thema - chalon sur saone

Théma, théma, thématiques

Vous êtes ici :

Publicité
 

CHALON : c'est Noël à la Galerie du Châtelet avec les associations APPUIS et CAMELEON


A l’approche des fêtes de fin d’année … et pour promouvoir leurs associations de soutien aux peuples démunis, APPUI et CAMELEON, représentées ce jour par Michèle et Martine, exposent l’artisanat du Niger et des Philippines, jusqu’à dimanche soir, 23 décembre.

APPUIS comme Association Pour Promouvoir et Unifier les Initiatives Solidaires, est une association reconnue d’intérêt général, qui agit en Bourgogne et au Niger.



Ses actions en France : éducation au développement et à la solidarité, animation d’ateliers de sensibilisation en milieu scolaire, participation au dispositif Tandem Solidaire, participation à la semaine de la solidarité internationale, accompagnement de jeunes dans l’élaboration de leurs projets scolaires, coordination de chantiers de solidarité internationale, soutien aux initiatives solidaires portées par les jeunes, information et orientation des jeunes sur les dispositifs « jeunesse et citoyenneté » existants.

Ses actions au Niger : soutien à la scolarité, programme de parrainage : 70njeunes parrainés en collèges, lycées, enseignement supérieur et apprentissage, issus des villages de brousse le long du fleuve Niger, construction de salle de classe et d’internats, installation de salles informatique, électrification solaire des salles de classe, équipement de bibliothèques et ludothèques et fourniture de matériel scolaire.

Ainsi qu’un programme santé et lutte contre malnutrition.



CAMELEON est une association de solidarité internationale qui vient en aide aux enfants victimes d’abus sexuels et défavorisés, ainsi qu’à leurs familles.

Depuis 1997, grâce au soutien des parrains et donateurs, l’association accompagne aux Philippines 7 500 enfants et leur famille vers la résilience et l’autonomie.

Les enfants de CAMELEON ont besoin de vous, de moi, de tous … pour parrainer un enfant, devenir bénévole, faire un don, faire un legs ou une donation afin de construire, ensembles, l’avenir des enfants abusés et défavorisés.

C’est dans cette démarche de solidarité et d’entraide que Michèle et Marie accueillent jusqu’à dimanche soir, les visiteurs de la galerie du coeur de ville pour leur proposer à la vente l’artisanat local, dont les recettes AIDERONT à AIDER …

Entrez à la galerie, n’hésitez-pas … elle sont charmantes.

 
 

Article et reportage photos : Christiane Chapé

---------------------------------

Infos pratiques :

* APPUIS France : Mme Denise Bousquet au 06 83 02 03 31
* denisebousquet@hotmail.fr
* http/www.appuis.org
* APPUIS Niger : Lawal Manzo : 00227 96 90 60 01
* CAMELEON : 9 rue Bezout – 74014 PARIS
* 01 43 22 35 92
* contact@cameleon-association.org
www.facebook.com/cameleonassociationfrance

Imprimer - - par christiane chapé - 19 déc 2018

CHALON : la galerie du Châtelet accueille cette semaine Gianna Trevisan et Fidel Durana ...


Dans le cadre de l’association « La création au quotidien », deux artistes exposent leurs œuvres : Gianna Trévisan s’exprime au travers de l’art textile et du macramé et Fidel Durana, dessinateur à l’encre de chine et à l’aquarelle, propose des « kakémonos » de grandes dimensions sur les thèmes de l’intérieur-l’extérieur et du clair-obscur … ainsi que des bandes dessinées de son cru.


L’association, basée à Chalon-sur-Saône et disposant d’un atelier à Saint-Léger-sur-Dheune, regroupe des artistes et amateurs d’art autour de l’idée que la création est une activité qui fleurit au quotidien.
Des actes créateurs se réalisent tous les jours avec plus ou moins de succès et, de temps en temps, de ces pratiques surgissent des « pépites d’art ».
Le but de l’association est de développer la créativité et l’intérêt pour la culture à travers les différentes expressions artistiques.
Sont promus le dessin, la peinture, la céramique et toutes sortes de manifestations du patrimoine culturel et artistique français et européen comme cela est précisé dans nos statuts.
L’association organise des expositions, conférences, rencontres, stages.

 

Article et photos : Christiane Chapé

-----------------------------

Infos pratiques :

* « La création au quotidien » : 4 rempart Saint Vincent à Chalon
* http://creationauquotidien.free.fr

Imprimer - - par christiane chapé - 10 nov 2018

CHALON : inauguration des sculptures « les Daphnés » offertes par Florence de Ponthaud-Neyrat à la ville


Daphné, l’Automne et Daphné, le Printemps, ont pris place sur la promenade Sainte-Marie, dans le prolongement de la passerelle jouxtant la Maison des Vins.

 


« Daphné, le printemps » et « Daphné, l’automne », le travail de l’artiste Florence de Ponthaud-Neyrat, sont deux statues en bronze dédiées à Germaine Richier.

 
Un bel emplacement, qui sera très prochainement, orné de roses rouges et de roses blanches, symbolisant le vin rouge et le vin blanc de notre belle région viticole.

Ce samedi matin, sous un soleil d’automne mettant en relief les statues gigantesques de Florence de Ponthaud-Neyrat, de très nombreuses personnes ont répondu à l’invitation de la ville de Chalon.


Le travail de Florence, amoureuse de la nature, part de végétaux tombés au sol et de branches fixées au petit fer.

Technique des bois brûlés : les branches et les écorces sont déposées « en couche » dans un châssis gérant horizontal, rempli de sable réfractaire silico-argileux.
Après avoir passé une couche de graphite sur le sable pour améliorer la qualité de l’empreinte, les bois sont calcinés entièrement.
Après l’ouverture du gaufrier, on soufflète les cendres des bois consumés, laissant apparaître l’empreinte des végétaux en creux dans laquelle on coule à 1 200° le bronze en fusion.
Après refroidissement et décaissement du moule, les pièces de bronze sont sorties, imitant à tromper … le bois ...

Il est à noter que Florence de Ponthaud-Neyrat aime travailler sur le squelette, d’où ses réalisations métamorphiques.


Pour réaliser une statue, il lui faut compter six mois de préparation et trois semaines d’assemblage.

Florence de Ponthaud-Neyrat, sculpteur, né à Chalon-sur-Saône, vit entre Paris et la Seine-et-Marne.
Elle a été formée aux Beaux-Arts de Paris dans les ateliers de César et Cardot. Puis elle a étudié la taille du marbre avec Nino Bruschi à l’institut de Carrare.
Elle crée depuis 2000, des sculptures métamorphiques inspirées de la nature.

 


Elle a été exposée dans des lieux prestigieux comme le Sénat ou le Palais de l’Elysée.

Depuis octobre 2017, ses sculptures habitent le square Chabas à Chalon-sur-Saône, l’hôtel de ville … et ses marbres, le musée Denon.

Florence de Ponthaud-Neyrat, avec un sentiment de reconnaissance à sa ville et consciente que l’art est de plus en plus présent à Chalon, a fait ce don à la ville, au travers de ses Daphnés, symboles du temps long.

Deux nouvelles œuvres de l’artiste trouveront bientôt leur place dans la ville … Mais … chut … secret.


 
 
 
 

Article et reportage photos : Christiane Chapé

-----------------------------

Infos pratiques :

* flodeponthaud@orange.fr
* wwwflorencedeponthaud.com

----------------------------
reportage photos : Christiane Chapé : 1/2

Suite : 

CHALON : inauguration des sculptures « les Daphnés » 2 - christiane chapé 

Imprimer - - par christiane chapé - 20 oct 2018

CHALON : inauguration des sculptures « les Daphnés » 2

reportage photos : Christiane Chapé : 2/2
Imprimer - - par christiane chapé - 20 oct 2018

CHALON : exposition photos quai Gambetta sur le thème « La main de l'homme dans la vigne et le vin »


17 clichés sont installés, pour l’inauguration de la Paulée de la Côte Chalonnaise, le long du quai Gambetta.

De la taille de la vigne à la première gorgée, la main de l’homme façonne et élabore ce breuvage divin et prodigieux qu’est le vin.



Chaque année, un grand concours est organisé en amont de la Paulée.

Il est ouvert à tous les passionnés de photographie, amateurs ou professionnels.

Après délibération d’un jury, de spécialistes et d’amoureux du vin, 17 clichés ont été sélectionnés pour composer une exposition inédite.


Le premier prix cette année a été décerné à Delphine Nardelli pour sa photo intitulée: « L’apprentissage et découverte ».

Ce vendredi soir, le maire de Chalon, les conseillers municipaux, les élus des communes avoisinantes et de nombreux vignerons et chalonnais, ont admiré cette exposition … avant la dégustation des vins de notre belle région, prévue sur l’Ile Saint Laurent, l’honneur de la Paulée.

 
 

Article et photos : Christiane Chapé

Reportage photos : 1/2 

Suite:

CHALON : exposition photos quai Gambetta sur le thème « La main de l'homme dans la vigne et le vin »

Imprimer - - par christiane chapé - 19 oct 2018

CHALON : exposition photos quai Gambetta sur le thème « La main de l'homme dans la vigne et le vin » ...

reportage photos : Christiane Chapé : 2/2
Imprimer - - par christiane chapé - 19 oct 2018

CHALON : vernissage de l'exposition « LES SPORTIFS FRANCAIS DANS LA GRANDE GUERRE » à l'hôtel de ville ...


Une exposition, coordonnée par Monsieur Bernard Ponceblanc, Président du Comité Olympique Départemental, est accrochée au rez-de-chaussée du hall de la mairie (face au service de l’état civil), expliquant en plusieurs panneaux thématiques, la place du sport pendant la grande guerre en France.

 


Cette exposition installée pour le centième anniversaire de la fin de la grande guerre, montre l’implication des sportifs dans un conflit qui n’était pas tourné vers les loisirs, ayant pour but de mettre en valeur cet aspect inconnu de l’histoire.

Les soldats des deux « camps » échangeaient des cigarettes, des boissons et organisaient des matchs de foot entre les tranchées … le sport étant un agent de paix, dans un respect mutuel et en bonne entente entre les peuples …

La ville de Chalon, ville européenne du sport, est heureuse de recevoir cette exposition venant de Joinville, s’est déjà installée à Saint-Vallier, Sanvignes, Montceau-les-Mines … puis Chalon et Macon et … partout en France.

POURQUOI CE THEME ?
A l’aube de la Première Guerre Mondiale, la pratique du sport connaît un essor sans précédent dans le mode.
La renaissance de l’olympisme la structuration des jeunes fédérations, la formation des enseignants d’éducation physique, ou l’engouement de la presse pour les compétitions nationales et internationales témoignent de la place croissante que prend le sport dans la société.
Nombre de sportifs, célèbres ou anonymes, ont été engagés dans le conflit et parfois instrumentalisés par la propagande officielle.
Après d’âpres recherches, il a été dénombre (non exhaustif) 424 sportifs illustres (internationaux ou nationaux), un quart tombés sur le sol lorrain et 85 % de ces derniers en Meuse.
Pour mémoire, la dernière délégation masculine aux Jeux Olympiques (Pékin 2008) s’élevait à 180 hommes.

Lors du vernissage, Monsieur Bernard Ponceblanc a offert à Gilles Platret, maire, deux livres sur les sportifs français dans la grande guerre.

« Cultivons les valeurs de la société … le sport en faisant partie » a précisé le maire lors de cette réception réunissant de nombreux acteurs des anciens combattants, d’associations sportives et de conseillers municipaux.

Une exposition à voir absolument et rapidement, car elle va prendre le chemin des villes de Saône-et-Loire … voir plus.

 
 

Article et photos : Christiane Chapé

Imprimer - - par christiane chapé - 15 oct 2018

GIVRY à la halle aux grains : lancement du festival « Femmes regARTS » avec Frida Khalo pour invitée d'honneur ...


Pour la 4ème édition du festival Femmes regARTS, l’association A2C basée à la Halle de Givry, a souhaité mettre à l’honneur une femme-peintre au parcours particulier et à la vie tumultueuse, bien malgré elle … Frida Kahlo et son pays … le Mexique.

 

 

Le festival « Femmes regARTS », installé du 9 au 21 octobre 2018, fêtant Frida Kahlo, a déjà mis à l’honneur, dans cette quinzaine artistique réservée aux femmes : Fanny Mendelssohn, Colette la bourguignonne et Charlotte Salomon, artiste juive allemande …

 

 


Frida Kahlo, artiste peintre emblématique du Mexique, toujours exposée dans toutes les capitales du monde, est née en 1907, à la veille de la révolution mexicaine de 1910 qui débouchera sur la constitution de 1917, restaurant un état fédéral, laïque et social.

A la suite d’un terrible accident de car, elle est transpercée par une barre de fer, devra subir de nombreuses opérations chirurgicales et sera clouée sur son lit, d’où elle peindra, et repeindra … des toiles picturales… tourmentées mais admirables de réalité.

 


Ce mardi soir, le vernissage mexicain avec animations musicales et dansantes, a laissé le champ libre à des artistes locaux : Arlette Pascale de la Ferme de Corcelle, Didier Bossu, Michel Hannecart, Niurka Guzman Otanez … et Amour Amor par A2C : évocation de la vie de Frida Kahlo u à l’aide de reproductions, un autel mexicain par Purokao et présentation d’objets artisanaux de la maison Patricia et Michel Szymalka.

Le vernissage a proposé « une tradition mexicaine » par Maryline Justice, une fabrication de chocolat Maya car Joshue Lastiri et Purokao avec dégustation à la clé, et son, musique et bien-être avec Dielkis et Louis Genelot.



Le programme de Femmes reg’ARTS est riche cette quinzaine avec un repas mexicain à la Billebaude, la projection du film « Frida » avec Salma Hayek à la halle ronde, la projection du film « Viva Zapata » à la bibliothèque de Saint-Désert, une pièce de théâtre « Corps à Coeurs » avec

Chantal Romey, lecture théâtre à deux voix, concert événement par Anne-Charlotte Montville et Frédéric Bernard …

Femmes reg’ART est le festival d’animation en Côte Chalonnaise.
Il conjugue de multiples expression.


A suivre dans nos colonnes …
Nous sommes présents sur les événements artistiques de Chalon et sa périphérie, pour vous informer et vous donner envie ...

 
 
 
 

Article et reportage photos : Christiane Chapé

-----------------------------------

Infos pratiques :

* www.animation2c.fr
* 03 85 41 58 82

---------------------------------

reportage photos : 1/3

Suite :

 

Imprimer - - par christiane chapé - 10 oct 2018

GIVRY : à la halle aux grains : lancement du festival « Femmes regARTS » 2

reportage photos : Christiane Chapé :2/2
Imprimer - - par christiane chapé - 9 oct 2018

GIVRY : à la halle aux grains : lancement du festival « Femmes regARTS » 3

Reportage photos : Christiane Chapé : 3/3
Imprimer - - par christiane chapé - 9 oct 2018

CHALON : l' « ART POSTAL » s'expose à la bibliothèque des Prés-Saint-Jean ...


Pierre-Stéphane PROUST, Créateur d’expositions, plasticien, auteur d’ouvrages, animateur d’ateliers, vous invite à découvrir son installation sur le thème de la poste, à la bibliothèque des Prés-Saint-Jean.

 


Ce samedi à la bibliothèque, Pierre-Stéphane a organisé des ateliers créatifs et conviviaux avec des enfants et quelques adultes, qui se sont essayés à l’ART POSTAL.

L’exposition de boîtes aux lettres imaginées et customisées par l’artiste, rappelant, notamment, les contes de l’enfance, de créations d’enveloppes  joliment décorées et de textes poétiques, est très joyeuse … et romantique.

 
 
Dans le monde féérique de l'enfance, le « Gentil Facteur » raconte ses histoires de lettres, d’enveloppes décorées et d’aventures postales.

Il fait participer les enfants à sa tournée aux pays des contes en leur faisant déposer des courriers illustrés dans les boîtes aux lettres du Petit Chaperon rouge, des Trois Ours, du Loup, des Trois Petits Cochons, de la Sorcière, de l'Ogre, de la Petite Poule Rousse, du Chat botté, du Petit Poucet, du Père Noël ...

Un beau voyage dans l’univers de la lettre, du conte et de la création épistolaire.

A voir sans modération.

 

 
 


Article et photos : Christiane Chapé

-----------------------------------

Infos pratiques :

* Pierre Stéphane vit près de Caen 
* phone : 02 31 53 74 55
* Bibliothèque des Prés Saint-Jean : 03 85 97 01 79

Imprimer - - par christiane chapé - 7 oct 2018

CHALON : Jean-Luc Bari : une exposition proposée par Art Image à la chapelle du Carmel ...


Du 3 octobre au 26 octobre, Jean-Luc Bari investi la Chapelle du Carmel pour son exposition intitulée « SUPPLEMENT D’AME ».



Le « supplément d’âme » ou l’artiste joue de la surprise et des textures.

Porcelaine, aquarelle, installations minimalistes …

A mon avis, un p’tit peu aéré … mais joli à voir dans l’ensemble … pour se faire une idée du détail.


Moi je n’en n’ai pas une seule d’idée … sur cette exposition …

J’imagine, je rêve … mais peut-être suis-je à côté du sujet.

Mon souhait est de rencontrer l’artiste pour qu’il m’explique sa démarche …


A suivre …


Article et photos : Christiane Chapé

Imprimer - - par christiane chapé - 5 oct 2018

CHALON : T.G.I. : Histoire(s) d'un enfermement : exposition de Patrice Mortier, artiste plasticien


Organisée par le Tribunal de Grande Instance de la ville et l’association Hors Limites, l’exposition de Patrice Mortier, inaugurée lors des journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre dernier, a rencontré un grand succès.

 

 

 


L’exposition, visible jusqu’au mois de janvier 2019, porte sur le souvenir …

Le souvenir de la Grande Histoire … invitant à se pencher sur les histoires singulières.

Au commencement, il y a l’ancienne prison de Chalon.

De cet ancien bâtiment, datant de 1884, il ne reste plus que la coupole centrale en pierre de Bourgogne.

Des résistants y ont été enfermés pendant la seconde guerre mondiale.

Nombre d’entre eux ont été exécutés peu avant la libération.

Il s’agissait de très jeunes gens qui ont laissé des graffitis sur les murs de leur cellule.

Ils savaient qu’ils allaient mourir, et leurs mots renferment l’intensité de ces instants.

Mots d’amour, d’inquiétude, retour, sur soi, ils ont écrit ce qui comptait le plus.

Ces mots ont été relevés en 1945, à l’initiative du préfet de l’époque, et conservés dans un petit carnet aux archives municipales.

Patrice Mortier a décidé de leur redonner vie au travers d’une création artistique installée dans la salle de la coupole, au tribunal de grande instance de la ville.

Exposition sommaire, voulue par l’artiste, touchante, émouvante et emprunte d’épouvante … sachant que les prisonniers savaient que dès le lendemain où le jour d’après … ils allaient être exécutés.

Principalement connu pour ses paysages urbains et ses scènes tirées d’images du Web, Patrice Mortier effectue aussi, ponctuellement, des

résidences d’artistes, notamment en milieu carcéral.

Son travail personnel sur la question de l’enfermement l’a progressivement amené à produire une série d’oeuvres qui reprennent textuellement les messages laissés par les Résistants dans les anciennes prisons du tribunal.

Comme un dernier hommage, les murs du Palais de Justice de Chalon, témoignent de ces vies interrompues.

 

 

Article et photos : Christiane Chapé

----------------------------------------------


Infos pratiques :

* https:/www.patricemortier.fr
* patrice.mortier010@orangefr
* https://www.horslimites71.com
* horslimites71@orange.fr
* tribunal de grande instance de Chalon-sur-Saône : 4 rue Emiland Menand
* 03 85 93 77 00
* photo Patrice Mortier sur sa page facebook avec l'autorisation de l'auteur

Imprimer - - par christiane chapé - 20 sept 2018

Verdunois : « Conflu'art », dernier jour ce jeudi... Environ 2000 visiteurs, un véritable succès pour Mireille Fouchécourt

 

Ce jeudi à 19 H, s'achève la 12édition du salon des arts contemporains, aux anciennes halles, à la salle des fêtes. Pas moins d'une douzaine de sculpteurs, céramistes, peintres et un photographe exposent leurs œuvres et créations.
Premier bilan avec Mireille Fouchécourt, directrice artistique et présidente de l'office du tourisme Saône-Doubs-Bresse.


-Cette édition s'achève ce jeudi, quel est le premier bilan pour vous ?
« Nous avons une excellente fréquentation. La ville de Verdun est accueillante, les animations proposées connaissent un certain succès, cette année, environ 2000 visiteurs ont franchi les portes des anciennes halles. C'est à la fois encourageant pour les artistes mais aussi pour les organisateurs bénéficiant des soutiens de la ville de Verdun, de la Communauté de Communes, du conseil départemental, de Tourisme en Chalonnais et de partenaires privés ».

 


- Les deux concerts de ce week end ont également connus un succès ?
Notre invité de marque, le pianiste Alain Kremski a conquis le public verdunois lors de ces deux prestations, de samedi soir et de dimanche après mid, avec la comédienne Souliko.. Nos invités d’honneur avec lors de deux prestations ont regroupé environ 160 spectateurs, parmi eux se trouvaient des amateurs très éclairés connaissant la notoriété d'Alain Kremski.


- Alors que se termine cette douzième édition cap pour la 13éme édition en 2019 ?
J'ai effectivement déjà des contacts pour la prochaine édition qui se déroulera probablement à des dates identiques et dans le même lieu.
A Découvrir, ce jeudi de 10 H à 12 H et de 14 H à 19 H -Entrée libre
Les sculpteurs et céramistes : Yannick Chirat-Paul Gonez- Denis Pérez- Monique Riond- Yannick Seitz- Les peintres : Ann Jarossay-Martine Le Normand- Orisio- Michèle Sauberli-Yannick Seitz- Photographe : Christophe Bohème- Jeune Talent : Florian Marlien.

 

 

Nos photos : Mireille Fouchécourt et la peintre Ann Jarossay

 


 Sur V@C :

thema » Verdun sur le Doubs : Encore une semaine pour découvrir « Conflu'Art »
thema » Verdunois : A Partir de mardi, 12éme édition de « Conflu'Art » aux anciennes halles
thema » Verdunois : Mireille Fouchecourt : «  A chaque édition de Conflu'Art, bien des surprises et je suis émerveillée »....
thema » Verdunois : Un festival, un artiste Yannick Seitz, sculpteur-céramiste et peintre
thema » Verdunois : festival artistique, une artiste Ann Jarrossay
thema » Verdunois : « Conflu'art »,  L'esprit artistique d'un territoire... mis en avant lors du vernissage
thema » Verdunois : « Conflu'art »...des réactions d'artistes, anciens participants au salon artistique
thema » Verdunois : « Conflu'art » : 3éme participation pour le photographe Christophe Bohême
thema » Verdunois : « Conflu'art » : Michèle Sauberli, l'ex élève de l'artiste bisontin Georges Oudot
thema » Verdunois : Martine Le Normand, expose à « Conflu-art » mais aussi à La Clayette
thema » Verdunois : Florian Marlien, jeune talent de la 12éme édition de « Conflu-art 
thema » Verdunois : « Conflu'art », dernier jour ce jeudi... Environ 2000 visiteurs, un véritable succès pour Mireille Fouchécourt

 

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 30 août 2018

Office de Tourisme de Buxy : Exposition du sculpteur, Claude Salesse, à découvrir



Depuis lundi, Claude Salesse, expose. Cet habitant de Buxy, qui a eu une longue carrière dans l'enseignement en gravissant différentes fonctions est aussi un passionné de sculpture.


DU BOIS A LA PIERRE
Une passion née de l'observation et de la transmission de son père. Ce dernier était menuisier à Mercurey. Il s'est initié au travail du bois avant de se lancer dans le travail de la pierre , depuis de nombreuses années déjà, Claude conçoit de nombreuses œuvres non seulement dans des pierres de notre région mais aussi d'Italie, par exemple.
Lundi, en fin d'après midi, en présence de nombreux de ses amis, a eu lieu le vernissage de l'exposition. L'artiste sculpteur a reçu les premières félicitations de Dominique Lanoiselet, maire et conseillère départementale, du maire de Saint Vallerin, Dominique Morice, vice président de la communauté de communes, de Christian Ménager, maire de Rosey ou encore de l'ancien sénateur, Bernard Desbrière et de Bernard Charmont, l'ancien maire de Champforgeuil, ses collègues et amis du Comité Pierson pour lequel, l'artiste réalisa une œuvre, intitulée «  Résister » en hommage aux combattants du maquis, dédiée à « Paulo et à ses camarades du Camp des Loups 


JUSQU'AU 9 SEPTEMBRE, ENTREE LIBRE
L'exposition est visible les lundis, mardis, mercredis, jeudis, vendredis et samedis de 09h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00 et les dimanches de 09h30 à 12h30
jusqu'au 9 septembre 2018Bureau d'Information Touristique de Buxy , place de la Gare

 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 28 août 2018

Verdunois : Florian Marlien, jeune talent de la 12éme édition de « Conflu-art 

Passionné de culture Hip Pop, graphiste ayant longtemps fréquenté « Les Tanneries », l'un des lieux artistiques et culturels de Dijon, Florian Marlien, expose quelques unes de ses œuvres dans le cadre de la 12 éme édition de « Conflu'art ».


UN ATTRAIT POUR LA CULTURE HIP POP
Le jeune dijonnais est désormais habitant de Verdun.
Depuis sa jeunesse, il s'intéresse donc à la culture hip pop, s’empreigne du style musical entourant le mouvement « Break Dance » et notamment le graffiti.
Très vite, il a de l'attirance pour les lettrages, il décortique, fouine les pages internet et les magazines spécialisés. A l'âge de 13 ans, il réalise un premier graff, il récidivera très souvent...
Au fil du temps, il fait évoluer son travail en incorporant des paysages, des personnages, en testant également différents supports et de nouvelles techniques.


DEUX PERFORMANCES SAMEDI SOIR ET DIMANCHE APRES MIDI
Il travail principalement à partir d'une bombe aérosol, mis à part sur toile. Il lui arrive de peindre au couteau, de mettre de l'acrylique ou quelques traits de marqueur.
Cet autodidacte, entend finaliser un projet de micro entreprise.


Il tentera une performance artistique, samedi et dimanche, à 20 H 30 et à 16 H lors des deux concerts programmés dans le cadre de salon des arts contemporains, qui se dérouleront à la salle des fêtes.

 
 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 23 août 2018

Verdunois : Martine Le Normand, expose à « Conflu-art » mais aussi à La Clayette

Cette maconnaise de résidence, expose pour la première fois, à la salle des fêtes de Verdun, dans le cadre de la 12éme édition de « Conflu'art ».
Son travail va d'une abstraction totale à des formes qui paraissent plus figuratives. Il nous convoque aussi à ce qu'est vraiment l'imaginaire.


A PARTIR DE VENDREDI, A LA CLAYETTE AVEC CHRISTIAN ODDOUX
A Partir de ce vendredi avec Christian Oddoux, elle expose également à l'espace Sainte Avoye, rue Lamartine jusqu'au 2 Septembre
Martine Le Normand aime avant tout inventer ses techniques. Preuves en est de ses cartons et papiers rouillés: ces matériaux ne contiennent pas de métaux oxydables. Elle doit, pour "imprimer" ses supports, composer avec des éléments tels que l'eau, l'acier, et la température, variable selon les saisons. Elle utilise crayons, fusains, pastels gras, pastels aquarellables, peinture acrylique. Tout ce qui peut lui permettre d'explorer le monde des couleurs fortes et des dégradés subtils pour donner vie à son univers.

 


Christian Oddoux
Chaque arbre de notre région lui a fait, en le sculptant, mettre particulièrement à découvert la potentielle singularité de son essence: frêne, érable, chêne, noyer, cerisier, buis ... Du cœur de la matière ligneuse, Christian Oddoux fait naître des formes qui transcendent l'anatomie. Cette science l'a véritablement passionné durant ses études de médecin

 

 


Nos photos : Martine Le Normand et Christian Oddoux, lors du vernissage de la 12éme édition de "Conflu'art", vendredi en début de soirée

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 22 août 2018

GIVRY : Exposition et portrait de Jean-François Derain qui installe ses « objets inanimés » à la Halle


De 21 au 26 août 2018, Jean-François Derain présente à la Halle Ronde de Givry, une partie de sa collection d’objets « d’avant » … enfin … des objets qui ont déjà traversé au moins deux générations … et que les moins de vingt ans … etc.

 


Cet événement est conçu et réalisé par l’association « Animation en Côte Chalonnaise », A2C pour les plus initiés !

L’exposition est installée par thématique : objets section forge, objets section crèmerie, objets section lessive, objets section sciences et techniques et objets section boucherie.

Les objets, de taille importante souvent, ont été chinés, récupérés, achetés tout au long de la vie de Jean-François, un passionné … peut-être un peu nostalgique …

 


L’on peut comprendre.

C’était le temps … du temps long !
Sans téléphone portable !

Pour parler de la collection d’objets insolites de Jean-François Derain, il est important d’évoquer quelques éléments biographiques de ce personnage haut en couleur, touche à tout, ingénieux curieux, au parcours à la fois agricole et industriel.



Ses objets sont l’expression d’un parcours personnel et d’une époque.

Jean-François Derain est le fils unique d’une famille installée à Saint-Jean-de-Vaux, dans une maison située à deux pas de l’école.

C’est dans ce village que Jean-François passe sa retraite, aujourd’hui, à deux pas de la maison de ses parents.

Il à noter que sa maison, agrémentée de hangars, de dépendances, de greniers et d’appentis sont propices à la conservation d’objets que personne ne pouvait se résoudre à jeter parce qu’ils étaient patinés par l’usage des anciens.

Après avoir tâté à la viticulture, il entre chez Kodak qui venait de s’installer à Chalon-sur-Saône, une entreprise qui comptera jusqu’à 3 200 employés au début des années 1980.


Il y restera jusqu’en 1998, l’époque ou Kodak tentait de s’adapter à la globalisation et à la révolution de l’image électronique.
L’avenir de l’usine de Chalon était déjà en question … et la société a lancé une série de plans sociaux avantageux dont Jean-François a bénéficié.

A 55 ans, alors, il a su remplir sa vie grâce à ses compétences techniques qu’il a offert à diverses associations : office de tourisme de Givry, l’ensemble goniotique de la Vallée-des- Vaux, e syndicat du cheval de trait de l’Auxois ...

Il a été, aussi, conseiller municipal à Saint-Denis-de-Vaux.

 


En complément de cette exposition, des photos de la fête de la vigne à Givry, prises en 1953 et 1991, sont accrochées sur les murs de la Halle.

Ces photos proviennent des archives de la Halle Ronde, conservées par l’association A2C et émanent de la collection constituée par Messieurs Témeau et Barthelet dans les années 90.

Elle est le résultat d’un appel aux givrotins qui ont prêté leurs photos des fêtes de la vigne.

Exposition de Jean-François Durain visible jusqu’au dimanche 26 août prochain.

 

 

 


A noter que le vernissage de l’exposition aura lieu le mercredi 22 août à 18h30.

A2C vous attend nombreux … convivialité et … petits fours !

OBJETS INANIMES AVEZ-VOUS DONC UNE AME ?
QUI S’ATTACHE A NOTRE AME ET LA FORCE D’AIMER.
Alphonse de Lamartine.

 
 
 
 
 
 


Article et photos : Christiane Chapé

----------------------------

Infos pratiques :

* la Halle Ronde de Givry : rue de la République - 71640  Givry
* 03 85 41 58 82
* ouverte tous les jours de 10h à 12h 30 et de 15h à 18h30

–---------------------------

reportage photos : Christiane chape : 1/3

Suite : 

 

Imprimer - - par christiane chapé - 21 août 2018

GIVRY : Exposition et portrait de Jean-François Derain 2

reportage photos : Christiane Chapé : 2/3
Imprimer - - par christiane chapé - 21 août 2018

GIVRY : Exposition et portrait de Jean-François Derain 3

reportage photos : Christiane Chapé : 3/3
Imprimer - - par christiane chapé - 21 août 2018

Verdunois : « Conflu'art » : Michèle Sauberli, l'ex élève de l'artiste bisontin Georges Oudot

Elle a été l'élève de Georges Oudot ( 1 ) , celui surnommé affectueusement « Le maître » du côté de Besançon et bien au delà. Michèle Sauberli, s'est fait connaître surtout par ses immenses fleurs, cela pendant une dizaine d'années.

 

 

 

Toujours en recherche, il y a vingt ans, rencontre à Paris le calligraphe Hassan Massoudy et plus tard celle de Xichan Sun qui l'incite à voyager en Chine. Ces rencontres provoquent une sorte de déclic en elle, « un tournant capital dans sa démarche artistique », reconnaît la peintre. « La fusion entre la calligraphie arabe et les idéogrammes chinois m'ont ouvert les portes de la peinture abstraite » complète Michèle Sauberly.


Installée à Montbéliard, elle a déjà participé à plus de 200 expositions et salons, elle est titulaire de nombreuses disctinctions, une vingtaine amassées en une vingtaine d'années déjà. Vendredi, ces acrylique sur toile faisaient l'unanimité des connaisseurs, lors du vernissage de la douzième édition de « Conflu'art ».

 


( 1 ) : Peintre, sculpteur, Georges Oudot en 1928 à Chaumont, est décédé en 2004. Il a été un temps conseiller culturel d'Egdar Faure, lorsque ce dernier été président de la région Franche Comté .
Fondateur de la biennale des arts plastiques de Besançon entre autre.

 
 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 21 août 2018

Verdunois : « Conflu'art » : 3éme participation pour le photographe Christophe Bohême

Pour la troisième fois, le photographe Christophe Bohême, du Territoire de Belfort, expose à la salle des fêtes de Verdun, dans le cadre de la 12éme édition de « Conflu'art ».


A l'origine des images de ce photographe, des matières exposées aux attaques du temps, de plaques de métal rouillé ; mais cette origine très concrète, matérielle disparaît, s’estompe souvent complètement, devant le résultat obtenu : l'épanouissement de motifs plastiques abstraits, affranchis de la représentation. Du coup, par un cadrage précis, souvent limité sans devenir de la macrophotographie, l'image échappe à l'anedocte, au sentimentaliste, à toutes les formes de romantisme ou de nostalgie. Ce qui est rendu visible, c'est une forme émiettée, ou fluide ou encore éclatée ; c'est l'éclat de la variation de couleurs. Ce travail fait apparaître une magnificence , une beauté proche et immédiate. Certains pourraient y voir une sorte de célébration, d'extase matérielle.


Christophe Bohême, est photographe depuis l'âge de 20 ans.

 
 
 
Imprimer - - par Daniel DERIOT - 20 août 2018

Verdunois : « Conflu'art »...des réactions d'artistes, anciens participants au salon artistique

Eliot Facchin tout comme le chalonnais Guy Lagoutte, ont participé à de précédentes éditions de l'événement artistique « Conflu art » à Verdun sur le Doubs. Vendredi, en début de soirée, ces deux artistes ont visité la 12 éme édition . Cette dernière est ouverte depuis mardi dernier à la salle des fêtes. Ils ont accepté de nous communiquer leurs premières impressions...


ELIOT FACCHIN : ARTISTE PEINTRE INSTALLE A CIEL
« C'est une édition remarquable avec des prestations remarquées des artistes peintres et sculptrices féminines. A découvrir. A soutenir » a remarqué le peintre de nationalité Italo-Suisse installé depuis 5 ans dans notre région.


GUY LAGOUTTE- CHALONNNAIS AMATEUR AVERTI
« Toutes les années, il y a des présentations mais aussi des surprises bien différentes. Il y a des évolutions, souvent les visiteurs qu'ils soient avertis ou encore amateurs éclairés sont émerveillés devant les œuvres et c'est tant mieux »....
Anciennes halles de Verdun sur le Doubs ( Actuelle Salle des fêtes )-Entrée libre de 10 H à 12 H et de 15 H à 19 H.


Nos photos : Elliot Facchin ,artiste peintre, installé à Ciel et le chalonnais, Guy Lagoutte

Imprimer - - par Daniel DERIOT - 19 août 2018

CHALON : histoire des globes céleste et terrestre installés à la bibliothèque municipale


Un voyage dans le temps ...

Visite ce vendredi portant sur les globes céleste et terrestre, à la bibliothèque municipale de Chalon, animée par Pierre Lorain, responsable de la conservation des collections patrimoniales, dans le cadre du Patrimoine écrit en Bourgogne/Franche-Comté.

 

 

 


Au moment de l’installation de la bibliothèque dans l’hôtel de ville, en 1843-45, deux globes, l’un terrestre, l’autre céleste, sont placés au fond de l’actuelle salle d’étude.

Ils proviennent des confiscations révolutionnaires et se trouvaient au couvent des Capucins de Saint-Jean-des-Vignes, où ils ont été réalisés par le moine Louis Legrand au cours du XVIIIè siècle.

Dimensions de chaque globe :
* diamètre : 1,62 m
* volume : 2,22 m³
* surface 8,24 m



Ces globes font partie des vingt globes manuscrits antérieurs à 1850 conservés dans les collections publiques françaises.

Peu d’informations sont connues sur leur mode de fabrication : on sait qu’il s’agit de boules de bois creuses recouvertes de toiles de sac enduite de plâtre pluis recouverte de feuilles de papier.

98 pièces de papier ont été nécessaires pour recouvrir chaque globe.

Les textes et dessins ont été réalisés à la main et non pas imprimés.

Le plus grand globe se trouve à la BNF à Paris avec 4m de diamètre.
Dijon possède un globe dans sa bibliothèque d’1,92m de diamètre.
Chalon arrive en 3è position des « plus gros globes » référencés … et en possède deux !

Les deux globes de la bibliothèque de Chalon, ont été entreposés un temps dans le collège de garçons -actuellement Collège Emiland Gauthey- et ont été installés dans la salle de lecture en 1845.

Les globes ont subi une restauration en 1974, grâce à une forte subvention de ‘Etat, une restauration méticuleuse par des techniciens des Musées Nationaux : nettoyage, ré-encollage de certaines parties, applique d’un fongicide, reconstitution de certains textes et dessins et vernis au tampon.

Les sources utilisées par Louis Legrand pour réaliser ces sphères, donnent également des éléments de datation. Ses principales sources sont les ouvrages de deux scientifiques publiés au XVIIIè siècle : « L’usage des globes céleste et terrestre et des sphères, suivant les différents systèmes du monde » de Nicolas Bion, géographe du roi, qui a publié énormément de cartes.

En croisant tous ces éléments ainsi que l’âge de Louis Legrand, on peut supposer les deux globes ont été réalisés au milieu du XVIII siècle.

 

 


LE GLOBE CELESTE :
Il s’agit d’une représentation géocentrique de l’univers. Pour observer les constellations, il faut s’imaginer au centre de la sphère et contempler le firmament. La difficulté de l’entreprise étant que l’on se trouve toujours à l’extérieur du globe …

Ce globe est un témoin des connaissances astronomiques du XVIIIè siècle. Plus de 60 constellations y figurent.

Les 12 signes du zodiaque, décrits par les Babyloniens, ceinturent le globe le long du cercle écliptique.

Les constellations de Ptolémée sont reprises.

Le globe chalonnais a aussi la particularité de représenter la constellation du Chêne de Charles.

 



LE GLOBE TERRESTRE :
Le globe montre l’état du monde connu à la fin du XVIIè siècle ou au début du XVIIIè.

Neuf grand navigateurs européens sont évoqués : Fernant de Magellan, Francis Drake, Joao de Gama (petit-fils de Vasco de Gama), Alavaro de Mendana y Naira, Olivier Van Noort, Pedro Fernandez de Quiros, Jacob Lemaire (qui a découvert le Cap Horn), Abel Tasman et Alexandre de Chaumont.

On trouve aussi 16 cartels qui décrivent certaines parties du globe.
Dans ces cartels, Louis Legrand rapporte des informations liées au climat, au relief, aux richesses agricoles et minières, aux animaux et aux peuples autochtones de ces contrées.

La visite a porté, aussi … sur l’idée de la terre plate, le méridien de Ferro – où méridien de l’Ile de Fer- et celui de Greenwich …
Mais ceci est une autre histoire … quoique !

LES GLOBES NOUS MONTRENT LE TEMPS ET L’ESPACE …

A découvrir aussi lors des journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains.

 
 
 
 

Article et reportage photos : Christiane Chapé

-----------------------------

Info pratique :
* www.bm-chalon.fr

-----------------------------

reportage photos : 1/2 

Suite : 

CHALON : histoire des globes céleste et terrestre installés à la bibliothèque municipale - 2

Imprimer - - par christiane chapé - 18 août 2018

CHALON : histoire des globes céleste et terrestre installés à la bibliothèque municipale -2

reportage photos : Christiane Chapé : 2/2
Imprimer - - par christiane chapé - 18 août 2018





Rechercher dans cette rubrique  


 
getfluence.com
LE FIL INFO EN DIRECT

EN UNE - SORTIR
NOUS CONTACTER

agenda FOCUS 

HUMEURS, & DÉBATS 
Lettre d'info

Nos billets
PHOTOS  BD
CINÉMAS
 
TV Portraits FAQ
LIRE Travaux musique



PROPOSEZ VOS INFOS

 

 

Nos partenaires : Votre site internet Communication événementielle