTES A SAINT AMBREUIL
Dans cette commune du canton de Tournus-Sennecey, le maire François Duparay, reste en poste. L'élection complémentaire fixée par Jean Jacques Boyer, Sous Préfet de l'arrondissement de Chalon, fait suite au démissions successives de cinq conseillères municipales. Le conseil municipal composé de 15 membres est donc incomplet.
Cinq candidats ont déposé leur candidature à la Sous Préfecture de Chalon, il s'agit de Vincent Barletta, Bruno Beauviche, Françoise Duparay-Gaillard, Jérémy Guyot et d'Olivier Sordet.


Nos photos : les mairies de Bissey sous Cruchaud et de Saint Ambreuil.

- par Daniel DERIOT - 15 jan 2019

Echos de Gauche.. La lettre bilan du sénateur Jérome Durain aux élus locaux

Ces derniers jours, les élus municipaux ont reçu un document de six pages, présentant les actions du sénateur ( PS ), Jérome Durain.


Ce document bien illustré retrace les principales interventions mais aussi les visites et inaugurations de sénateur socialiste, élu en Septembre 2014. M.Durain, rend compte aussi de ses travaux en rencontrant régulièrement les élus locaux lors de réunions cantonales ou encore à l'échelon des intercommunalités.


Hasard de l'actualité, le sénateur évoque aussi les travaux de la commission d'enquête à propos de l'affaire d'Alexandre Benalla, ce dernier a défrayé à nouveau l'actualité en fin d'année 2018.


La permanence de celui qui est également conseiller régional ( et président du groupe des élus de gauche au conseil régional), est située 8, Place Saint Jean de Maizel à Chalon, adresse à laquelle il est possible de trouver le document mentionné.

 
 
- par Daniel DERIOT - 2 jan 2019

Saint Gervais Vallière, démission du maire, Michel Raymond et de plusieurs conseillers municipaux

Michel Raymond, maire depuis mars 2008 de Saint Gervais en Vallière s'est démis de ses fonctions de premier magistrat et de conseiller municipal.


Au printemps dernier, suite déjà à plusieurs conseillers municipaux, une élection complémentaire avec deux tours avait été organisée. Les « challengers » du maire en fonction avaient alors raflés les quatre sièges de conseillers municipaux au second tour.
De nouvelles élections devraient se dérouler au cours du premier trimestre de l'année 2019, afin de d'élire de nouveaux conseillers qui désigneront un nouveau maire.


A Suivre
notre photo : Michel Raymond

- par Daniel DERIOT - 29 déc 2018

Les socialistes souhaitent un référendum pour rétablir l'impôt sur la fortune

Les parlementaires socialistes du département, Cécile Untermaier ( députée) et Jérome Durain ( Sénateur) souhaitent un référendum pour rétablir l’impôt sur la fortune, ils ont relayé la campagne conduite par leurs collègues.


RASSEMBLER 185 SIGNATURES DE PARLEMENTAIRES
En effet, dans un premier temps, il faut 185 parlementaires afin que soit déposée une proposition de loi référendaire.Cécile Untermaier, députée, se déclare confiante. Pour l'heure, il manque 29 signatures de parlementaires pour concrétiser cette proposition de loi.
Cette première étape passée, c'est le ministère de l'intérieur, qui enclenchera un processus afin de recueillir 4,7 millions d'électeurs.


RÉPONDRE AUX INJUSTICES SOCIALES ET EXIGENCE DÉMOCRATIQUE

Pour les deux élus de Saône et Loire, le rétablissement de l'impôt sur la fortune, permettrait de répondre aux injustices sociales. Celles notamment exprimées depuis plus d'un mois par le mouvement des gilets jaunes. Pour le sénateur, Jérome Durain, « ce mouvement est aussi celui « d'une exigence démocratique forte ».

 

Nos photos : les deux parlementaires socialistes du département

- par Daniel DERIOT - 24 déc 2018

Gilets jaunes, petite revue de presse du matin...

Le mouvement des #Giletsjaunes ne semble pas vouloir s'éteindre. Bien sûr, les fêtes vont atténuer l'envergure mais ils demeurent extrèmement nombreux à vouloir aller bien au delà des mesures gouvernementales qui ont été concédes.Malgre un communiqué de LREM parvenu ce jour.

 

Témoins ces articles envoyés sur notre site et ces liens ce jour :

MEDIAPART

 

 

 

Ils arborent un gilet fluorescent en guise de tenue de camouflage

Ils arborent un gilet fluorescent en guise de tenue de camouflage

COMMUNIQUÉ DE LREM Mais qui sont-ils vraiment les « gilets jaunes » du camp du Magny ? Au-delà de la situation entre le gouvernement et les gilets jaunes, les différents partis de l'opposition s'affrontent pour savoir ...

 

 

 

Extrait du projet Macron/Philippe. Maintien du système de retraites par répartition

Extrait du projet Macron/Philippe. Maintien du système de retraites par répartition
Nous nous reconnaissons dans divers courants du mouvement ouvrier et citoyen. Nous nous sommes réunis à l’appel du comité national de liaison pour l’unité pour la défense de notre système de retraites ...

 

 


- par @La rédaction - 21 déc 2018

Politique : Échos de gauche... Échos de Droite... .et d'Ailleurs

GUY TALES ELU P.C.F DE ST REMY INTERPELLE MME LE MAIRE
Les cahiers de doléances sont en train de se multiplier un peu partout.
Donner la parole aux citoyens en colère pour qu’ils formulent leurs attentes et leurs propositions. Et ce, en pleine crise des Gilets jaunes.


Voilà une bonne idée. Je ne comprends pas pourquoi cela n'a pas lieu dans nos communes ?
 
Guy TALES élu communiste Saint Rémy

LE P.C.F REPOND A M.REBEYROTTE, DEPUTE
Mr Rebeyrotte député ex socialiste, marcheur de droite,croit citer  Thorez alors qu'il ne fait que reprendre les propos de Nicolas Sarkhozy en 2007 face à la grève dans les transports et ceux de François Hollande en 2016 aux opposants à la loi travail.

 

Les propos de Thorez en 1936 , les vrais, les voici:
"Il faut savoir terminer une grève dès que la satisfaction a été obtenue."
En 1936 les salariés venaient d'arracher au patronat rien moins que  les congés payés et la semaine de 40 heures!!
Est ce que les gilets jaunes, est ce que le monde du travail a obtenu le moins du monde satisfaction sur la hausse des salaires, des pensions, des minimas sociaux , le rétablissement de l'ISF, l'arrêt du CICE,  le sauvetage des services publics?
Le Président de la République n'a eu que mépris et n'a rien concédé  qui réponde aux aspirations populaires de vivre dignement de son travail.
Aujourd'hui le compte n'y est pas et le Parti communiste Français soutient les revendications populaires et appelle à amplifier la protestation dans toutes ses formes, jusqu'à ce que satisfaction soit obtenu


Notre photo : la direction fédérale du P.C.F 71

 
- par Daniel DERIOT - 17 déc 2018

« Des rouges avec les jaunes »...Les communistes apportent un soutien aux revendications exprimées par les gilets jaunes...

Les premières manifestations des « gilets jaunes » ont coïncidé avec le congrès départemental du Parti Communiste Français, le 17 Novembre dernier, depuis les membres de la direction fédérale du P.C.F 71 ont observé, disséqué et analysé ce mouvement citoyen, spontané et populaire. « Il existe une convergence des revendications » sont salué tour à tour, Bernard Cois, secrétaire fédéral ainsi que Nathalie Vermorel et Jean Christophe Fournel. « Cela fait bien longtemps déjà, que nous portions certaines revendications » ont relevé les membres du bureau fédéral du P.C.F 71.


« DES VIOLENCES SYMBOLIQUES...UN CONTEXTE QUI PRÉEXISTAIT »
Ces derniers ont relevé les progression des demandeurs d'emplois et du nombre trop important de pauvres sans oublier le gel du point d'indice pour les fonctionnaires, la hausse de la C.S.G, « ce sont des violences symboliques » ont analysé les membres de la direction départementale du P.C.F. Ils remarquent aussi « la casse et la dégradation des services publics, la paupérisation des travailleurs ayant un petit salaire sans oublier les retraités qui ont des difficultés à joindre les deux bouts », qui sont des éléments expliquant en partie à la fois les mobilisations des gilets jaunes mais aussi les revendications qui s'exprimeront vendredi à l’initiative de la C.G.T. Cette organisation syndicale organise un rassemblement à Macon, demain 14 Décembre, en début d'après midi.

 


« DES MESURETTES » QUI NE RÉPONDENT PAS AUX REVENDICATIONS ACTUELLES
« Les annonces effectuées lundi soir par le Président Macron ne correspondent pas aux revendications actuelles » dénoncent les responsables départementaux du Parti Communiste Français. Premier constat : « ni les grandes fortunes ( 300 000 Foyers fiscaux), ni les grandes entreprises ( 80 Milliards d'Euros de dividendes versés ne seront contraintes à payer 1 Kopeck- deuxième constat : l'augmentation de 100 euros pour les travailleurs payés au SMIC n'est pas l'augmentation du SMIC, c'est en réalité la prime d'activité qui est revalorisée ( donc , c'est le budget de l’État qui va permettre de financer cette mesure). -Troisième constat : L'annulation de l’augmentation de la C.S.G pour les retraites inférieures à 2000 euros n’entraîne pas une indexation
des pensions sur l'inflation voire sur les salaires, ce n'est rien de plus que de ramener le montant de la pension à son niveau de Janvier 2018.Enfin, quatrième constat, concernant la défiscalisation et la désocialisation des heures supplémentaires ( c'est aussi condamner des chômeurs à le rester) coûtera cher aux budgets sociaux et publics. «  Ce sont des entourloupes du président Macron » ont remarqué Mrs Cois, Fournet et Mme Vermorel.

 


SANS OUBLIER LE MOUVEMENT DES LYCÉENS
Les communistes tiennent à rappeler que les mobilisations du monde ouvrier en 1968 ont permises une augmentation de 35 % du SMIC. Ils demandent le rétablissement de l’impôt sur la fortune, la lutte contre l'évasion fiscale, le prélèvement des impôts à la source pour les multinationales, l'augmentation brut du SMIC, des contreparties pour les entreprises ayant le C.I.C.E, la baisse de la T.V.A jusqu'à sa suppression , la non suppression de services publics.


Les membres du P.C.F ont suivi également avec une grande attention un autre mouvement, celui des lycéens, ils ont dénoncé les « violences subies à la suite d'interpellation des lycéens à Mantes la Jolie » et apportent aussi un soutien au mouvement des lycéens, qui eux aussi se mobilisent pour « une cause juste », celle de plus de moyens pour l’Éducation Nationale.

- par Daniel DERIOT - 13 déc 2018

Européennes 2019  : Plusieurs régionaux sur la liste de « La France Insoumise »

Ce week end, les militants de La France Insoumise ont approuvé la composition de la liste aux européennes.

 

Cette liste est conduite par Manon Aubry, responsable associative à Paris. L'ex socialiste, Emmanuel Maurel, figure en sixiéme place, il est député européen sortant. Présents sur cette liste, le franc comtois, Gabriel Amard, de Lons le Saunier à la huitiéme place.

L'ex dijonnaise Jeanne Chevalier est en 27éme position alors que l'icaunaise Isabelle Michaud, conseillère municipale de Joigny, occupe la 77éme place juste devant Jean Luc Mélenchon ( 78éme) et Charlotte Girard ( 79éme et dernière place ).

 
 
- par Daniel DERIOT - 10 déc 2018

«  Il y a des élus municipaux en prise réelle avec le terrain » déclare le député R Gauvain, en saluant Christian Villeboeuf

Vendredi soir, au cours d'une rencontre à Saint Rémy avec l'ancien patron du Raid, Jean Michel Fauvergue, le député de la « République en Marche » a rendu hommage à Christian Villeboeuf. L'élu des Charreaux qualifié de « maire » du quartier par le député de Chalon, a relevé «  M. Villeboeuf est en prise avec les réalités du terrain »...Propos tenus sur le dossier de la question des voisins vigilants pour lequel l'élu de gauche a voté comme ses collègues de la majorité municipale.
- par Daniel DERIOT - 17 nov 2018

L'itinéraire politique particulier de Maurice Mazuy vétérinaire à Louhans

Figure unanimement appréciée de la Bresse louhannaise, Maurice Mazuy dont les obsèques ont été célébrées, samedi matin à fait une courte incursion dans la vie politique départementale. Jeune élu de Louhans en mars 1965, aux côtés du maire de l'époque Gabriel Reynaud, Maurice Mazuy, devient suppléant de Bernard Tremeau en juin 1968.


FACE AU DOCTEUR VIAL...IL FAIT MIEUX QUE M.PERRIER MICHON
En mars 1970, lors du premier tour des élections cantonales, M.Xavier Perrier-Michon, notaire et maire de Saint Usuge se retire à l'issue du premier tour.( 1) Le conseiller général sortant est devancé  par le socialiste Jean Vial. Maire de Chateaurenaud, investi par la F.G.D.S, M.Vial peut aborder le second tour en toute sérénité. Le communiste, Alphonse Pelletier ayant obtenu 12 % des suffrages, se désiste en sa faveur. Le retard pour le candidat de droite est important. M.Xavier Michon se désiste, la droite locale se tourne alors vers Maurice Mazuy. Ce dernier est candidat, il est distancé à Louhans même, n'arrive en tête que dans les communes de Saint Usuge, Sornay et Vincelles...Le 15 Mars, les électeurs du canton de Louhans, ont voté massivement pour le médecin généraliste de Chateaurenaud...qui ne siégera toutefois qu'un moins d'un an et demi au conseil général.


LE MEDECIN DES ANIMAUX SUCCEDE AUX MEDECIN DES HUMAINS
En juillet 1971, celui qui a été réélu maire de Chateaurenaud est victime d'un tragique accident. Il perd la vie en escaladant le Mont Blanc. Cet été 71, est une succession de drames, pour le conseil municipal de Chateaurenaud. Deux autres élus décèdent dont Marcel Gudefin, âgé de 53 ans, agriculteur. Le 24 Septembre, Laurent Bellat, devient maire. Âgé de 62 ans, ce natif de Beaufort , a été conducteur principal de travaux à l'équipement. Par ailleurs, il a été secrétaire du syndicat C.G T des Ponts et Chaussés, il était le premier adjoint du regretté docteur Jean Vial, depuis mars 1965.
Le dimanche 3 Octobre, une élection cantonale partielle a lieu, un seul tour est nécessaire, Maurice Mazuy est naturellement candidat. Il préside l'Harmonie, vice président du syndicat des vétérinaires de Saône et Loire.


LA FUSION-DEFUSION...EMPORTE MAURICE MAZUY
Maurice Mazuy, élu conseiller général, se déclare favorable à la fusion des communes de Louhans, Sornay, Branges et Chateurenaud...Il plaide lors de réunions publiques pour la fusion, les débats sont vifs, il ne réussi pas à entraîner dans son sillage une partie du centre droit regroupé autour de Georges Morey. La rupture est consommée..Maurice Mazuy ? suppléant très actif du Docteur Bernard Tremeau, alors que ce dernier avait laissé entendre qu'il ne se représenterait pas pour les législatives de mars 1973, devient le candidat du chalonnais Jean Pierre Jobard.


SUPPLÉANT ACTIF ET AUX COTES DE JEAN PIERRE JOBARD EN 1973
Ce fils de commerçant chalonnais, professeur à Dijon bénéficie de l'investiture du centre droit qui se cherche un leader...En effet, Bernard Tremeau aux cantonales de mars 70 n'a pas délogé Alphonse Michelin le radical de gauche dans le canton de Saint Martin en Bresse. A chalon, Arnoult Thénard, n'a pas réussi à convaincre les électeurs de Chalon Nord qui ont ré-élu Roger Lagrange...
Aux cantonales de mars 1976, Maurice Mazuy ,n'est pas candidat...Georges Morey, lui succède dès le premier tour. M.Mazuy, abandonne la vie politique locale en 1979, continuant d'être un acteur très impliqué , un observateur plus qu'attentif à l'évolution de la vie de Louhans et Chateurenaud.


LA PASSION DE VETERINAIRE
Maurice Mazuy, était né au hameau des Vernays à Curciat-Dongalon, dans le département de lAin. Il fréquenta le lycée Lalande de Bourg en Bresse, puis l'école vétérinaire de Lyon. C'est ensuite, qu'il s'installe à Louhans en 1959. Ce personnage passionné s’investit au sein du syndicat des vétérinaire de Saône et Loire, préside « Les glorieuses » de Bresse. Sa fille Anna a évoqué bien des facettes, lors de la cérémonie religieuse de ce personnage attachant. Il œuvra dans de nombreux domaines ( Enseignement agricole notamment,aménagement de la halle du marché à Louhans, abattoir, hopital rural,Lycée, première piscine, bâtiments pour les services publics...etc)...


MAURICE MAZUY ...UN SOUTIEN D'ARNAUD MONTEBOURG EN 1997
Maurice Mazuy se consacre à bien des causes, il œuvre au sein du Rotary, portant une attention toute particulière à ceux privé d'emploi, aux jeunes apprentis. Lors des législatives de 1997, il se prononce à la surprise générale pour le jeune truculent socialiste, Arnaud Montebourg. L'homme de centre droit n'a pas choisi, son collègue René Beaumont...La solidarité professionnelle n'a pas compté entre les deux ex -vétérinaires, pourtant très attachés au rayonnement de Louhans et de la Bresse....

( 1) Dans le canton voisin de Montret, Marcel Biard, maire du chef lieu est candidat pour le second tour, ce qui aura pour conséquences de faire élire, Fernand Cavard conseiller général face à Gérard Golion le maire étiqueté « union progressiste » de Savigny sur Seille qui avait bénéficié du désistement républicain d'Etienne Huchet, décédé dernièrement.


Nos photos : Maurice Mazuy, les chalonnais ont découvert le nom du vétérinaire de Louhans, pour les élections législatives de Juin 1968, il était alors le suppléant du Docteur Bernard Trémeau ( UDR)-puis en 1973 du professeur Jean Pierre Jobard.

- par Daniel DERIOT - 10 nov 2018

Champforgeuil : Réunion publique des conseillers départementaux de Chalon 1, Lundi

Lundi, Françoise Pelletier-Verjux et Raymond Gonthier, conseillers départementaux , animeront une réunion publique.
Après Farges les Chalon en 2016 et Chalon sur Saône en 2017, nous vous invitons à échanger à nouveau cette année avec vos Conseillers Départementaux du canton de Chalon 1.
 
Depuis l' élection en 2015 et dans la poursuite de notre engagement , nous vous avons régulièrement communiqué les informations concernant l’ensemble des dossiers traités en assemblée départementale.
 
Toutefois, rien ne remplace l’échange direct, véritable temps fort de la démocratie et de la communication.
Cette réunion aura lieu, lundi 5 Novembre, à 18 H, salle des Chenevières ( à proximité de la mairie) à Champforgeuil.
 
 
- par Daniel DERIOT - 3 nov 2018

Communiqué des Socialistes suite à l'arrêt de la Cour administrative d'appel de Lyon sur les menus de substitution

Les Socialistes de Chalon-sur-Saône se félicitent de l’arrêt de la Cour administrative d’appel de Lyon qui annule la délibération du Conseil municipal du 29 septembre 2015 mettant fin aux menus de substitution au porc dans les restaurants scolaires chalonnais.


Nous rappelons que les menus de substitution ont fonctionné sans accroc durant 31 ans dans notre ville et ne sont nullement une atteinte à la laïcité, ce qu’affirme également la Cour d’Appel : « Il ne ressort pas des pièces du dossier que, pendant les trente et une années qu’elle a duré, cette pratique aurait provoqué des troubles à l’ordre public ou été à l’origine de difficultés particulières en ce qui concerne l’organisation et la gestion du service public de la restauration scolaire » et « les usagers du service public facultatif de la restauration scolaire [doivent se voir] offrir un choix leur permettant de bénéficier d’un menu équilibré sans avoir à consommer des aliments proscrits par leurs convictions religieuses ou philosophiques ». Un menu de substitution n’est en aucun cas un menu confessionnel, qui ferait entrer dans nos cantines scolaires de la viande halal ou casher et serait une atteinte à la laïcité.


Depuis trois ans, Gilles Platret instrumentalise la laïcité à des fins politiciennes et dans l’unique but de faire parler de lui-même. Ce principe fondamental ne peut être utilisé pour stigmatiser une communauté en particulier. La laïcité rassemble plus qu’elle n’exclut, protège plutôt qu’elle ne cible et nul n’a le droit de la pervertir.


Les repas sont un temps de socialisation important, rassemblant autour d’une même table et pour un moment convivial des enfants dont les pratiques peuvent être différentes. Ils ont donc une vertu éducative, plus profitable sur le long terme que l’interdiction pure et simple d’un menu de substitution qui risque de favoriser le repli sur soi et donc le communautarisme. Stigmatiser une partie de la population chalonnaise n’est pas un signe d’apaisement, alors que cela doit être une des missions premières d’un maire.


Nous demandons à Gilles Platret et à son Conseil municipal de ne pas s’obstiner et de prendre en compte l’intérêt supérieur des enfants en rétablissant immédiatement les repas de substitution dans les restaurants scolaires chalonnais. Tous les enfants doivent pouvoir avoir accès à ce service.

Section de Chalon-sur-Saône du Parti socialiste
ps.sectionchalonsursaone@gmail.com
et
Mouvement des Jeunes Socialistes de Saône-et-Loire
fede.mjs71@gmail.com

 
- par PS - 24 oct 2018

Sevrey : les élus municipaux ont préparé le 1er tour de la municipale partielle qui aura lieu dans un mois

Séance de près de 90 minutes, mardi soir pour les conseillers municipaux, réunis sous la présidence de Joëlle Tarlet, première adjointe et faisant fonction de maire par intérim.


MUNICIPALE PARTIELLE LE DIMANCHE 25 NOVEMBRE
En fin de réunion, la douzaine d'élus présents, ( il y avait deux élues excusées ) ont abordé la question de l'organisation matérielle de l'élection municipale partielle, suite au récent décès de Bernard Duparay, maire et de Daniel Fourneret, adjoint décédé en 2015. Cette élection aura lieu le dimanche 25 Novembre de 8 H à 18 Heures .

 


ENREGISTREMENT DES LISTES EN SOUS PREFECTURE LES 7 ET 8 NOVEMBRE
« Il s'agit d'une élection partielle , avec la procédure semblables à celle de mars 2014 » a indiqué Joëlle Tarlet. La ou les équipes en présence devront compter 15 candidats, avec une présentation mixte. La ou le mandataire de la liste devra se rendre à la Sous Préfecture de Chalon, pour déposer et déclarer, la liste des 15 candidats, les 7 ou 8 Novembre prochains. Des informations seront communiquées aux habitants qui peuvent prendre connaissance de l'arrêté pris par le Sous-Préfet, Jean Jacques Boyer, en mairie.

 


P.L.U.I ET MIS EN PLACE DE LA PASSERELLE
Joëlle Tarlet a rendu compte de la dernière réunion du conseil communautaire du Grand-Chalon ( Jeudi dernier) au cours de laquelle a été approuvé le Plan Local d'Urbanisme Intercommunal ( P.L.U.I) . Par ailleurs les élus ont évoqué la pose de la passerelle,au dessus de la voie férrée, qui aura lieu dans la nuit de Jeudi à Vendredi. Cet important aménagement a été porté par Bernard Duparay, qui a les élus municipaux comme les élus communautaire ( notre photo) ont rendu un hommage.


Nos photos : Les élus mardi soir délibèrent...L'hommage d'une partie des élus communautaires sous la présidence de Sébastien Martin, jeudi soir, en présence de Joëlle Tarlet.

- par Daniel DERIOT - 24 oct 2018

Politique : Échos de Gauche....Échos de Droite....et d'ailleurs

COMITÉ RÉPUBLICAIN BRESSE-VAL DE SAONE
Samedi près d’une cinquantaine de personnes ont déjeuné lors du repas du Comité Républicain Bresse Val de Saône à la maison pour tous à Saint Germain du Plain. La députée socialiste Cécile Untermaier a commenté l’actualité politique, économique, sociale de cette rentrée 2018 en la présence des maires d'Allériot ( Brigitte Béal) et de Saint Germain du Plain ( Alain Doulé).


DEUX SOCIALISTES QUITTENT LE PS 71
L’élu régional Denis Lamard et Philippe Inselin, ont quitté les instances fédérales du PS du département. Ils rejoignent le mouvement du député européen Emmanuel Maurel et de Marie Noëlle Linemann, sénatrice.


ÉCOLOGISTE ET RADICAL SUR LA MEME LIGNE AU CONSEIL COMMUNAUTAIRE
Lors du Conseil Communautaire de jeudi,,Francine Chopard, conseillère régionale a voté contre une demande de subvention supplémentaire pour la finale de la Coupe de France des Rallyes automobile à Chalon. Un vote identique à Mourad Laouès . Ce dernier a relevé «  .Le rapport du GIEC nous dit qu'il y a URGENCE à préserver notre environnement.2030,c'est demain » . le président Martin « nous répond qu'il ne s'agit que de 2 jours,que les voitures de rallye aujourd'hui sont moins polluantes...Cela me fait penser à celui qui a décidé d'arrêter de fumer lundi et qui se fume une cartouche de cigarettes le dimanche!Suicidaire! »a commenté l'élue communautaire .


MUNICIPALES GIVRY
Jeudi soir, l'équipe de Sébastien Ragot ( ex premier adjoint, mais aussi remplaçant de Sébastien Martin pour le conseil départemental) a organisée une première réunion publique. Des divergences entre le maire ( Juliette Métenier-Dupont) et celui qui est le leader de « Givry Alternative » sont apparues notamment à propos de l'aménagement du centre bourg qui a fait l'objet de discussions jeudi soir.


MUNICIPALES COMPLÉMENTAIRES A LA GENETE : TROIS CANDIDATS POUR DEUX POSTES
Dimanche prochain, aura lieu une municipale complémentaires afin d'élire deux conseillers municipaux. Ils sont trois candidats à briguer un mandat : Brice Le Core, Stéphane Meunier et Chantal Simonet. Cette élection fait suite au décès de Philippe Taton, maire, décédé. M. Taton a succédé en mars 2008, à M°Paul Perreault qui n'est autre que le fondateur du village du livre de Cuisery.


Nos photos : Cécile Untermaier avec Brigitte Béal et Alain Doulé, maires d'Allériot et de Saint Germain du Plain. Au conseil communautaire, à l'heure des abstentions.

- par Daniel DERIOT - 22 oct 2018

Sevrey : Élections municipales : 1er tour : Dimanche 25 Novembre

Suite aux décès de Bernard Duparay, maire et de Daniel Fourneret, une élection municipale aura lieu le dimanche 25 Novembre, entre 8 H et 18 Heures.

 


IL s'agira d'élire une liste composée de 15 candidats. En cas de présence de deux listes, cette élection se déroulera au scrutin à la proportionnelle.


En mars 2014, une seule liste était en présence, celle dénommée « Ensemble pour Sevrey » conduite par Bernard Duparay, maire sortant.

 
- par Daniel DERIOT - 15 oct 2018

Diconne : Municipales complémentaires, dimanche pour élire 3 conseillers municipaux

Suite à démission du maire Jean Pierre Theveniaux, en Août dernier, le conseil municipal déjà incomplet ne compte plus que 8 conseillers municipaux au lieu de 11.


TROIS CANDIDATS POUR TROIS POSTES
Un arrêté préfectoral a été pris afin de fixer les modalités de l'élection complémentaire qui aura lieu Dimanche 21 Octobre, de 8 H à 18 Heures.


Trois candidats ont déposé leur candidature à la Sous Préfecture de Louhans, eux seuls peuvent être élus, contrairement au passé, les habitants obtenant des voix, ne sont pas pris en compte.
Les candidats sont : Roger Bergeras, Jonathan Bourgeon et Nicolas Jacques.

- par Daniel DERIOT - 15 oct 2018

Politique : Gilles Platret, ré-élu président de LR 71

Les militants de "Les Républicains", ne revoteront pas ce dimanche. Gilles Platret a été élu dès le premier tour, président de le LR 71.


LES ATOUTS DE MAIRE DE LA PREMIÈRE VILLE ET DE PORTE-PAROLE
Président sortant mais aussi porte parole de Laurent Wauquiez et maire de Chalon, Gilles Platret a été reconduit samedi dans ses fonctions de président de la Fédération départementale
de "Les Républicains"
Ces fonctions de porte parole national du parti et de maire de la première ville du département ont joué un rôle non négligeable auprès des militants, face à l'élu d'opposition Charles Landre, du Creusot.
M.Landre, particulièrement actif en qualité de responsable de la troisième circonscription, bénéficiait des soutiens publics notamment de Jean Paul Emorine et de Marie Claude
Jarrot.
Le maire de Macon, Jean Patrick Courtois,avait appelé à voter en faveur du maire de Chalon.


L'ANCIEN DIRECTEUR DE DOMINIQUE PERBEN EN COTE D'OR
Dans le département voisin, c'est François Xavier Dugourd, qui succède au maire de Beaune, Alain Suguenot, à la tête de la fédération de LR 21. Premier vice président du conseil départemental de Côte d'Or, François Xavier Dugourd , a été durant six années, directeur du cabinet de Dominique Perben, à la mairie de Chalon.

- par DANIEL DERIOT - 14 oct 2018

Assemblée Générale des Maires ruraux le 13 Octobre : l' Egalité des territoires, où en est-on ?

L’U.M.C.R. 71 tient son Assemblée Générale à ORMES

 le Samedi 13 Octobre à 9h en présence de nombreuses personnalités
« L’Egalité des territoires, où en est-on en 2018 ? »

 


L’Assemblée Générale débutera par le rapport moral présenté par le Président de
l’association J.F. FARENC et le rapport financier présenté par le Trésorier Marc
LABULLE.


Une table ronde et un débat avec les Maires sera ensuite ouvert sur le thème :
« L’Egalité des territoires, où en est-on en 2018 ? » avec une contribution de
Samuel Depraz, géographe.


Les inégalités qui pénalisent encore les territoires ruraux sont nombreuses et il
convient d’y remédier. Quelques questions sont cruciales ;
- Le développement économique, n’y aura-t-il demain de développement que dans
les Métropoles ? quel développement dans les territoires ruraux ?
- L’aide inégale de l’Etat aux collectivités : les dotations de l’Etat en faveur des
territoires ruraux sont en effet plus faibles, quand l’Etat donne 1€ par habitant aux
communes rurales, il donne 2€ par habitant aux villes,
- Inégalité pour l’accès à la santé, la désertification médicale
L’action du Conseil départemental 71 permet-elle de rétablir une égalité des
territoires ?
- L’accès aux services au public et l’égalité des territoires : l’éloignement des
ruraux par rapport aux services publics, le cas d’une CC développant des services
de proximité, quelles solutions ?


Seront notamment présents à cette assemblée les Sénateurs de Saône et Loire, Marie
MERCIER, Jean-Paul EMORINE et Jérôme DURAIN ; la Députée de la 3ème
circonscription Cécile UNTERMAIER sera également présent; le Président du Conseil
Départemental André ACCARY et d’autres députés du Département.


Le Préfet de Saône et Loire clôturera cette Assemblée Générale.

 
- par UMCR71 - 5 oct 2018

Marche pour la forêt : EELV Bourgogne appelle à sauver notre bien commun, le climat et la biodiversité

EELV appelle à la mobilisation pour soutenir la « Marche pour la forêt », à l'initiative des personnels forestiers de l'Office National des Forêts, visant à défendre les forêts publiques contre les mesures du gouvernement. Quatre grandes marches parties des régions convergent depuis mi-septembre vers la grande chênaie de Tronçais dans l'allier, symbole des forêts de chêne prestigieuses héritées de Colbert. Deux itinéraires traversent la région Bourgogne Franche-Comté. Dans notre Région, les marcheurs arpenteront les sentiers, de Dole à Bourbon Lancy, du 7 au 18 octobre*.



Le but de cette marche est de lutter contre la disparition pure et simple du service public des forêts qu'est l'Office Nationale des Forêts, en voie de privatisation, et contre l'industrialisation de la forêt et ses conséquences néfastes sur la qualité de la gestion et la dégradation de l’environnement.

Cette marche a vocation également à fédérer toutes les énergies, locales et nationales, qui se mobilisent au quotidien pour la préservation de la forêt et de ses écosystèmes alors que le climat s'emballe et que la biodiversité s'effondre. C'est maintenant le moment de promouvoir une gestion de la forêt respectueuse des ecosystèmes et économiquement viable. En effet, les « usines à bois » ne sont pas une fatalité. La gestion industrielle de la forêt est un choix politique dicté par les lobbies financiers. Chacune et chacun d'entre nous peut agir et s'investir pour défendre les forêts, ce bien commun essentiel pour la survie du vivant et donc pour l'Homme.


EELV a depuis longtemps alerté les gouvernements successifs sur ces évolutions, aujourd'hui accentuées par le plan Forêt Bois National. Convaincu qu'une autre gestion de la forêt est possible, nous avons ainsi de nombreuses amendements et pistes concrètes pour protéger et mieux gérer la forêt* que ce sur le plan Forêt Bois National et le Plan Régional Forêt en cours d'élaboration.

Claire Mallard, co-secrétaire régionale et René Montagnon, responsable de la commission nationale forêt EELV


* Pour vous inscrire et participer aux différentes étapes de la marche : www.marche-pour-la-foret.webnode.fr


* Pour consulter les propositions des écologistes sur la forêt, suivre le lien : https://ecologie-nature.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/293/files/2015/09/LivretA5_forets_ete2015_BD_OK.pdf

 
- par EELV Bourgogne - 1 oct 2018

Municipales complémentaires : Un second tour nécessaire à Champigny sous Uxelles et à Dracy Saint Loup

 

Deux élections municipales se sont déroulées, hier dimanche à Champigny Sous Uxelles ( Canton de Sennecey-Tournus) et à Dracy Saint Loup, aux portes d'Autun.


LE FILS DE L'ANCIEN MAIRE ÉLU A CHAMPIGNY SOUS UXELLES
A Champigny sous Uxelles, le conseil municipal était incomplet, suite à trois démissions. Le Sous Préfet de Chalon, Jean Jacques Boyer avait alors pris un arrêté pour provoquer une élection complémentaire. Hier, Guillaume Lamblin, a été proclamé élu, par le maire, Charles De La Brousse. Le nouvel élu a obtenu 37 voix, il y a eu 6 bulletins nuls et 3 blancs, 46 électeurs sur 70 se sont déplacés.
Guillaume Lamblin, n'est autre que le fils de Jean Lamblin, qui a été maire durant trois mandats. Un second tour est nécessaire, les candidats doivent faire acte de candidature à la Sous-Préfecture de Chalon, en cas de non candidature, le conseil municipal, siégera avec 5 conseillers au lieu de 7, jusqu'en 2020.


DRACY SAINT LOUP : AUCUN ÉLU..IL Y AVAIT 5 CANDIDATS POUR 2 SIEGES
Dans cette commune, l'élection complémentaire de ce dimanche, était nécessaire pour remplacer deux conseillers municipaux dont le siège de Gilbert Grillot, maire de cette localité, décédé en Août dernier. Pas moins de 5 candidats. Trois femmes postulaient. Il n'y a eu aucun élu, in second tour est donc nécessaire dimanche prochain. Le conseil municipal de cette localité est composé de 15 conseillers municipaux, il doit être complet afin d'élire le maire et les adjoints.

RÉSULTATS : Inscrits : 465- Votants 236- Nuls 14. Frédérique Desplanches : 100 Voix- Jean Claude Lhoste : 100 voix-Ghyslain Poirier : 98 voix- Aline Koenig : 70 voix- Sylvie Houng : 30 voix.

- par Daniel DERIOT - 1 oct 2018

Municipales 2020 : Vers une probable candidature de Sébastien Laurent, à Chagny

Président du Syndicat intercommunal pour le ramassage et le traitement des ordures ménagères (Sirtom) de la région de Chagny , Sébastien Laurent, deuxième adjoint au maire de la commune de Remigny, pourrait être candidat à la mairie de Chagny, en 2020.


VERS LA CREATION D'UNE ASSOCIATION DE RÉFLEXION
Cet ingénieur âgé de 46 ans, élu à Remigny depuis mars 2008, pourrait lancer prochainement une association de réflexion dans la perspective des prochaines municipales de 2020 à Chagny. Cette ville est détenue depuis mars 2001, par Michel Picard. Ce dernier, dont le travail est reconnu, avait alors succédé à Michel Lauzier ( Socialiste) qui ne se représentait pas. M.Lauzier avait succédé à Daniel Malingre, élu maire en mars 1977, après une tentative à Montceau les mines en 1971.


LE TROISIÈME MANDAT DE MICHEL PICARD
Daniel Malingre, est actuellement élu de la commune voisine de Chaudenay. En 2008, Claudette Brunet Lechenault, conseillère générale du canton avait tenté en vain de s'emparer de la mairie de cette ville. Mme Brunet Lechenault, n'avait pas réussi à mettre en échec l'équipe conduite par Michel Picard, alors qu'elle était majoritaire en voix pour l'élection au conseil général, dans cette ville . En mars 2014, la liste de Michel Picard, a été ré-élue pour la troisième fois, largement ( près de 68 %) dès le premier tour face à celle de gauche conduite par Michèle Rodier, conseillère municipale. Le tandem composé de Cécile Darphin ( U.D.I ) et Sébastien Laurent, était arrivé en tête lors du premier tour des départementales de mars 2015, sur la ville de Chagny.

 
- par Daniel DERIOT - 29 sept 2018

Politique : Un duel G Platret-C Landre pour la présidence de la fédération départementale de « Les Républicains »

 

Les élections internes de « Les Républicains », se dérouleront le 13 Octobre prochain. Deux candidats sont en lice, pour la présidence de la fédération départementale, le maire de Chalon, Gilles Platret, porte parole de Laurent Wauquiez. Le second candidat, n'est autre que Charles Landre, élu municipal du Creusot, secrétaire pour la 3éme circonscription. Le second reproche au premier, le manque d'animation de la fédération.


UN EX CHALONNAIS PROBABLE PRESIDENT DE L.R COTE D'OR
Dans le département voisin, le député Rémi Delatte a fait savoir qu'il ne se représentait pas. Il avait distancé le maire alors également député de Beaune, Alain Suguenot, de 17 petites voix, en janvier 2016..Seul le conseiller départemental, François Xavier Dugourd est en lice. Il n'est pas un inconnu dans notre ville. Il a été le directeur de cabinet de Dominique Perben. Actuellement, il est également premier vice président du conseil départemental et fait figure de candidat possible à la mairie de Dijon.


UN ŒIL ET DES AMITIÉS FORTES DANS LA NIÈVRE
Le maire de Chalon, aura aussi un œil sur les élections internes dans le département voisin de la Nièvre. Gilles Platret, y compte des amis fidèles et notamment ceux autour du secrétaire départemental, Jacques Baudhuin, qualifié « d'actif en terre de mission » par « le compagnon », président de la fédé du 71. Des amitiés qui péseront dans la perspective de la préparation des prochaines régionales.


MARS 2014 : UNE BONNE MOISSON POUR LR
Aux dernières municipales, la droite départementale a raflé bien des villes, « sans grande préparation interne » avait remarqué alors , Gérard Voisin, l'ex député de Macon. Autres victoires de la droite, aux départementales de mars 2015, par contre un échec aux régionales. Gilles Platret, ne manquera sans doute pas de mettre en avant que deux cantons sur 4 de l'agglomération chalonnaise ont été récupérés par la droite.


OPPOSITION FERME A MACRON ET PRAGMATISME...DEUX LIGNES QUI COHABITENT
Une droite qui néanmoins a été distancé dans l'ex canton des Chalon Nord, qui bien qu'ayant réussi à gagner à Ouroux sur Saône avec le tandem Elisabeth Roblot-Jean Michel Desmard, demeure à la traîne dans les cantons de Chagny et Gergy...mais c'était avant les victoire d'Emmanuel Macron et des députés en Marche à Chalon-Montceau, à Autun-Le Creusot et la ré-élection de la socialiste Cécile Untermaier en Bresse...une victoire due pour partie aux divisions de la droite.Une droite fractionnée, depuis l'élection d'Emmanuel Macron et partagée entre les opposants faisant preuve de fermeté et d'autres se voulant plus pragmatiques à l'égard de la majorité parlementaire et du président Macron...ces deux positionnements existent sans aucun doute au sein même de LR …


Nos photos : Charles Landre aux côtés de Marie Claude Jarrot, de Jean Paul Emorine et d'Arnaud Danjean...Gilles Platret

- par Daniel DERIOT - 26 sept 2018

Vie municipale : Pour les élus de « Chalon Autrement », « La ville, ce n'est pas que le centre ville »

Les élus de « Chalon Autrement » dénoncent les priorités et choix de la majorité municipale, « La ville, ce n'est pas que le centre ville » faisant l'objet d'attention toute particulière alors que les quartiers de la périphérie sont à l'abandon...


« SEUL LE CENTRE VILLE COMME PRIORITAIRE »
« Et encore au centre ville, il y a des oublis, à propos de la propreté de certaines rues mais aussi de la place de l'Hôtel de Ville, pour laquelle les assurances ont effectué des remboursements mais pour laquelle des travaux de réaménagement n'ont pas été entrepris ( réfection du sol) .


Autre constat, la majorité municipale « déshabille Pierre » : l’Éducation, la Culture, les maisons de quartier, le commerce de centre ville pour « habiller Paul » : certaines rues, des massifs, beaucoup de réalisations au centre ville.


« NOUS ÉTIONS LOIN D'UNE MISE SOUS TUTELLE EN 2014 »
« Cela démontre que la ville n'était pas à la veille d'une mise sous tutelle financière » a relevé Christophe Sirugue dénonçant tout à la fois « l'absence de vision globale » et « l'abandon du vivre ensemble » en citant par exemple « le non pris en compte du vieillissement de la population...La maison des seniors, c'est bien, mais cela ne suffit pas «  a remarqué l'ancien maire mettant aussi la non prise en compte des enjeux environnementaux par la majorité municipale. L'élu écologiste Mourad Laoués a regretté « l'absence de la non prise en compte des migrants » par le maire.


NOÉMIE DANJOUR S' EN VA...LUCIEN MATRON DE RETOUR
« Abandon des quartiers et absence de cohérence » a relevé, le nouvel élu, Lucien Matron remplaçant Noémie Danjour qui elle sera remplacée par Françoise Pelletier-Verjux, au conseil communautaire du Grand-Chalon

 
- par Daniel DERIOT - 24 sept 2018

Municipales 2020 : C.Sirugue et les élus de « Chalon Autrement » appellent à « un rassemblement au delà des partis »

 

Les prochaines municipales ont été évoquées, lors d'un point presse, des élus du groupe « Chalon Autrement » , samedi en fin de matinée. L'ancien maire, Christophe Sirugue, porte parole du groupe des élus de gauche a relevé « L'heure est venue d'un rassemblement au delà des partis  de travailler avec celles et ceux qui désirent un véritable changement pour la ville ». .Christophe Sirugue a dénoncé « le manque de vision du maire de Chalon » et exprimé des inquiétudes sur la « situation financière » mais aussi sur des « mesures clinquantes » privilégiant notamment le centre ville à l'exception des quartiers populaires ainsi « qu'une absence de cohérence des investissements ».

 

Au cours de cette rencontre, l'ancien maire n'a pas manqué de dénoncer le classement effectué par des membres de l'association cyber- contribuables ne s'exprimant pas sur l'endettement et oubliant la notion de service public de la part de la collectivité.


N.D.R Nous reviendrons sur ce point presse auquel assistaient également Françoise Pelletier Verjux-Nathalie Leblanc , Mourad Laoués et Lucien Matron remplaçant de Noémie Danjour.

- par Daniel DERIOT - 22 sept 2018

Politique : Deux députés de Bourgogne, candidats à la présidence du Groupe « La République En Marche »

 

Mercredi, les députés du groupe « La République En Marche » à l'Assemblée Nationale désigneront leur président. Parmi la dizaine de candidats, notons celle de Rémy Rebeyrotte , Député de la 3éme circonscription de Saône et Loire et celle de Perrine Goulet, députée de la Nièvre.


M.Rebyrotte, n'hésite pas à rappeler ses années d'élu local, et qu'il entend être le candidat des territoires. La 3éme circonscription a déjà eu dans le passé, un président du groupe majoritaire, avec André Billardon qui avait succédé à un certain Pierre Joxe, à la présidence du groupe socialiste.

- par Daniel DERIOT - 17 sept 2018



Rechercher dans cette rubrique  


 
Tipi.net
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux musique



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle